Communiqué de la Section du PCF de Tarascon (13150)

Posté par jacques LAUPIES le 20 juin 2020

MUNICIPALES A TARASCON : LA POPULATION DOIT S’ORGANISER ET NE PAS CAUTIONNER LES DROITES

Le Maire (Lucien Limousin) est issu et soutenu par la droite et le centre (dans le passé UMP et UDI) Le bruit propagé plus ou moins discrètement par ses colistiers et quelques vestiges du PS ou issus de leur électorat tendrait à laisser entendre par opportunisme qu’il serait avec la gauche.

Cela sans doute pour embrouiller la vision que peuvent avoir les électeurs du positionnement de chacune des familles politiques en présence.

Son opposante (Valérie Laupies), exclue du RN a des soutiens politiques de droite (Centre National des Indépendants et Paysans)  est en conflit sérieux avec Marine Le Pen. Cependant elle ne renie pas certaines valeurs qu’elle a défendues au sein du RN. Pour preuve le soutien reçu de J.M. Le Pen porte parole des plus extrêmes à droite.

Elle bénéficie dans cette ville d’un soutien populaire réel spécifique à ces communes du sud à vocation agricole (Beaucaire, Vauvert, St Gilles) qui concentrent une forte population de travailleurs immigrés, instrumentalisés et faisant fonction de boucs émissaires en matière de responsabilité des difficultés économiques et sociales du pays.

Cela a une incidence politique et sert la droite et l’extrême droite qui ne manquent pas d’exploiter depuis des décades cette triste réalité de villes appauvries, où la classe ouvrière s’est réduite dans les entreprises (encore présentes) où les fonctionnaires et autres employés des services publics (santé, éducation nationale et justice) se sont souvent réfugiés et partagés entre courants social démocrate et droite centriste ou gaulliste.

Le commerce, notamment en Centre ville, vit mal cette réalité et génère des comportements poujadistes dont s’alimente le RN mais aussi la droite ;

Durant ces dernières années  la gauche, pourtant majoritaire à une époque, s’est étiolée notamment à cause des « tergiversations » du PS régional et local  qui a, soit voulu faire cavalier seul avec parfois la droite la plus extrême (Colonel André dans les années 60 et le soutien à des candidatures droitières (Auvergne) dans les années 90), soit sous l’influence de certains éléments en 2014  qui ont partiellement saboté les efforts d’union déployés par les communistes qui – cela est une autre réalité à constater – ont perdu leur influence dans une population appauvrie, composée de salariés, souvent insensibles au soutien syndical et isolés.

 Le résultat – mais cela ne concerne pas que Tarascon – est que le PCF local n’est pas en capacité d’établir un rapport de force susceptible d’imposer l’Union de la gauche sur des objectifs locaux non dissociés d’une politique de réelles transformations économiques et sociales proposées  au plan national notamment par les communistes !

Des contacts établis avec ce qu’il reste de militantisme PS et LFI  attestent localement de l’état de renoncement dans lequel ils se trouvent !

La Section du Parti Communiste de Tarascon est donc conduite à mettre en garde les électeurs de gauche et d’autres forces de progrès afin qu’ils ne cautionnent aucune des listes en présence. Ils manifesteront ainsi par l’abstention, le vote nul ou blanc, leur volonté de voir se reconstruire une opposition populaire capable de prendre en compte leurs véritables besoins  en matière de santé, de logement, de protection sociale, d’éducation et de formation professionnelle, de sécurité des biens et des personnes, etc.

La crise politique est réelle dans notre ville comme dans le pays. Elle résulte de l’évolution du capitalisme national autant que mondial. Le local n’est pas à dissocier du national. Seules les luttes pour de meilleurs salaires, l’emploi, de nouveaux services publics (énergie, transport, santé et sécurité sociale) peuvent libérer les communes de la pression du capital financier.

Aucune des listes en présence n’offre la moindre garantie pour soutenir ces luttes et réaliser les réponses qu’elles exigent.  Dans ces conditions nous appelons les travailleurs, les jeunes en particulier, mais aussi les retraités, en fait toutes la population de notre ville à renforcer les lieux de lutte et notamment notre Parti Communiste qui fête ses 100 ans d’existence. Un parti à qui notre peuple doit beaucoup en matière de paix, de liberté et de droits sociaux (inventeur de la Sécurité Sociale) 

 

Tarascon le 20 juin 2020       LA SECTION DU PCF DE TARASCON

What do you want to do ?

New mail

Communiqué de la Section du PCF de Tarascon (13150) dans POLITIQUE
What do you want to do ?

New mail

 dans POLITIQUE
What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...