• Admin.du Site

  • Archives

Quand le libéralisme porte en lui le communisme

Posté par jacques LAUPIES le 17 octobre 2014

En politique deux démarches semblent inconciliables et s’opposer irrémédiablement : celle du libéralisme et celle du communisme.

Le premier qui se pare parfois des plus beaux atours : démocratie, défense des libertés et des droits de l’homme,  humanisme même, se livre à une exploitation abusive de la sémantique et prend mille formes pour capter ce que l’autre, « naturellement », porte en lui d’humanité, l’autre qu’il habille en même temps de totalitarisme, de caporalisme social, de violence et d’intolérance.

Parmi ceux qui lisent cela, je sais fort bien qu’il en est qui me trouveront ridicule, manichéen, et qu’il y a effectivement dans les comportements des uns et des autres le pire et le meilleur et qu’il est injuste de stigmatiser en se livrant à des amalgames dans les deux sens.

Et l’on entend, cette vérité d’apparence : il y a partout des bons et des méchants.

Je n’ai jamais trop accepté cette catégorisation un peu simple et moralisante, et je lui préfère celle qui consiste à considérer que l’humanité se construit, malgré les aléas des rapports sociaux conflictuels, les affrontements individuels, les cultures différentes, dans une démarche permanente d’une socialisation qui englobe chaque individu de notre espèce.

Une socialisation qu’impose la garantie et la recherche de conditions matérielles de vie meilleures,  qui place nécessairement tous les êtres humains dans une construction, consciente ou non, rejetée ou non, d’une société communiste dont évidemment les formes seront  inéluctablement différentes.

Mais j’ai cette conviction que l’esprit communiste est présent partout et se manifeste en dans des groupes que le mot même de communiste fait frémir de crainte.

Et cela bien sur ne peut dissuader de mener un combat dont les formes sont  imposées par les circonstances.

Mais l’adversaire ne peut-être un ennemi pour les raisons que je viens d’évoquer !

DSC_0977

 Déjà l’idée était là, après c’est une autre histoire, enfin c’est l’histoire…

Faut s’appeler Kouchner pour dire ça ( lu dans L’Humanité ) voir ci-dessous

Racisme : Nicolas Sarkozy en a été victime, assure Bernard Kouchner

Publié par La rédaction le Mercredi 15 Octobre 2014 : 16h12
 Racisme : Nicolas Sarkozy en a été victime, assure Bernard Kouchner©AFP

  • L’ancien ministre n’y est pas allé par quatre chemins. Selon lui, la popularité de l’ex-président a pâti de ses origines hongroises car « la France est raciste ».
Publicité

Nicolas Sarkozy victime de racisme ? C’est ce qu’a assuré Bernard Kouchner mardi. « Je pense que la France est raciste, oui, bien sûr ! », a-t-il lâché au micro du « Grand oral des Grandes Gueules » sur RMC. Un avis qui rejoint celui déjà exprimé par l’ancien ministre des Affaires étrangères dans son livre Mémoires croisées : « Sarkozy a été détesté aussi parce qu’il est un fils de Hongrois et un petit-fils de juif ».

A lire aussi – Nicolas Sarkozy innove-t-il vraiment pour son retour ?

Kouchner plaide en faveur d’un gouvernement d’ouverture Sur RMC Bernard Kouchner a également jugé que, malgré tout, l’ex-locataire de l’Elysée s’était « bien débrouillé » en réussissant à s’ériger jusque dans les plus hautes sphères de l’Etat. « ll a surmonté tout ça, mais à l’origine je pense qu’il y a eu cette affaire », a-t-il expliqué. Et alors que le champion de la droite a récemment fait son grand retour dans l’arène politique, l’ex-ministre s’en est réjoui. « Moi, je pense qu’il faut l’unité nationale en France, que ni la droite ni la gauche seules ne feront passer les grandes réformes nécessaires. Et bien je pense que l’on pourrait, sur un programme simple de quatre ou cinq réformes, s’unir pour sauver notre pays », a-t-il estimé. Plaidant pour une ouverture de l’UMP en faveur de la majorité, Bernard Kouchner a poursuivi en rappelant que celui qui brigue actuellement la présidence du parti « l’avait proposé ». Et celui-ci d’insister : « Il y a avait six socialistes dans son gouvernement ».

Vidéo sur le même thème – Centrafrique : le lapsus de Kouchner

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...