• Admin.du Site

  • Archives

  • Accueil
  • > POLITIQUE
  • > Qu’il soit encore nécessaire de rétablir certaines vérités historiques et combattu cet amalgame entre fascisme et communisme me parait absolument incroyable, triste et désolant. Mais évidemment il faut le faire avec la plus grande fermeté. Car la jeunesse ne sait pas toujours et l’éducation nationale ne joue pas son rôle, parfois en son sein certain(e)s entretiennent l’ambiguïté ! Il faut être impitoyable avec ces révisionniste de tout poil qui nient parfois même l’évidence des expériences et du vécu familial, social et culturel, à la recherche d’une reconnaissance dans une indignité parfois inconsciente !

Qu’il soit encore nécessaire de rétablir certaines vérités historiques et combattu cet amalgame entre fascisme et communisme me parait absolument incroyable, triste et désolant. Mais évidemment il faut le faire avec la plus grande fermeté. Car la jeunesse ne sait pas toujours et l’éducation nationale ne joue pas son rôle, parfois en son sein certain(e)s entretiennent l’ambiguïté ! Il faut être impitoyable avec ces révisionniste de tout poil qui nient parfois même l’évidence des expériences et du vécu familial, social et culturel, à la recherche d’une reconnaissance dans une indignité parfois inconsciente !

Posté par jacques LAUPIES le 5 novembre 2019

http://vimeo.com/118896306&width=900&height=505

 

Qu'il soit encore nécessaire de rétablir certaines vérités historiques et combattu  cet amalgame entre fascisme et  communisme me parait absolument incroyable, triste et désolant. Mais évidemment il faut le faire avec la plus grande fermeté. Car la jeunesse ne sait pas toujours et l'éducation nationale ne joue pas son rôle, parfois en son sein certain(e)s entretiennent l'ambiguïté ! Il faut être impitoyable avec ces révisionniste de tout poil qui nient parfois même l'évidence  des expériences et du vécu familial, social et culturel, à la recherche d'une reconnaissance dans une indignité parfois inconsciente ! dans POLITIQUE accueil-10

http://www.campdesmilles.org/photos.html

COPIE  D’UN MAIL ADRESSE A LA DIRECTION DU MUSEE DONT UNE PUBLICATION  EST CONTESTEE PAR UN PARTICIPANT RESPONABLE D’UNE ASSOCIATION (AREF)

Je vous adresse ce mail suite à notre journée au Camp des Milles du 5 octobre ; qui s’est très bien passée, sauf lors de la remise du « petit manuel de survie démocratique » ou nous avons tous exprimés notre désaccord avec la page 25 (voir pièce jointe). Je pense que l’ensemble de nos organisations ne peuvent pas laisser passer de telle contrevérité. (Voir courrier ci-dessous)

 

Fraternellement,

 

Michel FRATE  

De : Michel FRATE [mailto:michel.frate25@orange.fr]
Envoyé : lundi 7 octobre 2019 10:24
À : ’sharon.azoulay@campdesmilles.org
Objet : Demande de rencontre

 

Bonjour Madame, Monsieur,

 

                L’AREF (association des retraités en fête) tient à condamner de manière la plus ferme votre expression dans votre livret, «petit manuel de survie démocratique» page 25 sur la version internet (voir pièce jointe) et page 23 sur la version papier, où vous tirez un trait d’égalité entre le communisme, le fascisme et le nazisme. Au-delà d’être une contre- vérité historique, il est aussi indécent, voire inquiétant pour l’avenir, d’ignorer le rôle des grands groupes industriels et financiers qui ont soutenu et financé les nazis et la montée du fascisme en Espagne, en Italie des années 1920 jusqu’en 1945 , avec la bénédiction d’un bon nombre de gouvernements occidentaux. D’ailleurs de nos jours , ce sont les mêmes puissances financières qui financent la montée des nationalismes et l’extrême droite , qui ne sont que l’antichambre du fascisme. C’est pour cette raison que nous estimons dangereux d’ignorer cette réalité pour l’avenir de nos sociétés, au risque d’être complice de la montée du fascisme que vous combattez.

 

Thomas Mann, vigie morale d’une Europe décomposée, écrivait : « placer sur le même plan moral le communisme russe et le nazi-fascisme, en tant que tous les deux seraient totalitaires, est dans le meilleur des cas de la superficialité, dans le pire c’est du fascisme. Ceux qui insistent sur cette équivalence peuvent bien se targuer d’être démocrates, en vérité, et au fond de leur cœur, ils sont déjà fascistes ; et à coup sûr ils ne combattront le fascisme qu’en apparence et de façon non sincère, mais réserveront toute leur haine au communisme »

 

Nous espérons sincèrement que cet écrit est une « coquille maladroite fruit d’une inculture historique et politique ». Comment peut-on ignorer le rôle majeur des communistes contre le fascisme avant et pendant la seconde guerre mondiale, et le  surnom qui a été donné au PCF « parti des fusillés ». Comment peut-on aussi ignorer les milliers de communistes morts pour défendre la république Espagnole, alors que la France, alliée de l’Espagne, laissait assassiner la république et des milliers de communistes. Aujourd’hui encore, dans de nombreux pays africains, sud-américains et asiatiques, les communistes sont pourchassés et assassinés, car ils s’opposent au pillage de leur pays et revendiquent une redistribution équitable des richesses créées, simplement pour vivre humainement.

 

Ces communistes qui donnent leur vie, ils la donnent pour des idéaux , qui sont l’émancipation de l’être humain, la justice sociale, une couverture santé et sociale accessible à tous, la gratuité de l’éducation, l’accès pour tous à la culture, des salaires permettant de vivre et des congés réel pour tous…. Ce sont les objectifs du communisme et le restent, même si certains s’en sont prévalus ou s’en prévalent encore, tout en leur tournant le dos. Cela ne peut en aucun cas justifier d’écrire que le communisme, le nazisme et le fascisme sont équivalents ; c’est une insulte à la mémoire de tous les communistes qui ont donné leur vie pour combattre le fascisme et le nazisme ; c’est aussi une insulte pour tous les communistes qui combattent pied à pied le RN (FN) et la politique ultralibérale qui plongent de plus en plus de nos concitoyens dans la misère.

 

Comment peut-on oublier dans notre pays que toutes les plus grandes avancées sociales , dont le monde du travail bénéficie toujours aujourd’hui , ont été mises en place et créées par des ministres communistes en 1946 , comme Ambroise Croizat, ministre des affaires sociales, qui créa et mit en place la sécurité sociale, des caisses de retraites par répartition,.…. Marcel Paul, ministre de l’industrie, procéda à des nationalisations et créa EDF-GDF, avec un statut du personnel de haut niveau, il consolida la SNCF en lui donnant une mission de service public national, la mise en place des premiers comités d’entreprise, du code du travail…….

 

D’ailleurs aujourd’hui, l’ensemble de ces acquis sociaux sont attaqués brutalement par notre gouvernement, au nom de l’ultralibéralisme. Comment ne pas faire le parallèle avec ce qui se passe aujourd’hui au Brésil avec Jair-Bolsonaro d’extrême- droite (ami de Trump) où tous les acquis sociaux sont mis à bas ; comme l’on fait dans le passé les juntes militaires au Chili et en Argentine, avec l’appui des Etats Unis, pour le plus grand bonheur des grands groupes industriels et de la finance ; les peuples sont plongés dans la misère, l’espérance de vie s’est écroulée et la mortalité enfantine a explosé. La démonstration sur les mécanismes qui amènent le fascisme que vous développez et que  nous partageons, ces mécanismes apparaissent au Brésil comme en Inde, et risquent d’amener au pire. Pourquoi ne pas dénoncer ces politiques ultralibérales qui visent à exclure de la société les populations les plus fragiles, ouvrant la voie à tous les excès ?

 

D’ailleurs ce sont ces mêmes politiques qui font le lit de l’extrême- droite nationaliste (fascisme masqué) en Europe ; avec l’appui de 98% des médias qui sont aux mains de la finance ou de grands groupes industriels. Pourquoi ne pas alerter aussi sur le danger de laisser aux mains des possédants les médias ? Nos anciens à la Libération en 1945 avaient écrit pour garantir la démocratie et ne plus retomber dans les travers du passé, qui nous ont conduit à la guerre et au fascisme : « il est impératif et salutaire pour les nations que la presse écrite, les radios et tous les moyens d’information ne soient plus aux mains des puissances de l’argent et des états, du fait de leur collaboration étroite ,pour un grand nombre ,avec les nazis et leur soutien au fascisme. En France, le CNR , dans son programme à la Libération, inscrivit dans la loi que les médias ne devaient plus être aux mains des puissances de l’argent et de l’état, en garantissant leur indépendance et leur financement, tout en créant un grand service public indépendant.           

 

Après ce bref rappel, nous vous demandons une rencontre pour débattre avec vous de ce problème, pour voir ensemble comment nous pouvons rétablir la vérité et la justice historiques. Lors de cette rencontre et à partir des réactions que nous avons eues lors de notre visite du 5 octobre 2019 du Camp des Milles, seront présents un ou deux représentants de l’AREF, de la CMCAS-CCAS (convention avec le Camp des Milles), Mémoires vivantes (en pièce jointe mémoire vivante a tenu à vous faire parvenir un courrier) et sûrement aussi le PCF des BdR, avec des représentants des associations d’anciens combattants.

 

Sincères salutations,

Michel FRATE

Président de l’AREF   

 

 

Réponse à la direction du Camp des Milles
Dans le texte du Camp des Milles il y a un amalgame mensonger, pas
du tout juste, voire injurieux à propos des communistes ramenés au
rang de danger au même titre que les fascistes.
Il faut croire que Mr Chouraqui et ses amis de la direction du camp des
Milles ont une grande faiblesse à propos de la guerre 39/45, des juifs et
des communistes, des faits et gestes des uns et des autres.
Pendant toute la durée de la guerre et surtout pour la période de la
France occupée et dirigée par le Maréchal Pétain collaborateur des
nazis et de la gestapo toute puissante, les juifs ont eu à leurs côtés, des
amis, leurs amis et parmi eux les communistes, les résistants.
Cela est si vrai que nombreux furent ceux des résistants juifs qui
créèrent l’UJRE, union des juifs dans la résistance et l’entraide. Cette
structure mena de très grands combats, elle faisait partie de la MOI (
main d’oeuvre immigrée) organisation constituée par le PCF.
Qui ne se souvient pas de Manouchian et de l’affiche rouge, ils étaient
juifs pour la plupart et pour la plupart communistes, la gestapo et la
werhmacht les ont tous fusillés.
En 1943 après la victoire de Stalingrad, l’espoir renaît on peut vaincre la
Wehrmacht et en début 1944, l’UJRE participe même, elle est
cofondatrice, du conseil représentatif des institutions juives, le CRIF.
Plus tard, à la libération la décision des nations (sauf l’Angleterre) est
prise de la création de l’Etat d’Israel qui reçoit tous les juifs rescapés
des camps de concentration, des bateaux sont affrétés, le plus célèbre
sera « l’Exodus ». L’Angleterre va se lancer à leur poursuite pour les
arraisonner, en Méditerranée.
L’Exodus trouvera refuge pendant plusieurs semaines à Sète et à Port
de Bouc, deux municipalités à, direction communiste.
Dans les Bouches du Rhône pendant plusieurs semaines, René
Rieubon maire PCF de Port de Bouc va déployer, avec le soutien de
toute la population de grands efforts pour soigner et nourrir enfants et
les rescapés des camps de concentration allemands. Il faudra aussi
mobiliser les docteurs et infirmières et surtout cacher tout le monde, car
les anglais étaient décidés d’empêcher leur sauvetage.
Dans l’Hérault à Sète maire et population feront de même.
Il y a quelques années des manifestations ont eu lieu dans l’une et
l’autre ville , dans lesquelles populations, responsables politiques et
maires ont rencontrés les rescapés des camps de la mort et l’ont a senti
l’émotion et la fraternité s’exprimer.
En clair juifs et communistes ont écrit de très grandes et belles pages
de solidarité, aussi bien dans la résistance qu’à la libération.
Ils étaient et sont frères.
Jacques Roger
Président de « Mémoires Vivantes »

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...