• Accueil
  • > POLITIQUE
  • > A l’intention de mes concitoyens tarasconnais de toutes religions et de ceux qui n’en ont pas…(extraits d’un article paru dans le blog « faire vivre le PCF »)

A l’intention de mes concitoyens tarasconnais de toutes religions et de ceux qui n’en ont pas…(extraits d’un article paru dans le blog « faire vivre le PCF »)

Posté par jacques LAUPIES le 24 novembre 2020

 

Le terrorisme islamiste est d’abord un mouvement politique, de type fasciste

Tout le monde le sait, les premières victimes du terrorisme islamiste sont des musulmans, dans tous les pays arabes où se multiplient attentats, guerre civile et guerres. Il y a des centaines de milliers de victimes musulmanes du terrorisme islamiste. L’Algérie a payé un très lourd tribu pendant les années noires avec 200 000 morts civils et 30 000 soldats, presqu’autant que pendant la guerre d’indépendance [1]

S’il y a des terroristes en Libye, au Mali, c’est parce que la France a fait tomber le régime Libyen pour des raisons inavouables d’intérêts géostratégiques et économiques. S’il y a des terroristes de toute la planète en Syrie, tchétchènes, ouïgours ou… français, c’est que les puissances occidentales ont voulu faire tomber le régime syrien et tout le monde sait que ce n’est pas pour la « démocratie », dont on se contrefout quand il faut vendre des armes aux saoudiens ! Nous avons mis le feu dans ce pays, qui a eu des centaines de milliers de morts dont beaucoup victimes des mêmes réseaux terroristes que nous dénonçons chez nous ! Mais quand il y a un attentat dramatique à Moscou, on demande des comptes à Poutine sur le respect des droits de l’homme dans sa guerre contre les terroristes tchétchènes, alors que personne ou presque n’exprime d’émotion devant les milliers de morts civils des bombardements occidentaux à Mossoul contre Daech.

Le terrorisme est bien une question de politique internationale. C’est un outil au service de puissances qui le financent et que nous ne condamnons pas ! Ce n’est pas la religion que les terroristes défendent, mais un projet politique de domination, un projet de prise de pouvoir qui ressemble plus au fascisme [2] qu’à un projet religieux.

Non, ce n’est pas l’islam le problème, mais ce qu’il faut nommer le fascisme islamiste

En affirmant qu’ils parlent au nom de l’islam, les terroristes mentent totalement, mais comme tout mensonge, il laisse des traces, et pousse certains à la confusion, tombant dans le piège d’accuser l’islam d’en être à l’origine. Malheureusement certains le font en toute connaissance de cause, profitant des attaques terroristes pour eux aussi diviser les peuples, faire croire à une guerre des civilisations, alors même que le terrorisme islamiste combat d’abord la civilisation islamique !

Car l’islam, comme le judaïsme et le christianisme, a eu ses heures de lumière et ses heures sombres. La civilisation islamique a été pendant des siècles l’avant-garde intellectuelle du moyen-âge ! C’est connu en mathématique ; le mot « algorithme » très actuel a pour origine un mathématicien arabe qui en est un pionnier. C’est vrai aussi en biologie avec les premiers penseurs de l’évolution, bien avant Darwin ! Quand le christianisme brulait des scientifiques, l’islam affirmait que personne ne devait contredire un fait observé, ouvrant la voie à l’autonomie de la science. Le grand philosophe musulman Averroès défendait l’égalité des femmes et leur droit de travailler, au 12ème siècle !

L’islamisme du 20ème siècle symbolisé par le salafisme d’Arabie Saoudite est pour l’islam ce que l’inquisition a été pour les chrétiens. C’est d’abord un enjeu de domination politique, une lutte d’influence entre l’Arabie Saoudite, le Qatar et la Turquie, avec le Maroc en arrière-plan.

Il faut donc refuser le piège que nous tend le terrorisme en acceptant d’en faire une question religieuse. Nous n’avons pas besoin d’aller vérifier dans le livre ce que dit ou ne dit pas l’islam, de même qu’il est inutile de tenter de comparer les écrits des différentes religions pour espérer trouver des arguments sur un sujet qui n’est pas religieux mais politique ! Au mieux, on va seulement s’apercevoir que les religieux ont écrit tout et son contraire, et que toutes les religions ont été utilisés dans les guerres, les massacres, les répressions.

Ce n’est donc pas aux seuls musulmans de combattre le terrorisme, mais à tous les citoyens quelque soit leur conscience, leur foi ou leur origine. On ne peut le faire qu’en considérant le terrorisme islamiste comme un mouvement politique international, un mouvement qu’il faut classer à l’extrême-droite. On ne peut le faire qu’en prenant conscience de son utilisation géopolitique pour déstabiliser des pays arabes, mais aussi le sud de la Russie, le nord-ouest de la Chine. Ces guerres dans lesquelles interviennent Al Qaida ou Daech sont toutes au service des tentatives de l’impérialisme US d’empêcher une alliance des pays du Sud avec la Chine et la Russie. Ce sont les routes de la soie que les crimes terroristes veulent interdire dans tout le grand Moyen-Orient.

A l'intention de mes concitoyens tarasconnais de toutes religions et de ceux qui n'en ont pas...(extraits d'un article paru dans le blog
What do you want to do ?

New mail

 dans POLITIQUE
What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...