• Admin.du Site

  • Archives

  • Accueil
  • > POLITIQUE
  • > Retraites. Fabien Roussel propose une réforme « juste »

Retraites. Fabien Roussel propose une réforme « juste »

Posté par jacques LAUPIES le 11 juin 2021

Le candidat communiste à la présidentielle a proposé un projet dont la philosophie est à l’exact opposé de celui d’Emmanuel Macron. Matthieu de La Rochefoucauld

Le candidat communiste à la présidentielle a proposé un projet dont la philosophie est à l’exact opposé de celui d’Emmanuel Macron. Matthieu de La Rochefoucauld
 

 

Vendredi 11 Juin 2021

Le secrétaire national du PCF estime que rétablir l’âge de départ à 60 ans est possible en taxant les revenus financiers et en s’attaquant au problème du chômage.

 

Le secrétaire national du PCF et candidat à l’élection présidentielle, Fabien Roussel, propose aux Français une réforme des retraites digne des « jours heureux ». En conférence de presse jeudi 10 juin, le dirigeant communiste a proposé un projet dont la philosophie est à l’exact opposé de celui d’Emmanuel Macron. « À peine sortons-nous de la pandémie que certains disent qu’ils devront prendre des mesures impopulaires. Moi je veux prendre des mesures populaires. Ça fait quarante ans qu’il n’y en a pas eu. Et l’un d’elles, c’est le droit pour chacun de pouvoir partir en retraite à 60 ans », a expliqué le député du Nord.

Il y a une semaine, le président de la République avait replacé la question de la réforme des retraites, suspendue depuis le début de la pandémie, dans le débat public. S’il a déclaré qu’elle ne pouvait être « reprise en l’état », il a néanmoins donné mission aux membres de sa majorité de faire passer des messages et tester les réactions. Entre autres, il serait question d’un recul de l’âge de départ en retraite. Travailler plus longtemps donc, pour cotiser plus longtemps. Les arguments du pouvoir sont, comme d’habitude, comptables : selon le Conseil d’orientation des retraites, le déficit du système par répartition s’élève à 13 milliards d’euros en 2020 et 10 milliards en 2021.

Des mesures chiffrées pour une véritable conquête sociale

Le secrétaire national du PCF estime qu’il faut le financer davantage, mais ne pas chercher des économies en prolongeant les années de travail des salariés. « L’espérance de vie en bonne santé pour un ouvrier, a-t-il rappelé le 10 juin, c’est 59 ans. Pour un cadre, elle est de 69 ans. Dix années d’écart, c’est beaucoup. » Fabien Roussel a également considéré que rallonger l’âge de départ et les années de cotisation revient à condamner les salariés à travailler jusqu’au seuil de leur vie. « À l’opposé d’une réforme dure, je propose des mesures populaires, a-t-il martelé : le droit de partir à 60 ans, avec une bonne pension, après 37,5 années de cotisations, avec un taux de remplacement de 75 %, basé sur le salaire des six derniers mois dans le public et des dix dernières années dans le privé. »

Cette réforme aura évidemment un coût, et le candidat communiste à la présidentielle a expliqué comment il compte la financer. « Les revenus financiers en France se sont élevés à 330 milliards d’euros l’an dernier. Je propose d’instaurer une cotisation de 10,4 % sur ces revenus, qui permettrait de rapporter 30 à 40 milliards d’euros supplémentaires dans nos caisses de retraite. » Fabien Roussel a également souligné le rôle du chômage dans le déficit du système de retraites : « Avec un million d’emplois supplémentaires, ce sont 7 milliards d’euros de cotisations supplémentaires qui rentrent. » Enfin, avec l’égalité salariale entre hommes et femmes, il serait possible de récupérer encore 5,5 milliards de cotisations. En outre, rétablir la retraite à 60 ans après 37,5 années de cotisations permettrait selon lui de « laisser la place aux jeunes », qui, au lieu de rester au chômage, trouveraient du travail et cotiseraient eux aussi.

S’il inscrit cette proposition de réforme dans le sillage de sa campagne sur les « jours heureux », le député entend démontrer qu’il ne s’agit pas que d’un slogan, et que cette nouvelle conquête sociale peut être financée. Le contexte particulier dans lequel il a formulé cette proposition de réforme des retraites, deux jours après la publication d’une violente vidéo de l’extrême droite et l’agression contre le président de la République, a aussi été souligné. « Des jours violents je n’en veux pas, des jours heureux, oui, a insisté Fabien Roussel.  Je souhaite que la présidentielle ne se déroule pas dans un tel climat, et que chaque candidat puisse venir débattre de son programme. »

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...