• Admin.du Site

  • Archives

  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2016

Opération Macron : la bourgeoisie cherche de nouvelles opportunités pour exercer sa domination ?

Posté par jacques LAUPIES le 1 septembre 2016

Le patronat qui n’est certes pas homogène depuis celui qui, avec quelques salariés tente de se faire une place dans le système économique libéral (capitaliste) jusqu’au dirigeant d’une multinationale surfant sur les marchés financiers mondiaux et dont la dimension d’exploitation du travail est mondiale.

Mais les premiers sont sous influence économique des seconds et bien entendu leur fournissent, bon gré, mal gré, les relais idéologiques, politiques, médiatiques et souvent juridiques et judiciaires indispensables. Sans parler d’un système éducatif manipulé !

Dans le domaine politique l’opération Macron en est un exemple, comme le furent d’autres opérations passées quelle que fut d’ailleurs la République instituée. Il faudrait être un spécialiste et un historien averti pour en démontrer les tentatives (réussie ou non) dans les période de crise politique, comme celle que nous traversons et qui ne doit qu’à un système électoral injuste,, le maintien d’une apparente légitimité des pouvoirs mis en place. Mais la tâche serait relativement facile.

Quand la droite et la social démocratie, réformistes, échouent, il est commun de voir, au nom de compromis pseudo modernistes apparaître les adeptes du centrisme qui tout en critiquant droite et gauche font appel aux forces dont elles disposent à se rassembler. Avec au bout du compte la proposition de mettre en œuvre des politiques libérales. Lecanuet se réclamait du centrisme et recueillait 15 % des suffrages au premier tour de la présidentielle de 1965, d’autres l’on fait depuis et il n’y a pas si longtemps nous avons vu un Bayrou capter cet électorat flottant lequel mériterait bien qu’on en décortique la nature !

Ce n’est pas parce que les appellations, et les hommes et femmes également changent que la démarche est nouvelle et moderne. Bien évidemment elle est au contraire une démonstration des jeux auquel se livre la classe dominante qui consiste à se donner une force politique de diversion qui atténue, comme le fait l’extrême droite et parfois l’extrême gauche, la possibilité de rassemblement tell que nous le préconisons.

Et l’on voit, avec les moyens déployés et mis au service de Macron que la grande bourgeoisie  ouvre le vieux panier du centrisme pour y placer son nouvel œuf !

A bon entendeur salut et sachez que ce n’est pas aux vieux singes qu’on apprend à faire la grimace !

 

Après sa démission, Macron compte ses amis… et ses ennemis

Adrien Rouchaleou
Jeudi, 1 Septembre, 2016
si emmanuel macron devait être candidat à la présidentielle, il ne passerait pas par la primaire du ps. phoTO PHILIPPE LOPEZ/AFP<br /><br />

Il y a ceux à gauche qui rejettent le libéralisme de l’ancien ministre de l’Économie, ceux qui méprisent sa déloyauté vis-à-vis de Hollande, ceux qui le jalousent… et il y a ceux qui le soutiennent, à gauche et à droite.

Abonnez-vous

Ce contenu est réservé aux abonnés à l’Humanité Digitale.

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

1...56789
 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...