• Admin.du Site

  • Archives

  • Accueil
  • > POLITIQUE
  • > En feuilletant le bulletin municipal de Beaucaire ! par Michel Martin

En feuilletant le bulletin municipal de Beaucaire ! par Michel Martin

Posté par jacques LAUPIES le 29 décembre 2014

Mon ami et Camarade Michel Martin m’a adressé le texte suivant.

Je me suis toujours demandé s’il était raisonnable de distinguer l’un de l’autre (ami ou camarade) mais cela relève d’une tradition qui omet de considérer qu’il y a des camarades qui sont moins amis que des amis camarades. J’ai cependant toujours fait la distinction ne serait-ce que par respect de ces amis qui ne voudraient pas être des camarades au sens politique du terme. Fort heureusement pour moi j’en ai quelques uns que je suis seul à reconnaître, en secret, et que je ne désigne qu’en de rares circonstances.

L’amitié s’accompagne parfois d’une certaine pudeur !

C’est bien plus simple évidemment quant on n’a pas à faire la distinction

Je dois même dire que certaines de ces circonstances en ont considérablement réduit le nombre en faisant même parfois plus que des adversaires. Phénomène cependant à double sens qui m’a permis de découvrir sinon l’amitié de certaines personnes mais pour le moins leur intelligence, leur tolérance (que je revendique pas mais que j’accepte volontiers) et leur fraternité si précieuse.

Pour ce qui est de leur reconnaissance (que je ne réclame pas non plus) j’ai tout de même du constater qu’elle allait de son absence totale à une sorte d’hostilité que semblent éprouver les humains quant ils ont eu une quelconque dépendance à votre égard, fut elle d’origine professionnelle, amicale ou sentimentale ! Reste parfois le respect. Précieux auxiliaire de l’amitié qui peut faire naitre celle-ci sous des formes insoupçonnées et inattendues. Entre adversaires politiques par exemple. Mais là faut gérer…

Bon voilà que je vous sors de ces banalités dont est truffée la littérature et les magazines qui prétendent nous aider à vivre mieux en nous servant de la psychologie vulgarisée.

 

 Voici donc le texte de Michel qui a le mérite de posséder un certain humour dans la critique pertinente d’un adversaire politique qui nous est commun. Sans concession.

 

«  Et dire que j’ai failli manquer ça ! Le nouveau bulletin municipal de Beaucaire ! Nos boites aux lettres, surtout en cette période de fêtes, débordent de pubs qui, chez moi, prennent illico presto le chemin du panier et c’est bien ce qui a failli arriver à la feuille municipale ! Ce que j’aurais pu manquer, j’en tremble rétrospectivement !

  N’allez pas voir dans cet acte une manifestation de mauvaise humeur, un geste de colère, du sectarisme, une hostilité a priori, pas du tout ! Moi, je ne suis pas comme Julien qui éructe, perd tout contrôle et sort immédiatement sa poubelle lorsque lui tombe sous les yeux un journal qui n’a pas l’heur de lui plaire, Midi Libre par exemple, je lis tout, moi ! La preuve ? J’ai lu le bulletin municipal, ou plutôt le Sanchez Mag’, un titre qui conviendrait mieux  à la chose imprimée bariolée qui se distribue sous le nom de bulletin municipal.

  Et c’est ça qui m’a trompé, ça ressemblait terriblement à de la pub, beaucoup de photos, des couleurs pétantes, des textes simplets et de gros, gros titres qui se veulent accrocheurs… et, d’ailleurs, c’était de la pub, mais politique, dans ce cas on appelle ça de la communication ou de la propagande. Heureusement (!), miracle de Noël, l’effet de la Crèche municipale ? J’aperçus au dernier moment  Julien photographié sous toutes les coutures et dans toutes les postures et je compris enfin, mais c’était moins une !, que ce n’était pas le dernier dépliant de « Carrefour » ou de « Bricomarché » mais le journal, et tout ce qu’il y a d’officiel, de la ville.

 Nous connaissions la célèbre série des « Martine »,  « Martine à l’école », « Martine à la ferme », etc.,  là nous avions « Julien chez les pompiers », « Julien fait de la tyrolienne », « Julien à l’usine » (avec casque et gilet fluo), « Julien fait un discours », un moment, nous avons même cru (intense émotion!) qu’il avait revêtu la tenue blanche, qu’il était descendu dans l’arène et que le razeteur sur la photo, c’était lui !

 Mais non, ouf ! Et puis, « Julien caresse un âne », « Julien caresse une chèvre », il caresse beaucoup les bêtes. M. Julien Sanchez, les ânes, les chèvres, etc. Nous aimerions qu’il manifestât autant d’empathie envers les hommes, tous les hommes, même les professeurs et les enfants allophones, par exemple.

  Monsieur le Maire, attention, vous en faites trop (en matière de Com, s’entend, parce que pour le reste…) il faut un peu se calmer, il faut se reprendre ! Il ne faut pas exagérer, trop, c’est trop, vous allez lasser ! Vous allez casser le beau joujou que les Beaucairois (une minorité, importante, mais une minorité tout  même !) vous ont confié ! Un peu d’ivresse du pouvoir, sans doute. C’est un cas classique. Mais, ça se soigne, ça ! Encore faudrait-il le vouloir !

 Alors, bien sûr, il y a quelques photos de vos adjoints mais nul n’est dupe, on sent bien que c’est pour la forme et que vous concentrez tous les pouvoirs entre vos mains, entouré de votre petite bande de copains d’extrême-droite qui vient de s’enrichir (si on ose dire !) de Damien Rieu, un des responsables, au plan national, des « identitaires »,  grands spécialistes des coups médiatiques, et certains disent des coups de toute nature, d’ailleurs ! » de votre petite bande de copains « identitaires », grands spécialistes des coups médiatiques… et certains disent des coups de toute nature, d’ailleurs !

 Et, puis, il faut que l’on vous dise, la vraie-fausse interview du maire en hors d’œuvre du bulletin municipal, c’est vieillot, c’est ringard, tout le monde sait bien que c’est vous qui vous interviewez. Nous sommes presque déçus, nous nous attendions à mieux de la part de quelqu’un qui avait appris le métier auprès de Jean-Marie le Pen !

 Et pour dire quoi en plus ? De pauvres, très pauvres banalités, du genre « Mon rôle au quotidien est plutôt de faire avancer les dossiers dans le bon sens », encore heureux et le « plutôt » est particulièrement savoureux!, ou des énormités du genre « contrairement à d’autres, je ne connais pas …l’idéologie à tout prix », on croit rêver ! Alors qu’il n’y a pas plus idéologue que vous, militant encarté au FN depuis votre plus jeune âge, politicien professionnel, formé aux techniques de communication, jamais en retard d’une provocation pour faire parler de vous et cacher derrière un rideau de fumée idéologique bien clivant la pauvreté de votre politique municipale, et à ce sujet, la lecture de vos tweets est particulièrement éclairante, mais celle de votre bulletin n’est pas mal non plus, feuilletons !

 L’Economie ? Réduite aux « économies » et à « la gestion en bon père de famille » ! C’est vraiment n’y rien comprendre ou prendre les gens pour des imbéciles ! Honnêteté et rigueur dans la gestion sont évidemment indispensables mais gérer une ville n’a rien à voir avec s’occuper d’un budget familial et laisser croire que « faire des économies de bouts de chandelle» suffirait à sortir la ville de ses difficultés et de son marasme, c’est tout simplement tromper son monde. 

 Quant à la baisse des impôts annoncée, elle est ridiculement microscopique et se réduit à un pur effet d’annonce et, d’ailleurs, n’est-ce pas profondément irresponsable et bassement démagogique de la part d’un élu de la République que de dévaloriser ainsi  l’impôt, dont le paiement est un acte citoyen capital, alors qu’on se plaint, dans le même temps, et à juste titre pour une fois, de la baisse des dotations de l’Etat. Mais d’où vient-il l’argent de ces fameuses dotations ? Et celui des subventions du Département ou de la Région ? En fait, sur ces sujets si importants, Monsieur Sanchez et sa bande ont-ils un autre politique que celle de l’UMPS qu’ils passent leur temps à dénoncer, par ailleurs : imposer l’austérité par la  réduction des services à la population ?

  Le Commerce ? On nous chante l’éternelle rengaine de la revitalisation du centre ville ! Pas un seul politique, candidat ou élu, qui ne l’ait entonné celle-là ! Et depuis des années ! Aucune originalité donc dans le propos… mais, et c’est très important et ça doit retenir toute notre attention, ce discours convenu présente ici dans le bulletin des aspects franchement puants ! « Le souk, c’est terminé ! », « Qualité et identité pour le marché de Beaucaire », « … désormais les commerçants traditionnels et provençaux… », « … les Beaucairois se réapproprient le marché… ». Qui tient la plume ? Nous doutons que ce soit M. Fuster ; plutôt un « identitaire », genre Damien Rieu, le nouveau gourou du service com de la ville. Lamentable ! Si on comprend bien, l’ambition, c’est de faire du marché de Beaucaire, populaire et vivant, convivial, ouvert à tous, avec des prix dans l’ensemble abordables, un marché « provençal » de carte postale pour touristes friqués. Beaucairois, ne vous laissez pas voler votre marché par quelques politiciens pour lesquels leur idéologie rance prime tout… et qui ne semblent pas avoir d’autre projet que de faire la guerre aux pauvres !

 L’Education ? Un gros titre « Les T.A.P., gratuits cette année ! » . Ce qui veut dire pour ceux qui savent lire … qu’ils seront payants, l’année prochaine ! Une fois encore, on se moque du monde ! Cette municipalité affirme être opposée à cette désastreuse réforme, bonne dans son principe mais totalement pervertie dans son application, mais qu’a-t-elle fait concrètement ? Rien, elle s’est contentée de reprendre et d’appliquer le plan de l’ancienne municipalité en poussant des cris d’orfraie et en jouant les opposants. L’Etat se désengage, c’est vrai et c’est scandaleux, mais la Mairie n’assume pas, contrairement à ce qui est affirmé ! Ce sont les Beaucairois qui vont assumer et payer ! Et tant pis pour ceux qui ne pourront pas !

 La Culture ? Rien, nada, le néant ! Pas trace d’un programme, d’une politique, d’une idée ! Mme Fougasse, qui traverse le temps et les municipalités, annone une fois de plus le misérable programme du Théâtre municipal et nous rappelle que les horaires de la bibliothèque ont été élargis… « grâce à un simple redéploiement d’agents », nous dit-on ; le redéploiement en question relève, semble-t-il, beaucoup plus de la volonté d’écarter un certain nombre d’agents de leur poste en les mutant à la bibliothèque que d’une authentique volonté de renforcer l’équipe de la bibliothèque mais bon, si l’effet est positif, tant mieux ! Si la « purge » a un effet bénéfique… Très bien d’avoir plus d’agents permettant une plus grande amplitude d’horaires mais les moyens et le budget suivront-ils… parce qu’il faut que Monsieur Sanchez le sache, ce qui fait la qualité et l’attrait d’une bibliothèque, c’est la qualité et la diversité de l’offre en livres, abonnements et autres documents… choisis en toute liberté par des professionnels compétents.

 Et là, nous pensons qu’il faudra être très, très attentifs ! J’oubliai, c’est un événement culturel pourtant ! En dessous de la photo de notre Mireille locale il y a la photo de Galabru qui vient nous jouer « Les Lettres de mon moulin », enfin pas toutes ! Y aura la « Chèvre de Monsieur Seguin » mais pas « La Diligence de Beaucaire », par exemple ! Ce n’est pas que Beaucaire joue un grand rôle dans cette nouvelle mais ça aurait été bien quand même… ça aurait fait de l’effet dans le programme !

 L’Urbanisme ? Néant ! Des annonces très générales et abstraites ! Rien de précis, rien de concret… ah si ! Des places de parking, on voit l’ampleur et la profondeur de la réflexion urbanistique de l’équipe actuelle ! Ah, tout de même, ils parlent de lutte contre la « cabanisation »!  Alors là, il y a à faire, et nous attendons avec impatience…

 La Sécurité ?  Disque en boucle, disque rayé, « tolérance zéro », etc. Un nouveau chef de la police, un dur de dur, celui-là, Zorro est arrivé ! Il arrive de pas bien loin, d’Aramon… où, nous dit-on, il n’est pas arrivé à grand chose et d’où on n’est pas mécontent de le voir partir ! Ah, ça ne va pas rigoler !  En un mot, rien de neuf, le cirque habituel, slogans à l’emporte pièce, postures martiales… et des promesses, des promesses, une brigade motorisée, une brigade VTT,  25 policiers municipaux  d’ici la fin du mandat ! Nous sommes surpris de ne pas voir figurer au programme une brigade canine, un ami des bêtes tel que vous, vous eussiez joint l’utile à l’agréable ! Mais avec quel argent, tout ça ?  Et les fameuses économies ? La « gestion en bon père de famille » ? Il doit s’agir du Père Fouettard, c’est de saison ! Mais, bon, quand on aime, on ne compte pas et M. Sanchez aime l’uniforme…

 Allez, on arrête là ! Il y aurait pourtant encore tellement à dire ! Mais, nous risquons de nous aigrir, de devenir agressif et grossier, de perdre notre contrôle comme notre Maire, c’est que tant d’ignorance, de bêtise, de mauvaise foi, à force, ça énerve !

 « Beaucaire Mag », mériterait de se parer de la fière devise du « Hara-Kiri » de jadis, le « journal bête et méchant » mais sa lecture, elle, n’a rien d’amusant… Un dernier mot, tout de même, nous terminons par où nous avons commencé, parce que cette histoire nous préoccupe grandement. Là il faut redevenir sérieux et même grave ! La page consacrée au « Midi Libre » et la haine dont elle suinte ! On peut ne pas aimer et critiquer ce journal, pour lequel, d’ailleurs, à titre personnel, nous n’avons aucune sympathie particulière, mais cette attaque d’une violence pathétique est véritablement inquiétante. Jadis, certains brulèrent livres, magazines et journaux qui ne leur plaisaient pas,

 M. Sanchez se contente de vouer, symboliquement mais le symbole est fort, « Midi Libre » à la poubelle, avec un délicat photomontage à l’appui ! Il y a un progrès, nous direz-vous, on pourra toujours récupérer le journal à la déchetterie pour le lire ! Quand on ajoute à cet épisode nauséabond, le traitement cynique et méprisant réservé à l’opposition dans le bulletin municipal, nous pensons que oui, vraiment il y a du souci à se faire.

  Un pauvre journal pour de bien singuliers démocrates, à la vérité ! »

 

DSC_0122

Les ciblés par le Maire pour acheter quoi svp ? Des bricoles à bobos !

 

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...