• Admin.du Site

  • Archives

Altruisme et (ou) révolution ?

Posté par jacques LAUPIES le 28 mai 2017

 

liberationmutuelle.jpg

 

Qu’on le veuille ou non un grand trouble règne dans la population tiraillée entre une réalité qui la rappelle aux meilleurs sentiments de fraternité, de solidarité, dont elle est porteuse et des forces qui s’emploient à la faire douter de réponses favorables à ces réflexes  d’humanité et la plongent dans le doute, le scepticisme et parfois des sentiments de mépris et de haine pour l’autre.

Il n’est pas un jour qui se passe sans que je constate ou me soit rapporté des faits très banals  qui en fait marquent cette souffrance, souvent dissimulée laquelle frappe chacun de nous mais disparaît dans notre inconscient ou pour le moins semble s’effacer dans un paraître souriant, ironique voire indifférent.

Depuis la dimension du geste de  cette brave dame à l’allure digne (que nous qualifierons arbitrairement de très petite bourgeoise)  qui s’émeut de voir un SDF sur le trottoir de la plus belle avenue de la ville avec son chat noir tenu en laisse, entre dans le super U pour acheter des barquettes pour l’animal et quelque canette de bière pour le maître déchu marquant ainsi sa compassion, jusqu’aux actions de grande envergure déployées  par des organismes humanitaires pour sauver les migrants en méditerranée, combien de personnes nous rendent cette dignité que d’aucuns s’emploient à nous faire perdre !

Des milliers, des millions peut – être mais pour le moment rien ne change et « les grands » de ce monde qui représentent des nations puissantes jouent avec leur peuples et les peuples du monde entier laissant perdurer ou incitant les attitudes conflictuelles et guerrières. Tout  ça sur fond de mondialisation (capitaliste) dont les règles sont :  exploitation accrue du travail, mise en concurrence des forces de travail, main mise sur les richesses de la planète directement par multinationales ou par bourgeoisies locale instrumentalisées (et souvent corrompues),  en utilisant les marchés financiers et la libre  circulation des capitaux.

Combien de temps encore devrons nous subir ces mondes différents où l’altruisme peine à effacer les égoïsmes ? Alors même que nous serions, comme l’indiquent des chercheurs, « naturellement » enclins à l’empathie envers les autres ! Dire que cela peut se produire comme le suggère une émission rediffusée cette nuit sur Arte par la méditation ou une modification comportementale basée sur une sorte de contagion de la bienveillance, me parait aller un peu vite en besogne.

Un certain Mathieu Ricard semble faire prospérer ses convictions bouddhistes sur ce concept dont on peu douter qu’il réussisse à permettre d’éliminer les adeptes de la recherche du profit à tout prix qui constituerait, au final,  selon certains, simplement un état d’esprit réversible. Mon œil…

Qu’on me permette de penser que rien ne vaut une bonne « révolution socialiste » (vraie celle-là) permettant de répartition utile de la richesse produite de manière équitable. Qui dit révolution ne dit pas violence mais raison imposée aux exploiteurs, aux tricheurs, aux opportunistes avec tout le poids de la masse consciente de l’humanité contre leur égoïsme institutionnalisé !

 

Méditerranée. 10.000 migrants secourus en 4 jours

Lorenzo Clément avec AFP
Samedi, 27 Mai, 2017
Humanite.fr

Plus de 3.400 migrants ont été secourus tandis que 10 ont été retrouvés sans vie lors d’opérations délicates vendredi au large de la Libye, qui portent le total des secours à environ 10.000 personnes en quatre jours, selon les gardes-côtes italiens et libyens.

Aucune embarcation en détresse n’a cependant été signalée samedi matin.

Vendredi, plus de 1.230 personnes ont été récupérées par des navires libyens et reconduits à Tripoli ou à Sawiya, à 50 km plus à l’ouest, tandis que les 2.200 autres l’ont été par des navires militaires ou commerciaux coordonnés par les gardes-côtes italiens et devaient être conduits en Italie. Les gardes-côtes italiens ont aussi fait état de 10 personnes retrouvées mortes lors de ces opérations, sans préciser dans quelles circonstances Beaucoup de migrants se noient en mer, comme les 35 retrouvés morts mercredi quand une grosse vague a jeté des centaines de migrants à l’eau, mais d’autres meurent de froid, de déshydratation ou encore asphyxiés dans les embarcations surchargées.

Si le flux des arrivées en Italie reste important, la vague de ces derniers jours n’a rien d’exceptionnel: fin mai 2016, plus de 13.000 personnes avaient été secourues en 5 jours, tandis que plus d’un millier d’autres avaient trouvé la mort. Tous veulent à tout prix éviter de retourner en Libye, où beaucoup de migrants subissent extorsions, violences, viols, tortures et meurtres. Dans les ports du sud de l’Italie, la journée a été chargée vendredi et les débarquements se poursuivaient samedi.

Le Phoenix de l’ONG maltaise Moas est ainsi arrivé à Crotone (sud) avec à son bord près de 600 migrants et les corps de la plupart des victimes de mercredi. Et tandis qu’un navire de la marine italienne avait vu une jeune Somalienne accoucher d’une petite fille vendredi matin, l’équipe médicale du Phoenix n’a pour sa part pas pu empêcher la fausse couche d’une femme enceinte de six mois qui venait de reconnaître son fils de 7 ans parmi les corps des petits noyés. En raison du sommet du G7 à Taormina, en Sicile, les débarquements ont été interdits toute la semaine dans l’île, ce qui a rallongé de 24 heures le trajet des navires de secours vers l’Italie et retardé leur retour sur la zone des secours, où il a fallu faire appel à de nombreux navires commerciaux. Or ces navires ne sont pas équipés pour les secours, et n’ont pas à bord les vivres, l’eau ou les sanitaires pour transporter des centaines de personnes pendant 48 heures.

Lire aussi : Des dizaines de migrants morts dans un nouveau drame en Méditerranée

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...