• Admin.du Site

  • Archives

1- Promenade pas solitaire

Posté par jacques LAUPIES le 28 octobre 2022

DSC_0802-photo 19 février à 2h20

 

C’est la fin de l’apres midi. Comme tous les jours je fais mon petit tour de ville histoire de me dérouiller à la suite d’une bonne sieste et de menus bricolages à mon domicile.

Les rencontres sont souvent les mêmes  et les discussions qu’elles provoquent se ressemblent : certains se défendent de faire de la politique mais ne manquent de porter des jugements à propos de comportements, repérés dans leur entourage et leur vie quotidienne, et qui ont à voir avec la politique. C’est bien connu  : tout est politique dans notre vie et comme le bourgeois gentilhomme fait de la prose sans le savoir on fait de la politique sans le savoir !

Que l’on disserte par exemple sur les prix dont unanimement on reconnait la flambée, sur le rôle et les actes de la police municipale, sur la difficulté à se loger dans sa ville qui comme tant d’autres n’offre pas toujours les meilleures conditions d’habitat, de loyer voire d’égalité d’accès, sur tous les sujets il faut bien entendu désigner des coupables ! 

Et c’est précisèment là que le bat blesse. Pour mes interlocuteurs le coupable n’est pas loin. En général c’est le voisin : celui qui obtient le logement que l’on convoite, qui échappe aux PV alors que la moindre broutille d’infraction ne leur est pas pardonnée. Evidemment dans un ville forte d’une population immigrée appelée notamment et par les propios agriculteurs, les petits entrepeneurs du bâtiment, celle-ci  est le bouc émissaire tout désigné .

Souvent la mise à l’index se fait entre « communautés » La dernière vague étant la plus fortement culpabilisée : ainsi l’équatorien qui transiste par l’Espagne, travaillerait pour rien occuperait les logements en foule. Il se voit ainsi érigé en concurrent déloyal. Mais en aucun cas la responsabilité du propriétaire qui l’emploi, des réseaux qui organisent sa venue avec certaine bénédictions (au sens propre et figuré) n’est évoquée. C’est lui le coupable comme l’était le marocain lui même aujourd’hui agacé par la présence de « l’intru » sud américain !

Situation dont les instigateurs eux-mêmes ne manquent pas de se servir pour alimenter l’électorat de droite avec ses variantes  extrêmes à qui le grand bourgeois donne mandat pour la division qui permet d’asseoir son règne ! De la naissent les capteurs de voix que sont les émules locaux du dernier fabriqué pour la circonstance (la nullité Zemmour) de la prétendante au trône (l’opportuniste Marine) des vestiges des droites ultra réactionnaires qui dans l’ombre utilisent l’incrédulité que depuis la nuit des temps les intégrismes cathos et autres entretiennent et servent. 

Bref passons sur ces divisions qui naissent et se maintiennent dans des catégories supposées éclairées, laicisées, parfois même aux origines de gauche se laissent embobiner, tel cet ex membres du PCF, que j’avais perdu de vue, qui vote pour le RN au prétexte qu’il faut se ranger du côté de l’opposant qui est devenu électoralement le plus influent ! 

Ces comportements sont la démonstration du poids que représente la propagande des classes dominantes, véhiculée par quasiment tous les médias qui étouffent par des commentaires de leur appareil journalistique les déclarations des hommes politiques, des syndicalistes lesquels s’efforcent d’apporter un brin de vérité sur les causes du malaise politique, économique et social. Notre peuple comme la plupart des peuples dans le monde se trouve en grande partie anesthésié, abusé par une horde de commentateurs (pseudos économistes, pseudos historiens, pseudos spécialistes) parmi lesquels rares sont les progressistes, les marxistes !

Une telle situation témoigne de la dégradation du système éducatif, du système politique porteur des valeurs républicaines, des valeurs sociales. 

Une telle situation constitue un danger pour la paix dans la mesure ou, les véritables raisons des guerres naissent dans la cupidité des différentes oligarchies industrielles, financières qui veulent s’accaparer pour leur profit les territoires, les matières premières (depuis les ressources minières et pétrolifères, jusqu’aux terres agricoles en passant par les nouvelles technologies) s’opposant ainsi à une mondialisation de partage, de coopération, de planification) au mépris des équilibres écologiques.

En fait ce qui se passe à tous les niveaux n’est ni plus ni moins que l’expression de la lutte des classes que les idéologues défenseurs du libéralisme économique (système capitaliste) présentent comme étant des luttes nationalistes, des affrontements de civilisations, des conflis religieux, selon les contextes géo politiques ou elles se déroulent.

La confusion est ainsi entretenue à tous les niveaux de l’organisation des sociétés  de la planète. Le décryptage ne peut se faire qu’en se référant à cet affrontement que fait naitre l’éternelle contradiction entre celui qui possède et exploite et celui qui n’a que sa force de travail à lui vendre pour vivre.

Mais évidemment la complexité des situations individuelles et catégorielles, nationales et internationales,  n’est pas de nature a être comprise par tous d’autant que pèsent sur les consciences les traditions réactionnaires et obscurantistes les démagogies politiques et sutout la main mise des puissances financières sur l’information et l’éducation.

Alors n’y aurait-il rien à faire pour construire des sociétés ou règnerait la paix, la liberté, le partage ? Mais à bien regarder ce qui se passe dans le monde on peut constater que les peuples peuvent, lorsqu’ils s’en donnent les moyens idéologiques et politiques, vaincre les inégalités et les injustices (d’ordre social ou sociétal) et que donc le changement est possible. 

Cela évidemment n’est jamais acquis sans luttes, sans mobilisations populaires mais également sans organisation politique en capacité de construire et de proposer des transformations révolutionnaires. En un mot sans un parti se référant au marxisme, à la connaissance profonde de la nature humaine telle que l’histoire la façonne pour le meilleur et le pire, en un mot avec l’appui des sciences naurelles et humaines…

(à suivre)

 jacques.laupies2@orange.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...