• Admin.du Site

  • Archives

  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2016

Communistes, vous avez choisi de voter Mélenchon : apprenez à le connaitre lui et sa pensée.

Posté par jacques LAUPIES le 28 novembre 2016

Le Parti Communiste soutient la candidature Mélenchon.  Les militants ont été partagés dans ce choix. Bien ! Mais maintenant il faut dépasser un débats qui a eu le mérite de faire réfléchir nombre d-adhérents qui ont également pris conscience que tout n’est pas blanc ou noir. Et même si la culture de la contradiction marxiste fonde le raisonnement des communistes il n’est pas évident qu’ils en soient tous imprégnés au point d’en user à bon escient ! Mais n’est ce pas la le prix de la discussion qui doit permettre de dépasser le dogme ?

Une chose est sûre cependant la lutte des classes est une réalité première. Elle est générée par l’opposition d’intérêt économique entre bourgeoisie et prolétariat dont la classe ne peut se réduire à un « noyau » limité à la classe ouvrière. Nous sommes dans un monde où une minorité réduite d’oligarchies financières, industrielles et commerciales décident du sort de ces peuples, si ces peuples ne réagissent pas.

Ceci conduit à des dictats politiques, médiatiques et idéologiques que les forces progressistes les plus conscientes de cette réalité doivent combattre en rassemblant autour d’elles ou avec elles.

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Fidel Castro : une grande figure de révolutionnaire

Posté par jacques LAUPIES le 28 novembre 2016

LOISIRS

Etals du marché de Noêl

DSC_0052

 

 

 

DSC_0032 (1)

DSC_0049 (1)

 

POLITIQUE

Fidel Castro : une grande figure révolutionnaire disparaît

Les médias vont évidemment, et déjà ils ont commencé, tenter de semer le doute sur l’extraordinaire  parcours de ce grand révolutionnaire.

Tout   y passe : ses engagements de jeunesse dans des courants nationalistes droitiers, ses évolutions, son origine sociale (issu d’une famille bourgeoise), sa tentative de trouver l’appui des Etats Unis, son recours à l’aide de l’Union Soviétique pour finalement (re)fonder le Parti Communiste Cubain. Sans compter le portrait fait de lui sur le plan privé.

Les impérialistes bourgeois du monde entier auront bien de la peine à discréditer un homme qui dans les pires difficultés a permis au peule cubain d’accéder à l’éducation, à la santé, de se libérer de la dictature maffieuse sous tutelle américaine.

Loin de l’idolâtrer, car aucun homme, aucune femme, ne mérite ce sentiment absurde de vénération, on peut sans crainte parler d’un bilan positif de son action.

 

L’émancipation en deuil
Fidel Castro : une grande figure de révolutionnaire dans POLITIQUE 497r_1974fidelcastroap629--1
« La disparition de Fidel Castro, après 90 années d’une vie extraordinaire dédiée au peuple cubain et à l’émancipation des peuples du monde, tourne une page essentielle de l’Histoire universelle.
 
Figure charismatique, il traça dans les années 1950, aux cotés de ses camarades révolutionnaires et face à une terrible répression, une voie d’émancipation nouvelle en empruntant une méthode révolutionnaire inspirée de l’histoire et de la culture latino-américaine.
 
Il parvint à redonner fierté et dignité au peuple cubain en contribuant à l’extraire de l’enfer du sous-développement et de la tutelle mafieuse et dictatoriale de Fulgencio Batista. La révolution de 1959 fut un événement de portée considérable qui fascina le monde entier et donna à tous les mouvements de libération nationale un nouveau souffle dans leur lutte contre les empires coloniaux. Ce fut surtout pour les cubains une délivrance alors que leur île vivait sous la coupe d’un capitalisme véreux et des milices à son service.
 
Au-delà du peuple cubain, c’est pour tous les peuples latino-américains, et tous les peuples du monde victimes du joug de l’impérialisme qu’il devint un exemple, une référence, souvent un héros.
 
Au sein du mouvement des non-alignés, en pleine guerre froide, il porta la voix des peuples décidés à s’émanciper des servitudes et des dominations d’où qu’elles viennent, notamment à la tribune des Nations-Unies dans des discours à l’écho retentissant.
 
 
Acteur majeur du mouvement internationaliste, il aura toute sa vie, subit les tentatives de meurtre, de destitution, de renversement de la part des Etats-Unis d’Amérique qui n’ont jamais supporté qu’à leur porte vive un peuple dans l’indépendance de son influence et des mafias subventionnées pour tenir les peuples sous la férule de l’ignorance et de l’argent. »
 
 
Demain, lundi 28 novembre, un numéro spécial de L’Humanité en vente chez votre marchand de journaux.
Aux armes Camarades
Les communistes ont choisi de soutenir Jean Luc Mélenchon en gardant leur autonomie d’expression. C’est le moins que l’on puisse faire et nous le ferons. En avant donc…

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Hier samedi…

Posté par jacques LAUPIES le 27 novembre 2016

LOISIRS 

Costumes provençaux sur le marché de Noël de Tarascon et expositions diverses

DSC_0055 (1) Ces arlésiennes sont bien présentes

 DSC_0054 (1)

DSC_0031 (1)

Jean THOONSEN présente des modelages originaux, d’une grande qualité esthétique et particularité : on les empoigne

DSC_0059 (1)

POLITIQUE 

 Un choix qui ne peut estomper une forte divergence

Nous avions ici annoncé notre préférence pur l’option 2 (candidature communiste avec possibilité de retrait)

Le vote national des communistes en a décidé autrement. Evidemment nous le respecterons avec ce souci de faire connaître nos préférences et d’œuvrer notamment au développement des propositions communistes. Ce que les médias se garderont de faire nous le ferons.

L’implantation des communistes sur le terrain est un atout pour cela mais en même temps il nous faut agir pour notre renforcement. L’aspect positif du choix qui a été fait  est qu’un pas est réalisé vers ce rassemblement plus large que nous proposons. A nous de faire en sorte que ce rassemblement se réalise. Autre fait positif : l’idée de la présence de l’utilité et donc de la nécessité d’un Parti Communiste, force irremplaçable dans la contribution à des transformations économiques et sociales.

A l’heure du numérique et de sont triomphe dans le développement des techniques nouvelles de  communications essentiellement  maitrisées par les oligarchies financières, industrielles et commerciales la possibilité (même limitée) d’un porte parole crédible en la personne d’un candidat communiste va nous manquer. Il reste que Jean Luc Mélenchon aura à s’acquitter d’une prise en compte du soutien que nous lui apporterons.

De cette nouvelle situation découle une nécessaire écoute de communistes et pas seulement de celle des responsables mais d’une base dont le niveau politique est exemplaire si l’on en juge des débats qui ont eu lieu au sein du PCF.

 

Présidentielle. Les communistes appellent à voter Jean-Luc Mélenchon

 

Julia Hamlaoui
Samedi, 26 Novembre, 2016
Humanite.fr

Hier samedi... dans POLITIQUE

Les résultats du vote des adhérents du PCF ont été annoncés samedi en début de soirée : 53,6% d’entre eux se sont prononcés en faveur d’un appel à voter pour Jean-Luc Mélenchon.

 

Les communistes ont finalement choisi de soutenir Jean-Luc Mélenchon pour la présidentielle de 2017. Appelés aux urnes depuis jeudi et jusqu’à ce samedi midi, les adhérents du PCF se sont exprimés à 53,6% en faveur d’un appel à voter pour le député européen  tout en « conservant leur autonomie, critique et constructive » et en travaillant  à « un cadre collectif de campagne élargi afin d’œuvrer à la construction d’un rassemblement le plus large possible », stipule le bulletin de vote sur lequel ils se sont prononcés. En 2011, à la veille de la campagne présidentielle sous les couleurs du Front de gauche, 59,1% des militants communistes avaient opté en faveur de cette candidature.
Cette fois, le vote est plus serré puisque 46,4% des voix exprimées se sont portées sur la deuxième option en lice. Celle d’une candidature issue des rangs du PCF, assortie d’un possible retrait in fine, et qui avait obtenu la majorité des suffrages (55,69%) lors de la Conférence nationale organisée par le PCF le 5 novembre dernier. En outre, sur les 56 365 adhérents du PCF à jour de leurs cotisations, 40 937 ont participé au vote (soit 72% des inscrits).
« L’option 1 est en tête, c’est un choix majoritaire pour une campagne autonome du Parti communiste français en appelant à voter Jean-Luc Mélenchon. Il faut donc maintenant que l’ensemble des communistes se rassemblent derrière cette option. Pierre Laurent (le secrétaire national du PCF, NDLR), dès la semaine prochaine, portera la conception de la campagne qui sera la nôtre », a déclaré Olivier Dartigolles, le porte-parole du PCF à l’Humanité. « C’est un score clair pour l’option 1  mais c’est aussi un signal adressé à Jean-Luc Mélenchon : il y a une majorité sur cette option mais pas un raz-de-marée. Les communistes sont très soucieux de maintenir une démarche de rassemblement très ouverte qui se fixe toujours l’objectif de gagner des majorités politiques », a-t-il ajouté.
C’est ce dont témoigne l’approbation à plus de 92% de la résolution intitulée « Unis pour l’humain d’abord » sur laquelle les militants étaient également invités à voter.  Le document, adopté lors de la Conférence nationale à 94%, précise la démarche du PCF pour les échéances de 2017. Il spécifie notamment sa volonté de poursuivre ses « efforts » de rassemblement de la gauche alternative, pour les élections législatives comme pour la présidentielle, malgré son engagement plus avant dans la campagne, ainsi que les sept axes de propositions autour desquels les communistes proposent de construire un « pacte d’engagements communs » pour y parvenir.

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

L’intérêt du peuple, c’est d’abord un PCF présent avec son projet

Posté par jacques LAUPIES le 26 novembre 2016

DSC_0441-1

Si la réponse à la question qui nous est posée à propos de la candidature au présidentielle était simple cela se saurait et ne provoquerait pas tant de débats et un partage en deux tendances qui semblent à peu près égale.

Ce qui m’a toujours étonné c’est que le Parti Communiste prenne des positions, des orientations stratégiques qu’il se trouve contraint de remettre en cause dans le court terme ce qui bien entendu provoque ce décalage constant entre lui, son électorat et à fortiori l’ensemble des français.

Il en a été ainsi dans la prise de distance tardive à l’égard du stalinisme qui nous a valu les incompréhensions politiques en 1968, la signature la rupture du programme commun à la veille de 1981 qui provoqué l’amorce de notre recul électoral (au profit de Mitterrand) notre engagement avec la gauche plurielle (années 1990) dont l’échec n’a fait qu’accélérer notre baisse d’influence et voila qu’à nouveau, artisans comme les fois précédentes de l’union et du rassemblement sur des projets de gauche avec le Front de Gauche ,nous promotionnons un candidat en 2012 dont nous sommes contraint de contester à juste titre le programme et la méthode en 2016 !

Le décalage précité étant toujours là nous voila obligés soit d’accepter le compromis chargé du risques d’être entrainés dans des réponses inadaptées aux besoins de l’ensemble des français et de voir surgir le pire, soit de prendre un virage à cent quatre vingt degrés et de déboussoler tous ceux que nous avions convaincus de la candidature Mélenchon démarche du FDG en 2012 ce qui ne sera pas un long fleuve tranquille.

Il va bien falloir trancher ! Dans les deux cas convaincre :

Soit convaincre que voter Mélenchon peut, sinon mettre un terme aux prétentions de la droite et de l’extrême droite et établir un équilibre à gauche permettant d’inverser la politique d’austérité.

Soit convaincre que même dans la division (qui en aucun cas est de notre fait puisque nous avons tout fait pur une candidature unique) nous devons garantir le développement d’une force porteuse des transformations « révolutionnaires » sans lesquelles le peuple ne pourra retrouver la prospérité qu’il espère.

Dans le contexte médiatique et politique actuel il ne faut pas espérer d’appuis autre que notre capacité à expliquer car dans le premier cas nous serons ignorés et comme cela a été le cas ces 5 dernières années la parole sera donnée à nos « alliés » nous rendant encore plus dépendant d’eux, soit dans le second de contraindre les médias nous donner la parole pour marquer notre différence, fut-elle critiquée !

Alors comme l’on dit « le jeu en vaut-il la chandelle ? »

Il est prématuré de répondre à cette question et l’option 2 qui nous est proposée et que localement nous avons choisie donne un temps de débat suffisant pour une adaptation définitive en fonction des évolutions possible à gauche et des effets que provoque la détermination ultra réactionnaire de la droite et du centre. Des évolutions dont on ne comprend pas que l’on puisse les ignorer !

Le LR et le PS spéculent sur la stratégie de la personnalisation qui consiste à déclarer longtemps à l’avance une candidature forte de l’appui de son parti et des médias pour émerger à la veille des scrutins (primaires et scrutin final) Mélenchon (fort heureusement avec des objectifs différents) procède la même manière fort du crédit que lui a permis d’obtenir le PCF sauf que si le PCF remet en cause son appui, en justifiant ses réserves, la donne change.

Car le PCF n’est pas un parti comme les autres, il a une histoire, une présence et une durée et une capacité d’intervention qui donneront dans un court terme le poids nécessaire à son candidat.

Son candidat devra certes être imposé et s’imposer dans les médias.

En retour le PCF reprendra une part de l’audience qu’on lui refuse précisément parce qu’il est cantonné au rôle annexe de soutien et non de soutenu !

Et que l’on ne nous dise pas que le PCF peut disparaître s’il va à la bataille seul, que ce qui doit le déterminer en l’état ce n’est pas la préservation de son identité mais celle de l’intérêt des français ?

L’intérêt des français c’est d’avoir un parti communiste présent et fort avant tout !

 

Pour que 2017 serve l’avenir

 

Mercredi, 16 Novembre, 2016
Humanite.fr

L’intérêt du peuple, c’est d’abord un PCF présent avec son projet dans POLITIQUE

Photo : AFP

Militants de gauche, syndicalistes, élus, animateurs d’associations, citoyens, intellectuels… Cet espace est le vôtre. Lire les tribunes

Qu’en pensez-vous ? Comment parvenir à rassembler les énergies des progressistes pour que 2017 ne se réduise pas un tête-à-tête entre la droite et l’extrême-droite et que les scrutins de l’année soient des points d’appui pour que notre peuple vive mieux ? L’humanite.fr s’ouvre à vos contributions, à vos opinions et à vos échanges, argumentés autant que respectueux. Lire les tribunes

Pour envoyer une contribution : tribunes@humanite.fr

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Turquie : que peut faire l’Europe ?

Posté par jacques LAUPIES le 26 novembre 2016

 

Au moment où Erdogan et le gouvernement de l’AKP intensifient leur répression contre toute forme d’expression démocratique, et où l’état de droit est partout bafoué, que peut faire l’Europe au delà du simple gel des négociations sur l’adhésion à l’U-E ? Trois députés européens en débattent: Jean-Paul Denanot ( S et D ), José Bové ( Verts/ALE ) et Patrick Le Hyaric ( GUE/GVN ). Débat animé par Jean-Jacques Régibier.

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

12345...10
 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...