• Admin.du Site

  • Archives

La controverse continue !

Posté par jacques LAUPIES le 23 décembre 2021

 

La controverse continue ! dans POLITIQUE f7e8054d-f110-4b95-aeab-dfb112bfc5cb

Raz de marée d’accidents cardiaques en Europe
A-t-on tout fait pour vous cacher
ces chiffres ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Partout en Europe, les cas de péricardites et de myocardites explosent !

La presse tente de camoufler cela sous des propos rassurants :

« Vaccins ARN : risque de myocardite et péricardite confirmé mais peu fréquent selon une étude » titrait Europe 1 le 8 novembre dernier1.

Mais la réalité des faits est là !

(Voyez plutôt)

2439a72f-4a3d-4474-8445-e5934361b462 dans POLITIQUE
Graphique issu de la base de données EudraVigilance : le réseau européen de traitement, notification et d’évaluation des effets indésirables des vaccins2

Depuis le lancement de la vaccination on enregistre plus de de 13 782 cas de péricardites et myocardites en Europe.

Avec un bon de 37 % des cas ces dernières semaines !

Dès que l’on interroge un peu les chiffres, on se rend compte que 91% de ces problèmes cardiaques graves pourraient être liés aux deux vaccins les plus présents sur le marché : Pfizer et Moderna.Pour rappel, ces deux vaccins utilisent la nouvelle technologie à ARN messager.
f5d6f24a-e303-440d-90ae-430798ea9957
Et depuis le début de la vaccination en France, les centres de pharmacovigilance en France sont débordés :

  • Pour Pfizer : 12 973 effets graves rapportés depuis le début de la vaccination jusqu’au 26 août 2021 dont 650 AVC, 863 cas d’hypertension artérielle, 299 péricardites et 238 myocardites3 ;
  • Pour Moderna : 1 984 effets graves rapportés depuis le début de la vaccination jusqu’au 9 septembre 2021 dont 80 AVC, 76 cas d’hypertension artérielle, 56 péricardites et 79 myocardites4 !

Malgré cela, Moderna et Pfizer les Autorités nous disent “Circulez il n’y a rien à voir”, alors que d’autres pays du Nord ont déjà tiré la sonnette d’alarme et ont suspendu leur utilisation5 6.

Il y a un manque de clarté total sur ces phénomènes sanitaires !

Personnellement, je tire mes statistiques de la base de données publique EudraVigilance, autrement dit l’organisme européen chargé de recenser les cas d’effets secondaires suite à la vaccination.

Pourtant mes équipes ont eu un mal fou à y accéder.

Pire encore, ces données sont publiées de manière brute, sans relation les unes avec les autres.

Donc si vous n’avez pas un analyste sous la main, impossible de comprendre ce qu’elles signifient !

Il me paraît capital de vous révéler ces chiffres.

Car le risque de finir avec l’une de ces inflammations cardiaques nous concerne tous, sans distinction d’âge !

7c2601e2-e0e2-40c5-9fcb-a9de49bebee1
76 % des cas enregistrés proviennent de la tranche des 18 à 64 ans, soit une part non négligeable de la population !Mais ces informations sont largement sous-estimées, voire dissimulées !

Et avec la pression des autorités pour nous amener à tendre le bras une troisième fois, il devient impensable d’ignorer de tels faits !

Puisque une troisième vaccination (ou plus si affinité) devient inéluctable, il m’a paru être dans mon devoir de vous faire parvenir un “protocole” sanitaire pour que vous puissiez vous y préparer au mieux.

C’est pourquoi nous avons mis au point avec mes équipes un Pass de Sûreté Cardiaque pour vous aider à contrer les désordres cardiaques avant et après l’injection des vaccins contre la COVID-19.

Cliquez vite ICI pour y accéder :

Je découvre comment obtenir mon Pass de Sûreté Cardiaque
Prenez soin de vous,
 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...