• Admin.du Site

  • Archives

  • Accueil
  • > POLITIQUE
  • > Hamon choisi globalement par un électorat socialiste : et maintenant ?

Hamon choisi globalement par un électorat socialiste : et maintenant ?

Posté par jacques LAUPIES le 30 janvier 2017

DSC_1084 (1)

Il n’a pas que trois fleurs pour faire un printemps…

J’ai pris pour habitude de donner un point de vue à chaud d’un évènement : le choix d’Hamon, quoi que l’on en dise et même s’il était prévisible, constitue un évènement politique.

Voila les forces de gauche dans leur diversité condamnées à s’entendre pour une élection présidentielle qui ne laisse que deux candidats en présence au deuxième tour.

 L’affaire n’est pas simple car il y a évidemment des différences et peut-être aussi des ambitions tout à fait légitime qui vont rendre difficile la désignation d’un candidat unique dès le premier tour. En appelant à une rencontre avec Jean Luc Mélenchon et Yannick Jadot, Benoit Hamon élargit  une brèche qui,  si j’en crois notre position de communistes,  a déjà été entrouverte par toutes nos prises de positions et déclarations

Il faut cependant ne pas oublier que derrière les personnalisations, tant à droite qu’à gauche, sont présente des propositions et projets politiques qui sont ancrés dans les contradictions de notre société.

Des oppositions à caractère de classe,  notamment la contradiction essentielle entre d’une part une poignée de multinationales alliée à des bourgeoisies (qui ne sont pas elles mêmes exemptes de contradictions) et d’autre part un peuple tiraillé idéologiquement dans tous les sens avec des médias qui ne font qu’obscurcir le débat et tromper sur les causes.

Il faut cependant relativiser sur ce dernier aspect qui conduit aux fausses solutions du FN, à accepter la radicalisation de la droite incarnée par FILLON, à s’illusionner sur l’effet MACRON, fabriqué en dernière minute et, ne l’oublions pas, à l’abstention qui s’alimente du discrédit entretenu de la vie politique avec des amalgames inacceptables.

Mais contrairement aux effet espérés par les manipulations de la classe dominante, de l’appareil d’état, des institutions, subsiste encore des capacités réactives des forces populaires. C’est bien ce qui inquiète de l’extrême droite lepéniste aux socio libéraux en passant par la droite et son centre inventé pour la circonstance.

L’heure est donc pour la vraie gauche à la raison, au respect des autres, au débat certes (qui a eu lieu en partie) et à l’entente sur l’essentiel.

Et surtout comme je l’ai entendu ce soir s’interdire les propos inutiles et les attaques personnelles. Cela n’exclut pas les débats fermes sur le fond car c’est de là que naîtront des projets rassembleurs.

C’est maintenant que peuvent se concrétiser des accords ou chacun doit bien mesurer sa responsabilité.

 

Primaire socialiste. Manuel Valls sanctionné, large victoire de Benoît Hamon

L’ex premier ministre, Manuel Valls est fortement sanctionné à l’issue du 2e tour de la primaire socialiste. Pour Benoît Hamon, qui l’emporte largement, tout commence dans la campagne pour l’élection présidentielle.
 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...