• Admin.du Site

  • Archives

Aller à l’essentiel !

Posté par jacques LAUPIES le 26 juin 2021

 

La politique sans se référer à la notion de classe sociale, de rapports économiques entre les catégories, me parait difficile à appréhender. Bien que la réalité nous rappelle à l’ordre et que les conséquenses de l’exploitation du travail aient leur effet – même pour ceux qui ne travaillent pas – sur nos vies, et parfois nous mettent en état d’exclusion, de pauvreté, si nous ne sommes pas capable d’en connaitre les causes et les origines, notre discernement est affecté.

A l’échelle nationale nous subissons  de plus en plus les conséquences de la désindustrialisation des entreprises privées, du démantèlement et de la privatisation des entreprises publiques qui aboutissent à livrer, notamment la jeunesse, aux incertitudes économiques et à l’emprise des patronats (petits, moyens et grands) lesquels sont soumis à la loi du profit. Ainsi coupés des solidarités que génèrent les vastes regroupements de salariés dans les grandes unités de production ces derniers sombrent souvent dans un individualisme facteur d’isolement et de débrouille.

L’organisation économique et financière des possédants du capital au plan mondial utilise et favorise  concurrence de la marchandise  « force de travail » à un niveau politique incontrôlable par des états sous pression du libéralisme économique et politique.  Trois formes de structuration politique prospèrent en fonction des situations nationales : le libéralisme de droite et la social démocratie lesquelles génèrent, devant l’aggravation des contradictions (interne et externe) inhérentes aux bourgeoisies nationales et internationales, les poussées de la troisième, l’extrême droite, y compris sous sa forme néo fascisante.

Une telle évolution judicieusement diffusée par les médias pénètre idéologiquement les masses populaires jusqu’à leur transmettre l’illusion de la paternité des idées.

Ainsi pénètre le virus de la soumission ou, à l’opposé, celui de la révolte que les mêmes médias manipulent ou tentent de manipuler sous leurs différentes formes : écologie, extrême gauche, y compris parfois d’expression communiste.

Resterait donc pour nous à pratiquer la négation de tout (l’abstention électorale en est une forme) ou le retrait du combat économique, social et politique au profit du combat sociétal (le rejet des partis en est aussi la conséquence  directe) ou encore le renoncement à la vie tout court !

Fort heureusement la pulsion de vie l’emporte et nous conduit parfois à nous réfugier dans nos plaisirs qu’ils soient « élevés » ou « bas » selon nos capacités d’observation, notre culture, nos expériences et aussi  nos moyens, notre âge, notre santé laquelle évidemment est en relation « dialectique » avec eux.

Bref un retour vers une sorte de recherche philosophique voire psychanalitique qui peut nous conduire à dépasser ce mode de vie lequel nous a été imposé par les usages, la tradition voire même par les discours intellectualisés de ceux qui ont la charge de nous former, de nous informer pour, consciemment ou non, nous conduire de toutes façons à une sorte de formatage !

Mais c’est bien connu dès lors que nous transgressons soit les règles sociales ou sociétales nous perdons non seulement la crédibilité vis à vis de nos adversaires, de nos ennemis mais aussi celle de nos alliés, de nos amis jusqu’à subir la rancoeur de nos proches.

Point n’est d’ailleurs besoin de transgresser aux yeux des lois existantes pour que nous soyons placés dans des marginalités. Sous l’effet des pesanteurs morales passées, présentes et à venir, des discours « modernisés » de leurs adeptes, ces « marginalités » nous tendent les bras à la grande satisfaction de ceux qui veulent nous exclure du commun (selon la nouvelle formule)

Un peu comme ce héros du film ou il est fait référence à Noam Chomsky qui est contre le système et engage un combat difficile pour entrainer dans son sillon sa propre famille. Et cela bien entendu hors de la notion d’exploitation du travail et sous l’oeil bienveillant du grand père  aux allures démocrates made in USA.

A ce jour il est plus qu’évident, pour quelqu’un qui ne fait pas du passé « table rase » mais plutôt un instrument de réflexion pour construire le futur à inventer, que, pour parer au plus urgent il faut abattre la bête fut elle porteuse de quelques vérités empruntées pour défendre sa cause immonde.

Mais à quoi cela servirait-il si l’on n’expliquait pas le monde dans lequel nous vivons et qu’il faut une changement radical en mettant à bas le vrai coupable : le système capitaliste, ses expressions politiques et médiatiques, ses instrumentalisations religieuses et philosophiques, coupables de l’aider à se maintenir, de créer toutes sortes de marginalités, pour mieux les utiliser par la suite.

Pour le moment soyons concrets

L’essentiel à ce jour est de combattre les candidatures du Rassemblement National.

Dans ma ville c’est voter contre Remise et contre Mariani donc pour Limousin et pour Muselier.

jacques.laupies@orange.fr

DSC_0802-photo 19 février à 2h20

 

 

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...