• Admin.du Site

  • Archives

  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2016

Onfrayse défoule nous avec

Posté par jacques LAUPIES le 18 décembre 2016

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

La bataille sera rude…

Posté par jacques LAUPIES le 18 décembre 2016

 

DSC_0077 (1)

Tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir !

 

Gérard Filoche, qui n’a pas sa langue dans sa poche, est bien connu des lecteurs de l’Humanité ou il exprime le point de vue d’un socialiste au sens vrai du mot.

Il combat au sein du PS et à sa gauche le social libéralisme des Hollande, Valls et autres. D’évidence sa candidature à la candidature renforcerait l’expression de nombreux socialistes qui aspirent à autre chose que de subir les exploits qui ont marqué le quinquennat avec la loi travail, le CICE, la soumission à la politique libérale européenne.

Si un tiers des candidats affichaient dans les futurs débats des positions sur lesquelles une partie de « la gauche de la gauche » trouve des possibles convergences, nul doute que cela ferait désordre. Sans faire de procès de tricherie à qui que ce soit, il faut reconnaître que tenir à l’écart Gérard Filoche, arrange les tenant du social libéralisme en vogue au sein du PS.

Mais toute médaille à son revers et de Hamon à Valls et passant par Montebourg et  le dernier arrivant Peillon, ceux qui se reconnaissent dans les position de l’ancien inspecteur du travail pourront toujours choisir le mieux-disant parmi eux.

Quant à nous, communistes qui avons appelons à soutenir Jean Luc Mélenchon, expliquons les raisons de ce choix et notre volonté de rassembler plus large. Ce n’est pas gagné !

Car je vous le dis, il m’aura fallu une bonne demi heure pour expliquer à une électrice du PCF que c’est notre volonté. Cette personne retraitée à faibles revenus, sous l’effet de la déception provoquée par Hollande, des arguments destructeurs de la Sécu avancés par Fillon, de l’intox des  droites réactionnaires m’a tout de même posé la question : « pour qui faut-il voter ? ». Ancienne Déléguée du personnel de la CGT et membre du PCF, dans les années 70,  elle a fait une allusion au possible vote Le Pen, avant que je lui rappelle notre soutien à Mélenchon et signale nos convergences avec ce candidat à qui nous suggérons le plus grand élargissement unitaire pour éviter le pire : un duel droite contre droite !

La bataille pour le progrès social sera rude !

PUBLIE SUR MSN

Politique – Primaire à gauche : Filoche éliminé, «arrête ton cirque» lui intime Cambadélis 1/14

Le Parisien: Gérard Filoche a annoncé qu'il allait déposer un recours.© (LP/THOMAS MOREL-FORT.) Gérard Filoche a annoncé qu’il allait déposer un recours.

 La candidature du socialiste Gérard Filoche à la primaire de la gauche a été invalidée. Il va déposer un recours. On pouvait s’attendre à ce que cet amoureux des micros fasse du bruit. Le socialiste Gérard Filoche, dont la candidature à la primaire de gauche a été invalidée samedi, ne compte pas en rester là. 

L’ancien inspecteur du travail a aussitôt annoncé qu’il allait déposer un «recours», s’en prenant à la direction du PS. «Ce que je crois c’est que c’est Jean-Christophe Cambadélis (le premier secrétaire du PS) qui décide, et Christophe Borgel, pas la Haute autorité», a-t-il attaqué devant le Palais de la Mutualité où se tenait la convention du PS qui a officialisé sept candidats (Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, Manuel Valls, Sylvia Pinel, Jean-Luc Bennahmias, François de Rugy).

Cambadélis : «Arrête ton cirque Gérard Filoche»

«Je suis surpris. On ne peut pas accepter un processus collectif avec des règles et quand ces règles ne vous conviennent pas refuser de les respecter», a rétorqué Christophe Borgel, président du comité d’organisation de la primaire.

«Arrête ton cirque Gérard Filoche. Ce que tu ne supportes pas c’est que la gauche du PS t’ait boycotté! Ils n’ont pas voulu te parrainer point à la ligne!» a de son côté répondu sur Twitter M. Cambadélis.

Il y a quelques jours, Gérard Filoche avait assuré avoir obtenu tous les parrainages nécessaires mais des doutes existaient déjà au PS. En prévention, il s’était déjà assuré des services d’un avocat. 

Un autre éliminé, le secrétaire national du PS chargé du pôle «production et répartition des richesses», Fabien Verdier, dont la candidature a été recalée officiellement faute de parrainages suffisants, s’est invité avec fracas devant les micros et caméras pour dénoncer des «irrégularités » et des «pressions ».

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Foi et religion : pas infaillibles !

Posté par jacques LAUPIES le 17 décembre 2016

DSC_0123 (1)Sur la place vide quelques lumières bien modestes et comme une étoile plus puissante…

Il ne doit pas toujours être facile d’assumer sa foi de catholique. Surtout quant on navigue dans les eaux troubles du FN.

Sans être dans le secret des dieux, on peut très bien deviner que les orientations édictées par le pape François, ne rencontrent assurément pas le meilleur accueil parmi ces catholiques qui s’obstinent dans des choix politiques où la part des plus pauvres n’est guère, pour ne pas dire pas du tout, prise en compte.

Qu’il s’agisse de Fillon ou de Marine Le Pen, plus discrète sur la question sociale, on ne peut pas dire que le droit social et le syndicalisme, qui en est le défenseur, trouvent le soutien sans réserve de ces deux « très catholiques ». Mais avec son obsession anti  migratoire et immigratoire l’extrême droite n’a rien à envier à la droite dite républicaine en matière de discrimination des plus déshérités de ce monde.

Récemment un prêtre de ma bonne ville me disait qu’il ne faut pas confondre foi et religion. Vaste sujet que je ne suis pas en mesure d’aborder sinon d’un point de vue agnostique ! Mais je constate cependant que la foi ne conduit pas aux mêmes comportements pas plus d’ailleurs que les religions. L’une peut donner dans le pire pendant que l’autre donne dans le meilleur, et vice-versa ! Mais je ne suis pas dupe il peut en être ainsi pour toute idéologie et ses représentations structurées (partis notamment)

Si la foi comme le disent nombre de croyants est affaire individuelle et un rapport direct avec Dieu ou une croyance quelconque, la religion est affaire collective et dispose d’une représentation terrestre. L’une et l’autre ont cependant en commun le droit à l’erreur et « Dieu sait » si elles en font un usage constant.

Convaincu que l’homme est avant tout un « produit social » ses erreurs d’interprétations, solitaires ou en groupe, ne me choquent pas mais de là à pardonner à ceux qui font commerce avec sa force de travail et à leurs soutiens…

 

RELEVE SUR MSN

L’évêque de Rome dit toute son admiration pour l’accueil des réfugiés organisé par la maire de Paris. Les responsables du FN déplorent pour leur part que le Pape s’invite à nouveau dans le champ politique.figarofr: Les responsables FN Bruno Gollnisch et Wallerand de Saint-Just, et le Pape François© Crédtis AFP / Montage Figaro.fr Les responsables FN Bruno Gollnisch et Wallerand de Saint-Just, et le Pape François

 

C’est une nouvelle sortie du Pape qui ne devrait pas être de nature à pacifier les relations compliquées du FN avec l’église romaine, en dépit des efforts déployés par Marion Maréchal-Le Pen. Dans un courrier adressé le 13 décembre à la maire de Paris Anne Hidalgo, le Pape François la félicite chaleureusement pour le programme d’accueil des réfugiés mis en place par la ville de Paris ces derniers mois. Une missive rendue publique sur Twitter par le conseiller en communication de l’élue. Le souverain pontife salue plus particulièrement la constitution d’un réseau d’édiles ayant consenti à assumer l’installation des réfugiés sur leur commune.

«Je sais vos initiatives, vos batailles personnelles et les obstacles que vous devez surmonter. C’est pourquoi je souhaite exprimer mon admiration et ma gratitude pour votre action avisée et votre persévérance en faveur de nos frères et sœurs réfugiés», écrit l’évêque de Rome. Et le Pape François de préciser: «J’apprécie beaucoup votre initiative de créer un réseau de maires (…) Ma porte vous sera toujours ouverte, à vous et à ce nouveau réseau». «En même temps que je demande au Seigneur de ne jamais vous abandonner particulièrement en ces temps difficiles je vous accompagne de ma reconnaissance et de mon affection», conclut le chef de l’Église catholique.

De quoi soulever la colère des responsables du Front National, parti qui a justement constitué le réseau «ma commune sans migrants», qui rassemble justement des communes qui refusent cet accueil. «Le Pape félicite Anne Hidalgo. Je croyais que le suicide était interdit par l’Église…», ironise par exemple sur Twitter Robert Ménard, maire de Béziers apparenté FN et coutumier de la provocation sur les réseaux sociaux. Avant d’asséner: «François finira par faire le pèlerinage de la Mecque…» Des propos, visiblement appréciés par le maire de Cogolin, et conseiller régional en PACA Marc-Etienne Lansade. Plus modéré de son côté, le directeur de campagne de Marine Le Pen appele à éviter le mélange des genres: «Le religieux doit s’occuper de religieux et le politique de politique, quand l’un se met à commenter le travail de l’autre ce n’est pas très heureux». Confronté aux vives réactions de ses camarades frontistes, il temporise: «on peut être un bon chrétien et ne pas être toujours d’accord avec le Pape…»

 

«La charité avec l’argent des autres»

 

«Tout dépend de quels ‘réfugiés’ il s’agit. Si ce sont de vrais réfugiés, vraiment menacés, comme les Yézidis et les chrétiens d’Orient, et qu’on les reçoit avec dans l’esprit qu’ils rentrent bientôt chez eux, c’est une chose. Mais ouvrir la porte à tous les flux migratoires, c’est tout ça fait contestable», juge à son tour Bruno Gollnisch, l’une des figures du courant national-catholique du FN. «Y-a-t-il une obligation morale à ouvrir les frontières? Voilà la question sur laquelle je voudrais que le Pape nous éclaire. Les réfugiés politiques, les vrais, autrefois c’était Chopin. Maintenant c’est la moitié de l’Afrique qui vient chercher une vie meilleure», poursuit-il.

Responsable du FN parisien, Wallerand de Saint-Just n’en pense pas moins. «S’il est normal de voir le Pape professer la charité auprès des évêques et des curés, dans ce contexte, il me choque. C’est extraordinaire, surtout venant de lui, cette propension à vouloir se montrer charitable, mais toujours avec l’argent des autres!», peste le trésorier du FN. «François devrait se renseigner un peu, il sort de son rôle quand il encourage une responsable politique locale», déplore-t-il. Les tensions entre le FN et l’Église ne sont pas nouvelles, rappelle ce vieux routard du FN. «Je me souviens que c’est surtout développé après Vatican II et son application brutale. L’Église de France notamment manifeste une hostilité inutile envers le FN et ses dirigeants. Cela trouble un certain nombre de croyants et quand on voit la désertion des messes, je suis sceptique sur cette posture», conclut le conseiller régional.

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Que sont devenus les mômes de Lascaux ?

Posté par jacques LAUPIES le 17 décembre 2016

Lascaux 4, autrement dit le Centre International de l’Art Pariétal, accueille le public depuis ce jeudi 15 décembre 2016. Mais quelle a été la suite de l’histoire pour Marcel, Jacques, Georges et Simon, les quatre adolescents qui découvrirent la grotte originale le jeudi 12 septembre 1940 ?

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Le pompon de la « non assistance à personne en danger »…

Posté par jacques LAUPIES le 16 décembre 2016

VIE LOCALE

 

Si vous  pensez que votre état n’est pas sur, vous ne pourrez, si vous habitez Beaucaire ou Tarascon villes qui à elles deux représentent environ 30000 habitants, vous ne pourrez avant trois ou quatre mois avoir de rendez-vous avec un cardiologue. Et ne vous avisez pas de vous en plaindre car on vous répondra que ce n’est pas de la faute des spécialistes concernés.

Très juste au point que ces derniers sous entendrons, en fonction de leur sensibilité politique qu’il faut rechercher les coupables de cette pénurie ailleurs chez quelques ministres et gouvernements passés ou présents !

Comme il se fait que le problème concerne à peu près tout le corps médical, compris donc les autres spécialistes et généralistes, on est bien forcé de leur donner raison. Sauf que tous ne partagent pas notre point de vue sur les solutions à apporter à ce marasme.

Bien sur s’il y a une urgence, les pompiers sont là et à condition que le trajet ne soit pas trop long vers Arles ou Nîmes peut être vous ne resterez pas sur le carreau. Comme je le disais avant hier concernant les transports, on n’est ni dans le désert, ni dans la jungle, ni dans ces villages du bout du monde ou la règle est de mourir faute de nourriture et de soins.

Non voyons ! Nous sommes en France ou grâce à Dieu et surtout notamment au Parti Communiste et à la CGT (ce n’est niable que par les anti communistes irréductibles) nous disposons d’une protection sociale des meilleures du monde ainsi que d’un service de santé encore performant. Mais attention ces mêmes qui en 1945 faisaient la gueule à Ambroize Croizat « père » de la Sécurité Sociale, flattant De Gaulle et toute une droite qui contraints n’en voulaient pas, ces mêmes, à commencer par un certain Fillon, utilisent le mécontentement naissant pour tenter de détruire notre système social.

C’est mieux pour eux, que de récupérer les 60 à 80 milliards de fraude fiscale, de laisser les multinationales et leurs actionnaire, PDG en tête s’en mettre plein les fouilles que de bâtir une protection sociale généralisée avec laquelle chacun pourrait disposer d’un parcours de vie socialement garanti (chômage indemnisé)

Ce sera à eux que reviendra le pompon de la non assistance de personnes en danger. 

« De mon temps »  on se battait avec une Mutuelle pour que soit créé un centre médical  dans nos villes avec tiers payant intégral et équipe médicale de spécialistes et généralistes, centre optique, et surtout contre toutes les atteintes à la sécurité sociales, les connivences douteuses entre service public et secteur libéral. Cela nous valait l’appui de 30 % de la population à toutes les élections. Pas assez cependant pour imposer ces réalisations !

Aujourd’hui on ne se bat même pas pour avoir toutes les spécialités médicales « libérales » à notre disposition immédiatement. Cela me navre mais derrière mon clavier je mets en garde contre l’indifférence. Sans doute serai-je accusé de faire preuve d’un certain défaitisme.

Soyez en convaincu, je sais qu’il existe dans la jeunesse des prises de conscience qui ne tarderont pas à ouvrir de nouvelles voies. Mais bon sang il faut accélérer…

 

DSC_0203

La cardiologue est à votre disposition si vous attendez 4 mois : sauf si vous avez un malaise en tentant d’obtenir un rendez-vous ! Et encore sait-on jamais ? Cela c’est à Tarascon, à Beaucaire c’est mieux vous aurez un mois de bonus…Quant à l’accueil je ne vous dis pas !

VIE NATIONALE ET INTERNATIONALE

Toute une soirée a été consacrée à Poutine et la Russie sur France 2. Au delà de quelques témoignages fort intéressants comme celui de Madame Carrière d’Encausse et de l’ancien Ministre des affaires étrangères  Hubert Védrines, de quelques analyses historiques intéressantes sur les relations internationales qui ont mis en évidence la stupidité de certains dirigeants occidentaux face à un dirigeant russe plutôt bien dans ses bottes, nous n’avons évidemment rien entendu qui mette en cause le vrai coupable des conflits et tensions : le capitalisme dans ses formes nationales et multinationales.

Certes l’impérialisme américains est tout de même mis en cause quand sont évoqués les interventions de l’OTAN en Europe et au Moyen Orient.

Par contre ces analyses sont faites sur la base de contradictions d’intérêts capitalistes transposés en conflits nationalistes en omettant de rappeler ce qui explique tout cela : l’exploitation de d’homme par l’homme d’une classe par une autre !

Désinformation sur France Inter

Patrick Apel-Muller, directeur de la rédaction de l’Humanité
Jeudi, 15 Décembre, 2016
Humanite.fr
Photo : Joël saget/AFP

Photo : Joël saget/AFP

Une apostrophe de Patrick Apel-Muller. Hélène Jouan n’aime pas l’Humanité. Cela s’entend (ou pas…) tous les matins dans sa revue de presse sur France Inter.

C’est son droit. Qu’elle déforme le contenu de notre journal pour le discréditer, c’est tout autre chose. Ainsi, ce matin, a-t-elle affirmé que notre éditorial jugeait que « quasi seule » la France était responsable de la situation syrienne alors que nous y soulignons « l’échec des grands pays occidentaux qui avaient choisi le conflit à outrance, donné carte blanche aux sponsors de Daech, l’Arabie Saoudite et le Quatar, laissé la Turquie ouvrir ses frontières aux djihadistes, fourni des armes et des instructeurs ». Hélène Jouan a poursuivi en prétendant que nous ne disions rien de la responsabilité russe et donc de Poutine alors que nous y soulignons une intervention « sanglante » à Alep, déplorons, que la politique française et occidentale ait « permis l’intervention russe » qui rajoute « des inconnues à l’équation ». La position de l’Humanité pourrait être résumée en quatre mots, « la paix », sa recherche obstinée et urgente. Ce mot n’a pas été prononcé dans cette revue de presse qui relève de la désinformation.

Hélas, c’est sur le service public qui devrait garantir le pluralisme. Mais il est vrai que sur France Inter, tous les quotidiens et les magazines disposent de chroniqueurs et de débatteurs attitrés sur les sujets politiques, économiques et internationaux…  Sauf l’Humanité depuis une quinzaine d’années… Pour savoir ce qu’écrit l’Humanité, mieux vaut donc la lire…

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

123456...8
 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...