• Admin.du Site

  • Archives

  • Accueil
  • > POLITIQUE
  • > Benoît Martin (CGT Paris) : « Nous voulons faire taire Zemmour ! »

Benoît Martin (CGT Paris) : « Nous voulons faire taire Zemmour ! »

Posté par jacques LAUPIES le 4 décembre 2021

 

Benoît Martin (CGT Paris) : « Nous voulons faire taire Zemmour ! » dans POLITIQUE glgrs

Image de prévisualisation YouTube

« Nous voulons faire taire Zemmour »

Sur la demande d’interdiction du meeting de Zemmour

« Stéphane Troussel a raison de demander l’annulation du meeting. »

« Nous voulons faire taire Zemmour. Pas parce qu’on serait contre la pluralité mais parce qu’avoir des paroles racistes, sexistes, xénophobes et qui revisitent l’histoire de façon révisionniste, fait basculer Zemmour du côté du délit. »

« Du point de vue du droit, on est dans l’outrage et le délit. On ne peut parler d’une parole politique ordinaire. »

« Il faut déconstruire les propos racistes, sexistes et identitaires de Zemmour. »

« Je ne pensais pas qu’on en arriverait à ce niveau de banalisation des idées de l’extrême droite, il y a encore un ou deux ans. »

« Il y a une bataille idéologique à mener. »

Sur le débat Mélenchon/Zemmour

« J’ai trouvé que le débat était d’un bon niveau du côté de Mélenchon. »

« Zemmour est apparu comme un homme du passé, névrosé, ayant des phobies. »

« J’ai trouvé ce débat intéressant. »

Sur la zemmourisation du débat public

« L’élection du premier tour des LR s’est jouée sur la droite de la droite. »

« Je ne pense pas que la société profonde adhère aux idées de Zemmour. »

« Il y a une hyper médiatisation de la parole ultra-droitière. »

Sur l’extrême droite comme seule alternative à Macron

« La gauche est très mal en point et c’est un fait. »

« La faiblesse de la gauche aide les idées d’extrême droite à s’imposer. »

« Il y a des mouvements sociaux très importants avec des comités d’accueillir massifs pour perturber les déplacements de Zemmour – jusqu’à Genève. »

« Il y a du répondant du côté de la population pour ne pas laisser se banaliser les idées de Zemmour. »

« Il faut une manifestation de masse, ce dimanche, pour dire non aux idées de Zemmour. »

Sur la société pré-fasciste

« Il y a de plus en plus d’indices qui laissent entendre que nous sommes entrés dans une société pré-fasciste. »

« Il y a une situation qui s’est dégradée. »

« L’extrême droite a plusieurs visages de même que le capitalisme a plusieurs visages. On l’a vu à plusieurs moments de l’histoire. »

« Il y a de nombreux groupes néo-fascistes extrêmement violents à l’œuvre un peu partout en Europe. »

« Il y a un mal-vivre, un chômage de masse et un problème de pouvoir d’achat. Et dans le même temps, il y a des peurs : la crise climatique ou la crise sanitaire. Ces peurs peuvent parfois conduire à du repli sur soi. Au contraire, ces grandes causes, sanitaires ou climatiques, devraient plus que jamais nécessiter des coopérations internationales. »

Sur Marine Le Pen

« Zemmour et Le Pen sont les deux faces d’une même pièce. »

« Il y a une dédiabolisation de Le Pen. »

« Zemmour nous fait du Le Pen-père que Marine Le Pen essaie d’apparaître plus soft. »

« Je ne veux pas faire des calculs politiciens sur une hypothétique division de l’extrême droite. Ça leur fait d’autant plus de porte-parole dans le débat public et c’est ce qui me préoccupe le plus. »

Sur la CGT et le combat anti-fasciste

« On a un message de solidarité et d’égalité des droits des travailleurs – d’où qu’ils viennent – à véhiculer. »

« Fractionner le monde du travail est nuisible pour tout le monde. Ça ramène tout le monde vers le bas. »

« En tant que syndicaliste, on est sur des mouvements de travailleurs sans papiers. La France est une terre d’accueil et il y a des règles pour que les gens deviennent français. Ces travailleurs ont des emplois extrêmement pénibles et peu rémunérés – du BTP, de la restauration, de la livraison, de la logistique ou du ménage. Ce sont des travailleurs donc ils cotisent et ils font vivre la sécurité sociale. Ils sont aussi des consommateurs. La principale recette de l’Etat, c’est quand même l’impôt sur la consommation. Ces travailleurs sont donc des acteurs économiques. Par leur travail, ils créent des richesses. »

« Il ne faut pas prendre les immigrés pour des gens qui coûtent. Pour nous, l’être humain ne coûte pas. Il produit des richesses par son travail. »

Sur la faiblesse de la gauche et le rôle de la CGT

« La CGT peut jouer un rôle de rassemblement le plus large. On est l’organisation française qui a le plus d’adhérents : nous sommes 640.000 adhérents donc nous comptons. Nous pouvons être un pôle de rassemblement pour le progrès, contre l’obscurantisme, la régression sociale et le nationalisme. On peut jouer un rôle important et on ne sera pas seul. »

« On peut faire un front anti-fasciste. »

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...