• Admin.du Site

  • Archives

  • Accueil
  • > POLITIQUE
  • > « Sans théorie révolutionnaire, pas de mouvement révolutionnaire »

« Sans théorie révolutionnaire, pas de mouvement révolutionnaire »

Posté par jacques LAUPIES le 1 juin 2022

 

Pourquoi un site sur le socialisme aujourd’hui ? Oser le socialisme des jours heureux pour sortir de la crise sans fin du capitalisme

Lundi 30 mai 2022, popularité : 40%

 

La campagne des Jours heureux portée par Fabien Roussel a permis de rendre sa visibilité à notre parti. 5 % du corps électoral se sont dit intéressés par nos propositions, et 2,3 % des votants ont franchi le pas. Ces électeurs et ces électrices ont senti que le Parti communiste pouvait changer la vie de notre peuple car avec notre candidat, et bien que de manière imparfaite, nous avons porté l’affirmation qu’il faut rompre avec le capitalisme. C’est cette nouveauté qui a séduit.

Mais il nous a manqué un contenu clair à cette rupture pour empêcher un énième retour au vote utile en faveur d’une (fausse) alternance façon gauche plurielle, bien incapable d’imposer un rapport de force au capital à même de transformer la société. Que faire ? Quelle stratégie pour faire comprendre que le vote utile pour les travailleurs et les travailleuses, c’est le vote pour la rupture avec le capitalisme que porte le Parti communiste ?

Dans cette période, nous avons besoin de nourrir notre action par une analyse de la crise du capitalisme telle que nous la vivons. Pour bâtir un chemin pour nous émanciper du capitalisme, pour trouver le chemin de la rupture, il nous faut toujours mieux appréhender les forces en présence sur notre territoire et dans un monde dominé par l’impérialisme. En prenant appui sur la campagne des présidentielles mais avec une volonté d’aller plus loin dans la recherche de nouveaux leviers, nous faisons, pour notre part, le choix d’esquisser ce que pourrait être le socialisme des Jours heureux.

Une telle tache ne peut s’accomplir qu’en échangeant largement avec toutes celles et tous ceux qui s’inscrivent dans cette perspective de la rupture, sans replis de chapelle ou d’anathème. En créant ce nouveau site, nous affirmons que dans la conjoncture actuelle, il n’y a de mauvaises analyses que celles qui ne s’expriment pas. Rebâtir un intellectuel collectif communiste reste la tâche urgente de l’époque et nous offrons donc cette plateforme à toutes celles et tous ceux qui veulent voir le PCF contribuer à ouvrir une perspective nouvelle au socialisme.

Oser le socialisme pour sortir de la crise sans fin du capitalisme

« Sans théorie révolutionnaire, pas de mouvement révolutionnaire » écrivait Lénine dans Que faire. La crise du capitalisme n’en finit plus, l’impérialisme se débat dans un monde qui change, le fascisme pointe son nez, et face à cela, la social-démocratie prouve partout son impuissance.

Penser la rupture avec le capitalisme n’est pas un luxe qu’on n’aurait pas. C’est une nécessité pour offrir un débouché progressiste aux luttes. Il est urgent pour les communistes français de donner un contenu à un socialisme « à la française » pour relever les défis contemporains. Ce site offre à toutes celles et ceux qui partagent cette conviction un support pour contribuer à ce débat sur ce que serait un socialisme des jours heureux et quelle forme-parti permettra d’initier la rupture avec le capitalisme.

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...