• Admin.du Site

  • Archives

On est couché…

Posté par jacques LAUPIES le 15 novembre 2015

DSC_0782-1

Miller voudrait-il convaincre Poix ?

DSC_0783-1

Pas de doute quant aux bonnes intentions

Comme cela est devenu une habitude les médias entrent dans une attitude qui vise à s’aligner sur cette idée généreuse : nos devons être unis et solidaires face à de misérables assassins fanatiques, incarnation du mal. Un discours quasi officiel !

Mais voilà les choses ne sont pas aussi simples et faire répéter sous des formes différentes à des artistes, intellectuels divers, abonnés aux plateaux de télévision, que nous sommes quasi impuissants devant cette barbarie, que notre esprit républicain est mis en cause et qu’à cela seule une solidarité effaçant toute critique de caractère politique n’est pas de mise, serait le seul discours convenable ? Il ne saurait y avoir une seule lecture des principes républicains, malgré les circonstances, n’en déplaise à ces gens, bien intentionnés sans doute, mais dont la culture politique n’est pas exempte de failles ! En tout cas ne saurait être unique, comme la pensée qui les génère.

Pas un seul intervenant, au stade ou j’en suis de mon commentaire, n’a évoqué (excepté Mélenchon de manière très succincte d’ailleurs et qui ne me satisfait pas) les questions géopolitiques qui sont la véritable cause des conflits et la manière dont la France s’est positionnée. Autrement dit se sont installées des sortes de censure et d’auto censure concernant la mise en avant de la responsabilité des états occidentaux porteurs des intérêts des multinationales, lesquelles sont, pour une bonne part, directement impliquées dans l’instrumentalisation du fait religieux et des idéologies qui en émergent.

Du coup aucun débat significatif sur ce point.

Concernant l’endoctrinement des djihadistes issus des banlieues, quand quelqu’un (un footballeur pro) évoque les raisons sociales  qui font que ces jeunes sombrent dans la violence à cause de l’oubli et le mépris dans lequel on les tient, il est contesté par l’un des gardiens du temple « télé » : collaborateur d’un Ruquier dont le seul mérite est de mettre son grain de sel  dans la soupe qu’on lui demande de servir.  Même lorsque Miller, le psychanalyste, évoque le rôle, dans l’éducation politique et culturelle populaire, qu’ont pu jouer les communistes en un temps, le sourire narquois de la collaboratrice en dit long sur le camp qu’elle représente.

Tout ce beau monde « choqué » semble n’y rien comprendre ce qui fera bien l’affaire des hommes politiques en mal de reconnaissance. Mais tout n’est pas négatif dans les interventions de ces invités, à chaud.

Beaucoup insistent sur la signification du choix des populations ciblées par les terroristes, considérées comme le symbole de notre société ou chacun pourrait donner libre cours à un mode de vie, voire à des mœurs exécrées par les commanditaires des assassins (car s’en tenir aux « combattants » criminels ne saurait suffire)

Et,  il est sans doute vrai que frapper une certaine jeunesse certes émancipées de nombre d’obscurantismes mais dont l’approche politique n’est probablement pas aussi marqué et militante que ne l’étaient les victimes de Charlie Hebdo, est un fait nouveau et très significatif.

Un tour de ville effectué dans l’après midi et deux ou trois rencontres ont suffi pour constater qu’une émotion, qui risque bien d’être exploitée politiquement prévaut et que, dans l’avenir cela promet des réveils douloureux !

 

Comme de coutume je publie un texte paru dans l’Humanité

Patrick Le Hyaric : « Solidaires face à la barbarie ! »

Patrick Le Hyaric, Directeur de l’Humanité Député européen – Vice-président du groupe GUE/NGL
Samedi, 14 Novembre, 2015
Humanite.fr

 

L’effroi nous saisit et la douleur nous étreint après la nouvelle agression terroriste d’une violence et d’une ampleur inédites, devant cet acte de guerre, commis par des fanatiques en plein Paris.
Le peuple français ensanglanté pleure sa jeunesse, compte ses morts et partage son chagrin avec une remarquable dignité en multipliant les gestes de solidarité.
Nos pensées les plus émues et les plus solidaires vont aux familles et aux proches des si nombreuses victimes. Nous mesurons leur détresse, nous sommes et resterons à leurs côtés.
Ces actes barbares ont été commis par des forces organisées qui veulent porter la guerre, la violence et la haine au cœur de notre société en mitraillant indistinctement des innocents qui cherchent à vivre des moments heureux, dans des bars, au concert ou au stade.
 
Face à l’horreur, face à la barbarie infâme, les valeurs de la République doivent être défendues avec détermination et lucidité, dans la solidarité et le droit.
L’Etat doit prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité de tous nos concitoyens, aujourd’hui et demain. Les moyens de la justice, des forces de sécurité et des services de renseignement doivent être considérablement renforcés pour éradiquer les foyers du terrorisme fanatique. 
 
Je rends hommage aux policiers, gendarmes, au personnel médical et aux fonctionnaires pour le dévouement dont ils ont fait preuve. Je salue la solidarité dont ont immédiatement témoigné les habitants et passants, témoins du carnage.
 
Les temps rudes qui s’annoncent appellent à la clairvoyance, au courage et à la raison  pour que soit préservées les valeurs de Liberté, d’Egalité, de Fraternité que ces criminels honnissent et cherchent à détruire.
 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...