DES CAS DE COVID-19, à GRANS, ARLES, VAUCLUSE…

Posté par jacques LAUPIES le 14 juin 2020

 

DES CAS DE COVID-19, à GRANS, ARLES, VAUCLUSE… dans POLITIQUE

Des pratiques sociales honteuses

 

-      Un désastre sanitaire et social, un drame humain du à l’exploitation des travailleurs !

Cette semaine, de nombreux cas de Covid 19 ont été recensés dans notre département et celui du Vaucluse. A ce jour, 39 cas positifs dans des exploitations agricoles à Carpentras, au Thor, à Châteauneuf de Gadagne, 30 à Grans, 12 à Arles…

 

Les personnes diagnostiquées positif sont des travailleurs saisonniers détachés par la société TERRA FECUNDIS (société de travail intérimaire espagnole). Cette société a déjà été condamnée pour dumping social, l’exploitation humaine continue.
 

Pendant le confinement, Terra Fecundis a introduit plusieurs centaines de ces travailleurs dans le département. Des exploitants agricoles ont fait le choix d’enfreindre la Loi

 

Comme pour l’automobile ou PSA voulait faire  venir 531 salariés polonais alors que 502 intérimaires sont mis en chômage partiel, les Communistes dénoncent fermement ces pratiques indignes d’exploitation, de mise en concurrence favorisant le dumping social des salariés, le non-respect des lois.

 

Les travailleurs, quels qu’ils soient, ont droit à la protection sur notre territoire, et le droit à l’égalité de traitements.
 

Il faut que toute la lumière soit faite sur ces agissements avec transparence pour rassurer les habitants. Tout doit être mis en place pour assurer la sécurité de ces personnes à tous les niveaux, des conditions de vie, de travail décentes.
 

Terra Fecundis, les exploitants qui cautionnent ces pratiques devront prendre leurs responsabilités même si nous sommes conscients qu’il y a aussi des victimes parmi les exploitants ,des complices et aussi tous les exploitants respectueux de l’humain et de la loi.

 

Aujourd’hui, nos producteurs agricoles sont délaissés dans notre système économique, et l’exploitation des travailleurs détachés est une conséquence de l’exploitation de la filière agricole par le capitalisme.
 

Pour autant, nos fruits et légumes ne peuvent pas contenir le sang, les larmes de travailleurs opprimés et soumis à de nouvelles formes d’esclavage.
 

Ces travailleurs ne disposent d’aucune vie sociale, d’aucune intimité, l’accès aux soins et à la nourriture sont indignes. Leurs conditions d’hébergement, de travail et de transport sont inacceptables encore plus en période de pandémie. Leurs salariés subissent des conditions de vie, de travail, salariales inacceptables, indignes et désastreuses, un nouvel esclavage moderne.
 

Ces travailleurs sont des « déportés » d’Amérique du Sud, ayant transité par l’Espagne pour arriver en Région Sud au mépris des règles élémentaires du travail et cette année au mépris des règles mondiales sanitaires.
 

Terra Fecundis est bien connue du monde de la justice, déjà 5 procédures à son actif et de nombreuses infractions au code du Travail, rémunération inférieure au SMIC, travail dissimulé, non-paiement des heures supplémentaires, non-paiement des cotisations sociales.

 

Le 16 juin, se tiendra le procès aux prud’hommes d’Arles de 8 entreprises agricoles pour ces motifs, la plainte étant déposée par des ouvriers détachés par Terra Fecundis. Un procès à Marseille est prévu prochainement pour une affaire hors norme de dumping social.

 

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...