• Admin.du Site

  • Archives

Petits exemples de manipulation

Posté par jacques LAUPIES le 24 février 2016

 

Observateur attentif des reportages, informations  communiqués concernant les implications politiques de la France, il est facile de déceler le parti pris des auteurs ! Parfois même la lourdeur des commentaires, est un véritable indicateur des stratégies adoptées par les états et, en la matière l’état français sait faire, pour que le téléspectateur se range aisément sur ses positions.

Si on bat froid avec la Russie, ou tel autre pays, il y aura toujours ce petit commentaire ou un grand reportage qui va déglinguer Poutine et motiver une certaine agressivité à son égard, si la situation sociale se dégrade on va vous envoyer le philosophe de service qui va tenter de vous convaincre que vous appartenez à une nation de pessimistes et de mécontents qui ne connaît pas son bonheur.

Je n’invente pas !

Hier sur Arte tout un « documentaire » sur la situation en Russie présente la guerre de pouvoir entre libéraux russes au travers d’une évocation de la carrière de Boris Nemtsov  sans la moindre concession vis à vis de Poutine. Bien entendu il ne saurait-être question de faire de Poutine le héros de la démocratie et le champion des libertés mais il est aisé de comprendre quel est l’objectif des réalisateurs dans le contexte international actuel : présenter la Russie totalitaire comme l’ennemi possible. Une présentation partisane de la situation en Ukraine en fin de reportage

Autre exemple un certain Frédéric Lenoir, sans doute sous l’impulsion de son éditeur, vient nous dire sur France 5 (après avoir abondamment tenu ce discours sur d’autres chaines)  que si nous ne trouvons pas le bonheur, au fond c’est parce que nous ne savons pas regarder ce qui nous entoure, que lorsque nous avons une nourriture et un toit, nous courrons après l’avoir et oublions l’être. Un concept philosophique qui arrange bien tous ceux qui, moins généreux, pensent surtout à leur avoir.

On pourrait ainsi établir une liste d’exemples de manipulation qui insidieusement créent une mentalité de victime ou de privilégié (selon le besoin) arme essentielle pour tenir une société dans la préparation du pire : la détestation de l’autre !

 

 

 

 

 

Syrie : Assad accepte le cessez-le-feu et veut organiser des législatives

Mardi, 23 Février, 2016
Humanite.fr

 

assad.jpg

Petits exemples de manipulation dans POLITIQUE

AFP

Le régime d’Assad a accepté ce mardi le plan de trêve présenté conjointement par les Etats-Unis et la Russie et qui doit rentrer en vigueur le samedi 27 février. Le président syrien veut en outre organiser des élections législatives le 13 avril prochain.

« La République arabe syrienne annonce qu’elle accepte la cessation des hostilités, sur la base de la poursuite des opérations militaires pour lutter contre le terrorisme de Daech, le Front Al-Nosra et les autres groupes terroristes qui leur sont liés conformément à l’annonce russo-américaine », a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué publié ce mardi. Peu avant, c’était le Haut comité des négociations (HCN), qui annonçait également son accord. Ce comité rassemble plusieurs groupes dits « modérés » de l’opposition à Bachar al-Assad, sous l’égide de l’Arabie Saoudite. Le HCN « accepte de répondre positivement aux efforts internationaux visant à instaurer un cessez-le-feu » en Syrie mais précise que « son engagement est conditionné » à la levée des sièges des villes syriennes, la libération des prisonniers, l’arrêt des bombardements des civils et la livraison d’aide humanitaire.

Assad n’a pas explicitement précisé s’il acceptait ces conditions. « En vue de garantir le succès de la cessation des hostilités prévu samedi, le gouvernement syrien est prêt à coordonner avec le côté russe pour déterminer quelles sont les régions et les groupes armés qui feront l’objet du cessez-le-feu » a toutefois poursuit le ministère. Les termes de la trêve sont définis par la Russie et les Etats-Unis. « La durée de la trêve proposée est de deux semaines mais elle pourra être reconduite indéfiniment avec l’accord des parties » explique le texte. Il y est fait mention que ce cessez-le-feu permettra d’acheminer de l’aide humanitaire et notamment de la nourriture aux populations qui meurent de faim. 

Il y est également bien précisé que les djihadistes et organisations considérées comme terroristes ne seront pas concernées, ce qui reste une crainte pour l’opposition. « Pour nous, la question Al Nosra est problématique parce que ce groupe est non seulement présent dans la province d’Idlib mais aussi dans celles d’Alep et de Damas, ainsi que dans le sud du pays. Ce qui nous inquiète, c’est que des civils ou l’Armée syrienne libre (ASL) soient pris pour cibles sous prétexte de frapper Al Nosra », a déclaré pour sa part Khaled Khoja, membre du HCN et président de la Coalition nationale syrienne (CNS).

En marge de son accord sur le cessez-le-feu, Bachar al-Assad a annoncé la tenue d’élections législatives pour la mi-avril. Les dernières élections en Syrie remontent à 2012, alors que le conflit était déjà lancé. Pour la première fois, elles avaient mis aux prises des candidats de plusieurs partis et non du seul parti Baas, au pouvoir. La plupart des 250 députés qui avaient été élus pour un mandat de quatre ans étaient toutefois membres de ce parti. A la suite de ces élections, Bachar al-Assad avait nommé Riad Hijab, alors ministre de l’agriculture, comme Premier ministre. Ce dernier a depuis fait défection et représente le Haut comité des négociations (HCN).

 

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...