• Accueil
  • > POLITIQUE
  • > TÉLÉVISION. UN JUGE RÉPUBLICAIN EN MONARCHIE CAPITALISTE

TÉLÉVISION. UN JUGE RÉPUBLICAIN EN MONARCHIE CAPITALISTE

Posté par jacques LAUPIES le 10 juin 2020

 

Un témoignage exceptionnel sur l'enquête du juge d'instruction Edouard Levrault dont les investigations ont révélé un «Monacogate», l'affaire Dmitri Rybolovlev. © Prod.

Un témoignage exceptionnel sur l’enquête du juge d’instruction Edouard Levrault dont les investigations ont révélé un «Monacogate», l’affaire Dmitri Rybolovlev. © Prod.
Mercredi, 10 Juin, 2020

TÉLÉVISION. UN JUGE RÉPUBLICAIN EN MONARCHIE CAPITALISTE

France 3 propose ce mercredi soir le récit d’une enquête inachevée, au cœur du Rocher monégasque et de ses réseaux politico-financiers.

 

Avant de devenir vice-président du tribunal de Nice, le juge Édouard Levrault a été détaché, de 2016 à 2019, à Monaco. Et dans cette principauté, paradis des très riches, il ne s’est pas fait que des amis. Tout commence par une banale plainte pour atteinte à la vie privée, pour l’instruction de laquelle Édouard Levrault fait analyser le contenu d’un téléphone portable. Il découvre des milliers de SMS révélant la proximité de hauts dignitaires de la cité-État avec un milliardaire russe, un certain Dmitri Rybolovlev. Or celui-ci, également à la tête du club de foot AS Monaco, se trouve alors « englué dans un litige à 2 milliards d’euros avec un marchand d’art suisse », selon les termes du commentaire.

Une série de manœuvres des autorités et une enquête toujours en cours

Dmitri Rybolovlev bénéficie-t-il d’appuis dans cette affaire, au sein des institutions monégasques ? La question taraude immédiatement le juge. Le 22 septembre 2017, il diligente des perquisitions au domicile et au bureau du ministre de la Justice de l’époque. Cinq jours plus tard, le chef du gouvernement réclame au procureur général qu’Édouard Levrault soit dessaisi. Sans succès. Mais c’est là le premier acte d’une série de manœuvres des autorités, selon plusieurs témoignages concordants. Lorsque le magistrat français entreprendra d’inculper huit policiers, toujours dans le même dossier, il verra se masser sous ses fenêtres plus d’une centaine de fonctionnaires venus le huer et soutenir leurs collègues. Une manifestation qui n’aurait pas été tout à fait spontanée…

Aujourd’hui, l’enquête ouverte par Édouard Levrault est toujours en cours. Mais ce n’est plus lui qui la mène. Et pour cause : il a fini par être « remercié ». On regrettera que quelques éléments de contexte fassent défaut : la nature précise du conflit évoqué entre l’oligarque russe et le marchand d’art suisse ; les rapports particuliers entre la France et Monaco… Prudent dans son exposé des faits, ce documentaire réalisé par Olivier d’Angély fait ressortir une réalité qui n’est malheureusement pas propre à Monaco : les puissants savent bien être solidaires, entre eux, lorsque leurs intérêts sont en jeu.

♦ « Pièces à conviction. Scandale à Monaco, les révélations d’un juge », sur France 3, mercredi 10 juin, à 23h05.

TÉLÉVISION. UN JUGE RÉPUBLICAIN EN MONARCHIE CAPITALISTE dans POLITIQUE
What do you want to do ?

New mail

 dans POLITIQUE
 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...