• Admin.du Site

  • Archives

  • Accueil
  • > POLITIQUE
  • > L’héritière du tonton para veut s’engager…(n’en rions pas)

L’héritière du tonton para veut s’engager…(n’en rions pas)

Posté par jacques LAUPIES le 28 juillet 2016

 Comme je rencontre un certain nombre de personnes qui semblent vénérer l’héritière du tonton fondateur je ne peux rester muet (si ce n’est abasourdi),  après l’avoir entendue au sujet des attentats, sur BFM ce matin. Mais en cela elle rejoint la cohorte de politiques et de journalistes qui enfoncent le clou pour nous faire croire que les abominations commises par des pauvres types détraqués ou des jeunes à peine sorti de l’adolescence et soumis au lavage de cerveau des islamistes, ont pour origine leur seul embrigadement au nom de leur Dieu avec la volonté d’exterminer les mécréants !

Donc? d’après  la Député FN, devant cette invasion barbare préparons notre jeunesse à entrer gaiement dans une guerre qui ressemblerait étrangement à quelque guerre de religion ou de civilisation sans trop nous préoccuper de ses origines profondes économiques et sociales.

Ainsi on doit se  préparer à s’étriper chacun au nom de son Dieu ou de ses valeurs républicaines (très particulières en l’occurrence) sans trop se poser de questions. Et la Jeanne d’Arc des années 2010 qui  entend les même voix que son mentor Jean Marie se prépare pour battre non pas les anglais mais les mauvais musulmans (car de temps à autre son parti nous dit qu’il y en a de « bons ») et d’une manière générale barrer la route aux frères de ceux qui envahissent nos équipes de football espérant naïvement qu’ils ne finiront pas balayeurs de rue.

Mais des voix il y en a d’autres et qui ne viennent pas du ciel. De celles là, on n’en parle pas tant elles sont banalisées. Et cela depuis des décades. Ce sont les voix de la finance internationale et hélas de tous ceux qui reçoivent les miettes du festin colonialiste, néo colonialistes, nationalistes et de tout l’arsenal des régimes d’exploitation y compris ceux qui se parent de démocratie et de liberté.

Notre guerrière n’en dit mot si ce n’est de temps à autre, comme la plupart de ses frères d’armes, dans un but de récupération des quelques électeurs qui font confiance à  l’idéal progressiste et à ce qu’il reste – plus nombreux qu’on ne le dit – d’attachés comme nous à la lutte contre le libéralisme économique pour  une république sociale 

Un libéralisme dont les traductions politiques, quelque peu différentes de la sienne, génèrent et ont généré cette « guerre » que nous livrent les porteurs d’un drapeau noir islamiste

Comme dans le passé le firent les représentants politiques des bourgeoisies européennes, confrontées à une Allemagne dont le peuple était appelé à payer les dégâts du massacre, ont généré de fait la croix gammée.

Les peuples dans la souffrance appellent au secours. Mais ne discernent pas toujours les intentions des vrais secouristes de celle des pseudos secouristes ! Marion Maréchal parée de la tenue d’infirmière politique nous fait le coup du projet d’engagement sous uniforme militaire. Pas si innocente que cela pour ceux qui pensent, et j’en suis, que toute défense passe par l’armée du peuple et non par des engagements nécessairement sélectifs et pouvant desservir la république plutôt que la servir !

Qu’espère-t-elle  :  mobiliser par un symbole un électorat dans une démarche guerrière dont il est encore éloigné et dépasser une droite qui fait de la surenchère dans un combat contre le terrorisme dont les socialistes ne vont pas se dépêtrer aisément.

Tout cela sent bien mauvais et il ne suffira pas, même si c’est une bonne chose, de rassembler les « chefs religieux ». La population doit aspirer à autre chose : au rassemblement populaire pour en finir avec ces processus qui insidieusement, peu à peu, laissent entendre que les armes sont la seule issue.

Les paroles de paix et de tolérance de nombreux catholiques mais aussi au delà, notre propre volonté de na pas sombrer dans la provocation doivent l’emporter sur l’appel aux divisions, à l’embrigadement  d’une partie de la jeunesse rejoignant en cela le comportement de l’ennemi fascisant. 

http://www.humanite.fr/roland-gori-face-la-terreur-le-defi-est-de-donner-des-raisons-desperer-de-penser-lavenir-612737

 

Après les attentats, Marion Le Pen annonce vouloir rejoindre la réserve militaire

BFMTVBFMTV

IVIl y a 16 heures
PARTAGER
TWEETER
PARTAGER
ENVOYER PAR E-MAIL

Pourquoi l’un des auteurs de l’attentat avait été remis en liberté?

La députée FN du Vaucluse a annoncé mardi sur Twitter son intention de rejoindre la réserve militaire. Après l’égorgement d’un prêtre dans une église près de Rouen, la benjamine de l’Assemblée nationale « invite tous les jeunes patriotes à faire de même. »Marion Maréchal-Le Pen avait déjà, en début de journée, réagi à cette attaque. Elle avait déclaré: « Ils tuent nos enfants, assassinent nos policiers et égorgent nos prêtres. Réveillez-vous! », toujours sur le réseau social Twitter. « En Occident comme en Orient, les chrétiens doivent se lever pour résister à l’islamisme! » a-t-elle encore tweeté plus tard dans l’après-midi.Coup de com’ ou réel engagement? Si la députée souhaite rejoindre la réserve, elle doit remplir quelques conditions. En France, la réserve militaire est composée de volontaires – issus de la société civile avec ou sans expérience militaire – qui signent un engagement d’une durée de 1 à 4 ans. Selon le ministère de la Défense, pour rejoindre cette force de réserve, il faut être de nationalité française, avoir au moins 17 ans, être en règle au regard des obligations du service national, ne pas avoir été condamné soit à la perte de ses droits civiques ou à l’interdiction d’exercer un emploi public et posséder l’ensemble des aptitudes requises et notamment physiques.Une fois ces conditions réunies, les réservistes reçoivent une formation, intègrent une des trois armées et peuvent bénéficier d’un contrat rémunéré

Nationalité, financement des imams : les intox de Marion Maréchal-Le Pen

Le MondeLe Monde

Samuel LaurentIl y a 2 heures
PARTAGER
TWEETER
PARTAGER
ENVOYER PAR E-MAIL
 
La députée FN du Vaucluse, Marion Maréchal-Le Pen, à Nice le 18 juillet.© VALERY HACHE / AFP La députée FN du Vaucluse, Marion Maréchal-Le Pen, à Nice le 18 juillet.Après un nouvel attentat, l’assassinat d’un prêtre à Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen, mardi, Marion Maréchal-Le Pen était invitée de BFM-TV mercredi 27 juillet. La députée FN du Vaucluse a évidemment beaucoup évoqué la lutte contre le terrorisme djihadiste. Et aligné les contre-vérités.Première intox: l’affirmation que la majorité des djihadistes ayant frappé la France seraient binationaux.

Depuis 2012, la France a connu une dizaine d’attaques terroristes, commises par une vingtaine de djihadistes. Et «dans l’immense majorité des cas», ils étaient… français ou étrangers. Mais pas binationaux.

C’est le cas des deux frères Abdeslam et des deux frères Kouachi, d’Amedy Coulibaly, du tueur de Magnanville, Larossi Abballa, de celui de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), ou des deux auteurs d’un attentat manqué en2015 à Toulon

Suggestion du Windows Store

Dans d’autres cas, les djihadistes étaient étrangers. Sid Ahmed Glam, meurtrier présumé d’Aurélie Chatelain et auteur d’un projet d’attentat avorté à Villejuif, est algérien. Ayoub El-Khazzani, auteur de la tentative d’attaque dans le Thalys en août2015, est marocain, tandis que l’auteur de la tuerie de Nice, Mohammed Lahouaiej Bouhlel, était tunisien.

Parmi les complices présumés de Lahouaiej Bouhlel, on compte deux binationaux, Mohammed G. et Ramzi A. Le logisticien des attentats du 13novembre 2015, Abdelhamid Abaaoud, était binational, mais non français: né en Belgique, il avait les nationalités belge et marocaine. Mohamed Merah était franco-algérien, tout comme Adel Kermiche, auteur du meurtre du Père Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray.

En résumé, on compte quatre binationaux (cinq en ajoutant le Belgo-Marocain Abaaoud) parmi les djihadistes ayant frappé la France. Ce qui est donc bien loin d’être une «immense majorité».

Seconde intox de Mme Maréchal-Le Pen: elle assure que les deux tiers des imams en France sont financés par l’étranger.

Là encore, l’affirmation est aussi péremptoire qu’erronée. La France ne finance pas les ministres du culte, à l’exception du cas particulier du concordat alsacien. Ce sont donc aux fidèles de payer les imams, quand ces derniers n’ont pas un travail en plus de leur ministère.

Il arrive, dans quelques cas, que des imams soient envoyés en France depuis l’étranger. Ils ont alors un statut public dans leur pays d’origine (Maroc, Algérie, Turquie), qui les rémunère. Enfin, parfois, les mosquées font appel à des fonds étrangers.

Selon un rapport sénatorial de 2016, on compte, sur environ 2500lieux de culte musulman en France, 800imams bénévoles (travaillant généralement par ailleurs) et 301payés par des Etats étrangers. Les imams rémunérés le sont généralement faiblement, la moitié d’entre eux déclarant gagner moins de 1000euros par mois.

Enfin, la venue d’imams étrangers se fait dans le cadre de conventions et d’échanges sous contrôle de l’Etat. Si on prend le chiffre de 301 imams étrangers, et qu’on le rapporte à 2500mosquées, le ratio est donc de 12%. Loin des deux tiers.

__________________________________________________________________________________________________

AUSSI SUR MSN : BFM TV

Marion Maréchal-Le Pen: « Je suis prête à me mettre sous les drapeaux« 

Le contraste

Par Jean-Emmanuel Ducoin
Jeudi, 28 Juillet, 2016
L’Humanité

L’éditorial de Jean-Emmanuel Ducoin : « l’attitude du maire de Saint-Étienne-du-Rouvray, Hubert Wulfranc, nous a impressionnés par son émotion simple et tremblante, sans jamais se départir du sens de notre humanité, mais également par ses mots qui résument tout et résonneront longtemps en nous : « Soyons les derniers à pleurer, à être debout contre la barbarie, dans le respect de tous. » « 

Le temps est maintenant venu d’affirmer les choses clairement, avec le mépris qui sied aux circonstances. Ceux qui continuent de surfer sur les drames, sur les peurs, sur la surenchère, sur les pires pulsions réactionnaires qui tentent d’atomiser toute idée d’intelligence intime et collective, sont indignes de la France. Oui, indignes de cette France dont ils n’ont que le nom à la bouche, la main sur le cœur, et dont ils trahissent l’esprit à chacune de leurs sorties médiatiques, quand s’exprime le vice appuyé sur le bras de la haine. Nous n’avons pas de mots assez durs pour qualifier les postures mortifères des Sarkozy et consorts, des Le Pen et de la fachosphère, et même de certains pseudo-journalistes, qui en oublient le sens premier de leurs responsabilités impérieuses par temps de crises successives. Tous ces braves gens agissent comme s’ils se tenaient à l’affût depuis toujours. Mais que proposent-ils, sinon une rupture bonapartiste ou pétainiste avec notre corpus républicain ? Leur modèle de société ressemble aux pompes funèbres. Ils sont des receleurs de la mort au profit de leurs succursales idéologiques.

Quel contraste éloquent, n’est-ce pas, avec l’attitude du maire de Saint-Étienne-du-Rouvray, Hubert Wulfranc, qui nous a impressionnés par son émotion simple et tremblante, sans jamais se départir du sens de notre humanité, mais également par ses mots qui résument tout et résonneront longtemps en nous : « Soyons les derniers à pleurer, à être debout contre la barbarie, dans le respect de tous. » Et puis il y a les autres, la masse des citoyens, desquels nous nous sentons si proches, eux qui refusent de céder à la peur et aux pièges tendus par les terroristes et leurs cliques d’idiots utiles constitués à droite et à son extrême. En son for intérieur, notre société – pourtant très abîmée – refuse la théorie morbide dite de la « guerre de civilisations ». Vaincre le terrorisme et vivre en sécurité ne réclame pas des coups de menton, des claquements de talons sécuritaires et des discours guerriers, mais plus de République, donc plus de droits, plus de justice, plus de démocratie, plus de culture et surtout plus d’égalité, notamment pour que les héritiers de l’immigration se sentent des citoyens à part entière.

 

 

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...