• Admin.du Site

  • Archives

Préparer le Congrès

Posté par jacques LAUPIES le 19 janvier 2016

 

Un Congrès est fait essentiellement pour  définir les grands axes de la politique que nous proposons, des stratégies et des moyens pour les mettre en œuvre.

Tous les Congrès sont importants mais celui ci doit inclure une analyse des résultats obtenus dans le domaine des luttes, dans le domaine électoral mais également, en corolaire, dans l’évolution du PCF et son fonctionnement. Sans la moindre complaisance !

L’ objectif de créer un nouveau rassemblement de gauche est indispensable dans le pays pour mettre un terme à la politique d’austérité dont le résultat provoque les méfaits que l’on sait : accentuation de la pauvreté et des inégalités, stagnation des revenus, chômage, réduction des services publics, etc.

Par ailleurs notre pays est confronté à la mise en œuvre d’une politique étrangère  par les gouvernements successifs qui depuis des décades a contribué au déséquilibre dans des régions du monde et provoqué le désespoirs de peuples, hier soumis à des dictatures, aujourd’hui victimes des dogmatismes les plus ignobles. 

Tentant de faire oublier cela les classes dominantes de notre pays ont réussi à instrumentaliser le courant libéral du parti socialiste, allant jusqu’à provoquer une division de la gauche et son affaiblissement général.

Cette situation n’est pas irréversible mais pour parvenir à changer la gauche républicaine et sociale, au sein de laquelle le Parti Communiste Français joue un rôle essentiel, doit s’ouvrir un grand débat pour construire une force capable par ses objectifs et sa stratégie de battre la droite et le Front National. L’obstination du gouvernement actuel à poursuivre une politique qui ignore la volonté populaire génère une opposition de plus en plus grandissante qui doit trouver une nouvelle offre politique.

Ce n’est pas vers le haut qu’il faut porter nos efforts mais bien directement vers une population à qui, face aux pressions médiatiques dont disposent et vont disposer le social libéralisme du PS, les républicains et le FN, nous devons nos adresser.

Cela ne pourra se faire sans un Parti Communiste plus fort, toujours plus inventif, encore plus combattif. La tâche devient prioritaire de le renforcer à cet effet.

 

 

 PARU SUR LE SITE  http://humanite.fr

 

PCF. Cinq mois pour un projet «  fort et lisible  »

Julia Hamlaoui
Lundi, 18 Janvier, 2016
L’Humanité

 

322901 Image 0

Préparer le Congrès dans POLITIQUE

Le Conseil national du PCF s’est réuni tout le week-end sous la coupole de la place du Colonel-Fabien, à Paris.
Photo : Patrick Nussbaum
Le PCF a ouvert le chantier de son 37e congrès, ce week-end. À l’ordre du jour : travailler au projet de société, se positionner sur les échéances de 2017 et transformer le parti lui-même.

«Bousculer les scénarios politiques écrits d’avance. » C’est avec cette ambition que le PCF, dont le Conseil national s’est réuni tout le week-end à Paris, a lancé le chantier de son 37e congrès qui doit se tenir du 2 au 5 juin prochain en Seine-Saint-Denis. Proposer un projet politique « fort et lisible » pour la France, définir une position en vue des élections de 2017 et faire évoluer le parti sont les trois objectifs énoncés par le secrétaire national, Pierre Laurent, dès l’introduction des débats, samedi.

La rupture avec les orientations gouvernementales consommée, « la reconstruction » de la gauche et le « piège » des échéances de 2017 ont occupé une bonne part des discussions du week-end. « Tout est fait et pensé pour verrouiller la présidentielle autour de trois possibilités et seulement trois : Marine Le Pen, un candidat de droite, et François Hollande. C’est inacceptable, c’est la disparition de la gauche et de toutes perspectives de transformation sociale », a estimé Pierre Laurent, affirmant à nouveau être ouvert à toute discussion pour « une candidature de gauche », qui ne peut être ni celle de Hollande ni celle de Valls. Si, sous la coupole de la place du Colonel-Fabien, beaucoup pointent la nécessité de rassembler tous ceux qui, à gauche, ne partagent pas la politique de l’exécutif, la primaire, proposée par une série de personnalités la semaine dernière dans Libération, soulève de nombreuses questions. Les risques d’une confrontation de personnes plutôt que de projets, d’un renforcement de la logique présidentielle, d’une marginalisation, etc. figurent parmi les interrogations qui devraient faire l’objet d’un débat d’ici à mars, moment où un projet de « résolution politique » sur la question doit être proposé.

« L’heure n’est pas au choix du candidat »

Un débat qui devrait vivre au-delà des frontières du PCF, puisque Pierre Laurent, martelant que « l’heure n’est pas au choix du candidat », a annoncé sur France 3 qu’il organiserait « tous les lundis soir » à partir du 25 janvier, un forum public avec des personnalités sur la situation à gauche. Quant au Front de gauche, le constat de son « échec » est largement partagé, mais « cela ne signifie pas la fin de l’idée d’un rassemblement le plus large », a souligné Marie-Pierre Vieu, chargée des relations avec la coalition, que certains voudraient définitivement enterrer.

La direction du PCF souhaite en outre faire de son congrès l’occasion de « clarifier » son projet politique. Un travail qu’elle veut voir mener à partir de la France en commun, un texte rendu public en mai 2015 par le comité du projet du PCF, et autour de quatre grands thèmes : « Le travail, l’emploi et l’éducation pour une société sans chômage », « Une société du bien vivre et du bien commun », « La refondation démocratique de la République », « La paix et la sécurité collective ». « Pour construire du projet, pour agir, pour préparer 2017, nous avons besoin tout au long de l’année 2016 d’une grande campagne de construction de forums populaires », a également lancé Pierre Laurent précisant que ceux-ci pourraient être la déclinaison d’une « grande enquête nationale » appuyée par un « questionnaire sur les attentes et les idées du pays, sur la réaction à nos solutions ».

« Changer pour être à la hauteur », agir d’urgence sur plusieurs fronts

Quant aux évolutions du PCF, troisième volet à l’ordre du jour de son congrès, il va falloir « changer pour être à la hauteur », a juré le sénateur de Paris, lundi dernier. Promesse tenue ou pas, il s’agira en tout cas, pour éviter de rester dans l’incantation sur une question régulièrement posée lors de tels rendez-vous, d’aboutir en juin à un « relevé de décisions » actant des « chantiers concrets de transformation ». Durant les prochains mois, la réflexion devrait aussi laisser place à l’action. Le Conseil national du PCF a acté la nécessité d’agir d’urgence sur plusieurs fronts. À commencer par celui du chômage, avec une campagne « zéro chômeur-tous travailleurs », alors que François Hollande doit présenter de nouvelles mesures aujourd’hui et que se profile une réforme de casse du Code du travail. La solidarité contre la criminalisation de l’action syndicale devrait aussi figurer au menu des prochaines semaines. Tout comme l’opposition à l’inscription dans la Constitution de l’état d’urgence et de la déchéance de nationalité, « propositions inacceptables », selon Pierre Dharréville, en charge de ces questions au PCF, rappelant « qu’il faut bien sûr changer la Constitution, mais vers une refondation populaire de la République ».

L’agenda du 37e congrès. La direction du Parti communiste français a ouvert, ce week-end, la préparation de son congrès, qui aura lieu du 2 au 5 juin prochain, et fixé son calendrier. Jusqu’aux 5 et 6 mars, dates d’un prochain Conseil national, se tiendra la période de rédaction du texte d’orientation, avec un appel à contribution à l’adresse de tous les adhérents du parti. Des textes alternatifs à ce « projet de base commun » pourront être ensuite présentés jusqu’à début avril, avant le vote des communistes, début mai, sur le choix du document qui sera alors le seul texte soumis aux amendements en vue du congrès.

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...