• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 18 juillet 2020

AVENIR DU TRIAGE DE MIRAMAS :

Posté par jacques LAUPIES le 18 juillet 2020

 

JP FARANDOU PDG DE LA SNCF, REPOND A P DHARREVILLE DEPUTE & A F VIGOUROUX MAIRE DE MIRAMAS

 Fin mai le député P Dharreville, F Vigouroux Maire de Miramas ainsi que les responsables des cheminots communistes de Miramas et Marseille interpellaient J P Farandou PDG de la SNCF concernant l’avenir du triage SNCF de Miramas.

 Celui-ci vient de nous répondre (voir courrier en pièce jointe), celui-ci se dit :

  • Intéressé par une rencontre sur la question du triage SNCF de Miramas, mais compte tenu de la situation du fret ferroviaire et de l’attente de mesures, elle « devrait avoir lieu dans un second temps » et nous propose de faire un point à la rentrée.
  • Être attentif à l’organisation d’une table ronde par le Préfet réunissant tous les acteurs concernés.

 Le Fret ferroviaire en France est sinistré, abandonné depuis des années, Avec seulement 9% de part de marché pour le fret ferré, la France est loin derrière des pays comme l’Allemagne, les Pays Bas ou encore l’Autriche, dont 30 % du fret passe par le train !

 Avec la crise économique actuelle, Fret SNCF transformé en SAS (Société Anonyme Simplifiée) est au bord du dépôt de bilan et risque de disparaitre à la fin de l’année!

 500 milliards d’euros d’argent public sont déversés, sans contrepartie, pour soutenir des plans de restructuration de multinationales et de filières entières, par milliers des emplois sont rayés d’un trait de plume, alors même que l’argent public, notre argent, coule à flot pour soit disant les aider.

 Une centaine de milliards d’euros sont destinées à financer des filières entières dont des grosses PME ou des multinationales françaises et étrangères : Automobile, énergie, BTP, aéronautique… et la SNCF, le Fret ferroviaire, pourtant mode de transport vertueux pour lutter contre le réchauffement climatique, serait écarté, sacrifié pour laisser encore plus de place au « tout camion » !

 La SNCF a grands défis à relever : organiser et développer les transports des voyageurs en pleine pandémie et augmenter l’activité fret de notre pays

 L’Etat a aujourd’hui une responsabilité plus grande encore pour financer le réseau, sa modernisation, et le développement de l’activité fret, notamment dans l’activité container et wagon isolé.

 La crise sanitaire confirme la nécessité de développer les modes de transports les moins polluants et, à ce titre, d’investir massivement dans le rail en France. Autant d’activités qui nécessitent des moyens humains et financiers. Des investissements publics massifs, à hauteur de 7 milliards d’euros, utiles pour l’emploi comme pour l’environnement.

Compte tenu de la gravité de la situation économique, le Préfet doit sans attendre organiser une table ronde sur l’avenir du Triage SNCF de Miramas en lien avec l’activité du Port de Marseille et de l’industrie, en réunissant tous les acteurs concernés.

 Marcel ALMERO et Henry BASCUNANA

Responsables des Cheminots Communistes de Miramas et Marseille

.
« La SNCF a besoin d’investissements massifs pour moderniser son réseau et développer l’activité fret » (Fabien Roussel)

 

.

 AVENIR DU TRIAGE DE MIRAMAS : dans POLITIQUE
What do you want to do ?

New mail

 dans POLITIQUE

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...