• Accueil
  • > POLITIQUE
  • > Discours de Fabien Roussel dans le Nord : ce qu’en dit Le Monde ? La plupart des médias font mieux : ils ne disent rien !

Discours de Fabien Roussel dans le Nord : ce qu’en dit Le Monde ? La plupart des médias font mieux : ils ne disent rien !

Posté par jacques LAUPIES le 30 août 2020

 

Fabien Roussel, patron du PCF, en opération séduction envers La France insoumise

Dans son discours lors de la journée d’été du PCF, il a plaidé pour « une révolution citoyenne » et a insisté sur les points de convergences avec Jean-Luc Mélenchon.

Par Abel Mestre Publié hier à 17h10, mis à jour hier à 18h43 Temps de Lecture 4 min.

Article réservé aux abonnés

C’est un presque centenaire. Et souvent, lorsque l’on atteint un siècle d’existence, l’on se plaît à rappeler nos belles histoires de jeunesse. Le Parti communiste français – né lors du Congrès de Tours de la SFIO en décembre 1920 – ne déroge pas à la règle. Comme tous ses prédécesseurs à la tête du parti, Fabien Roussel a respecté, dans son discours prononcé lors de la journée d’été du PCF le samedi 29 août à Malo-les-Bains (Nord), les passages obligés en évoquant les Jours heureux (le programme du Conseil national de la Résistance), le Front populaire, la sécurité sociale. Mais aussi en proclamant sa solidarité aux peuples opprimés par l’impérialisme. « Notre ADN n’a pas changé. Nous croyons toujours dans la force de notre peuple, qui a su s’affranchir de la monarchie, se libérer du nazisme, se construire une République, a ainsi martelé le député du Nord. Il saura sortir du capitalisme. Il faut une révolution sociale et écologique. Il y a urgence. »Pour Fabien Roussel, la mission du Parti communiste reste plus que jamais d’actualité, dans une situation de « double crise, sanitaire et économique ». « Il faudra aller plus loin que le partage des richesses. Il faut un changement profond de nos modes de production, sans exploiter et sans épuiser la planète. Il faut préserver l’être humain et le climat, se réapproprier les outils de production », a-t-il ainsi détaillé. Plaidant pour une politique tournée vers la jeunesse, M. Roussel a appelé à mener une « contre-offensive » face au « gouvernement et au Medef », quelques jours avant le dévoilement du plan de relance économique du gouvernement. « “Le jour d’après”, pour les communistes, ce doit être “le système d’après”, en rupture avec le capitalisme, en rupture avec les traités européens actuels », résume le parlementaire nordiste. Pour lui, cette « révolution [doit être] aussi citoyenne ». Un clin d’œil à peine voilé à Jean-Luc Mélenchon, qui assistait au discours au premier rang de la salle, flanqué des députés « insoumis » du Nord Adrien Quatennens et Ugo Bernalicis. M. Roussel a aussi déclaré un soutien sans réserve à la députée « insoumise » de Paris, Danièle Obono, qui a été représentée en esclave dans le dernier numéro de Valeurs actuelles.
Discours de Fabien Roussel dans le Nord : ce qu'en dit Le Monde ? La plupart des médias font mieux : ils ne disent rien ! dans POLITIQUE
What do you want to do ?

New mail

 dans POLITIQUE
What do you want to do ?

New mail

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...