• Admin.du Site

  • Archives

  • Accueil
  • > POLITIQUE
  • > Pour information l’article sur les écolos paru dans l’Humanité et mon commentaire

Pour information l’article sur les écolos paru dans l’Humanité et mon commentaire

Posté par jacques LAUPIES le 21 septembre 2021

 DSC_0802-photo 19 février à 2h20

 

Les médias s’en donnent à coeur joie avec la floraison de candidatures à l’élection présidentielle. Ces dernières semaines deux d’entre elles ont mobilisé les chaînes, privées de manière  hyper excessives ou publiques de manière tout autant impliquées mais avec les sous entendus mortifères qui caractérisent ceux qui dissimulent astucieusement leurs préférences droitières ou social démocrate.

De l’extrème droite avec Zemmour le dernier fabriqué, à Hidalgo, la roue de secours du PS, les noms défilent. En passant par la droite Quant à la gauche, radicale, extrême ou vraie (comme vous voudrez !) on la tolère ou on la supporte, on tente parfois de l’instrumentaliser comme Mélenchon à qui l’on donne le rôle tantôt du gauchiste infréquentable par la social démocratie dont il est cependant issu, tantôt de l’antidroite qu’il affecte évidemment.

Face à ce cafouillis bien structuré et bien organisé par la bourgeoisie, celle des multinationales notamment, difficile pour les habitués du simple survol de la politique et des échanges dans les cafés du commerce où planent les tentations de l’abstentionnisme, où l’on écoute, sans toutefois toujours les entendre, ceux qui parlent bien, ont un physique agréable ou acceptable, difficile de se forger une opinion cohérente !

Bref où là ou notre égo veut s’affirmer et se différencier, il est, bien malgré nous, sous la pression permanente de l’idéologie dominante, celle du capitalisme (avec en particulier ses expressions libérale, socio-libérale (ou socio-démocrate) 

Même ceux que je considère comme de potentiel s électeurs communistes, parfois adhérents dans le passé, se trouvent perturbés. Il y a de quoi ! Par exemple on leur a demandé de voter par deux fois Mélenchon et aujourd’hui fort justement on leur explique (ou pas) que la politique repose sur deux critères essentiels : les idées – et le rapport des forces – et que de ce point de vue il est nécessaire de faire connaitre les nôtres qui divergent avec celles de LFI et des autres parti de gauche sur des questions essentielles (financement des programmes, nucléaire, otan, etc.) C’est juste mais pas toujours facile à admettre !

Les conditions matérielles de vie, l’esprit de classe si tant est qu’on l’ait, ne suffisent pas pour choisir le bon camp ! Si cela était aurait-on besoin d’une analyse plus approfondie de la société, des mutations sociologiques qui s’opèrent, d’une vision de ces évolutions au plan national, européen et mondial pour définir la politique dont notre pays a besoin, des stratégies qui s’imposent pour changer radicalement de cap ?

Aurait-on besoin d’un parti politique capable de porter, d’approfondir, les recherches en ces domaines qui relèvent de l’histoire et même d’autres sciences sociales, de la philosophie en particulier ?

Enfin, aurait-on besoin  d’une organisation politique « de masse » capable favoriser la concertation interne permanente de ceux qui veulent un autre monde ou liberté, égalité, fraternité ne soient pas que des mots au service de leurs pires ennemis comme c’est actuellement le cas.

Ce Parti existe. Il en a fait la preuve avec des actes bien connus dans tous les domaines (patriotisme, démocratie, innovations sociales (dont la sécurité sociale, le statut des fonctionnaires, du fermage, les salaires, les retraites, la durée du travail, etc.) Sa relative faiblesse de représentation actuelle favorise la remise en cause de tout cela !

Ce Parti n’est pas exempt d’erreurs bien entendu. Mais la plus grande de toutes est de ne pas avoir pu, ou su, résister a des attaques tant externes qu’internes et de se trouver privé d’organisations de base actives autant dans la réflexion que dans l’action : les cellules (locales ou d’entreprise) qui seraient d’un grand secours  pour que son candidat puisse recueillir un nombre de voix déterminant.

Mais cette situation n’est pas irrémédiable car seul, à deux, à cinq ou à dix, à cinquante ou à cent, on peut faire renaitre notre présence sur un territoire !

C’est à notre portée…Si nous le voulons et si nous en faisons une priorité !

jacques.laupies@orange.fr.

https://www.facebook.com/jacques.laupies.1

 

Primaire écologiste : un duel entre Yannick Jadot et Sandrine Rousseau au second tour

Lundi 20 Septembre 2021

Près de 123 000 personnes ont participé au vote. Yannick Jadot et Sandrine Rousseau sont arrivés en tête et s’affronteront lors du scrutin qui se tiendra du 25 au 28 septembre.

 

« EELV aura un candidat à l’élection présidentielle. » Telle était la promesse de Julien Bayou, au moment de son élection au poste de secrétaire national d’EELV, en décembre 2019. Ce candidat sera Yannick Jadot ou Sandrine Rousseau. Tous les deux sont arrivés en tête du premier tour de la primaire des écologistes, qui s’est achevé dimanche. L’eurodéputé a rassemblé 27,70 % des suffrages, contre 25,14 % pour l’écoféministe. Le scrutin s’est tenu pendant quatre jours exclusivement en ligne.m!m:;,,jnkhjgfdswxerrd’ »é&²

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...