• Admin.du Site

  • Archives

  • Accueil
  • > POLITIQUE
  • > Alors de grâce : arrêtez de vous faire prendre pour des cons !

Alors de grâce : arrêtez de vous faire prendre pour des cons !

Posté par jacques LAUPIES le 17 février 2024

DSC_0201   Les guignols de l’info

Premier exemple : la grève des cheminots  

La grève est un droit en conséquence il faut- être de bien mauvaise foi pour le contester. Même si cela gêne les usagers de l’entreprise concernée, même si cela fait perdre de l’argent à cette dernière.  

Une grève qui éviterait cela perdrait de son efficacité et priverait ceux qui y ont recours de son objectif c’est à dire permettre de discuter en vue de satisfaire des revendications qu’unilatéralement un employeur aurait le droit de rejeter. 

Hormis des cas de force majeure où la vie des usagers pourrait-être mise en cause (hôpitaux notamment) on ne voit pas ce qui peut contraindre un salarié à refuser de vendre sa force de travail à un prix qu’il juge insuffisant et, en conséquence, à demander un bon prix à des conditions d’utilisation conformes à ses exigences. 

Plus globalement les médias occultent l’idée que l’augmentation des prix (électricité, alimentaire, carburants, etc.) suscite des mécontentements légitimes face à l’enrichissement des pricipaux propriétaires des moyens d’échange et de production. 

Les conflits qui en résultent, il ne faut pas l’oublier, s’inscrivent dans la lutte des classes. 

Deuxième exemple : la mort de Navalny « opposant » à Poutine  

La mort d’un homme quel qu’il soit et quelles qu’en soient les circonstances, devrait appeler à la décence. Ce n’est que rarement le cas dans les médias voire dans certains milieux politiques. 

Evidemment comme à l’habitude les bourgeoisies placent les individus au coeur des conflits en les instrumentalisant pour assouvir leur propagande en faveur de leurs choix politiques et en conséquence de leurs partis pris. 

Navalny meurt au bon moment et dans des conditions rêvées pour mettre Poutine en difficulté et donner du gaz à toutes les bourgeoisies européennes éprise d’une « soudaine » folie guerrière. Macron incarne, par-delà toute discussion parlementaire, cette volonté de nous entrainer dans un conflit inter impérialiste contraire à l’intérêt des peuples ! 

Nous ne pouvons être les avocats d’aucune de ces bourgeoisies appartenant aux deux camps. Le comportement de ces bourgeoisies devrait éclairer les prolétaires du monde entier sur leur nocivité. Le concept de lutte des classes est effacé au profit des nationalismes d’extrême droite qui prospèrent et nous préparent un retour vers des guerres, des destructions à la suite desquelles la classe dominante capitaliste de chaque pays veut conforter sa position en aggravant exploitation du travail et recherche du profit. 

La guerre profite aux nantis, elle n’est que misère et souffrance pour les peuples. Des peuples qu’il faut induire en erreur, manipuler, diviser pour neutraliser leur unité et leur capacité à mettre en cause les différentes composantes de leurs adversaires de classe qui se présentent en opposants : Trump et Biden aux Etats Unis, Poutine et Navalny en Russie et pourquoi pas Macron et Le Pen  en France.  

La plupart des médias entretiennent des confusions portées à des niveaux incroyablement retors tant au plan actuel qu’au plan historique : confusion entre la Russie d’aujourd’hui et l’URSS, confusion entre le comportement de l’ultra droite colonialiste réactionnaire de Nétanayu et ce que fut la le comportement du peuple juif contre le nazisme, confusion entre la nature des rapports de forces internationaux actuels et ceux de la guerre froide, etc. 

Pour les jeunes générations « produits » d’un enseignement défaillant, éloignés de l »histoire et de la vie politique, confrontés à l’insécurité sociale, le danger de l’embrigadement est là !  

Alors de grâce : jeunes et autres arrêtez de vous faire prendre pour des cons !

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...