• Admin.du Site

  • Archives

Paix en Israël et Palestine, on en parle à Tarascon, venez en parler avec nous !

Posté par jacques LAUPIES le 4 août 2014

Dans notre localité il n’y a pas que des chasseurs de casquettes, forts sympathiques au demeurant, parmi lesquels généralement sont encore peu nombreux ceux qui osent - politiquement parlant - traverser les mers pour aller voir ce qui se passe à l’autre bout de la Méditerranée. Tout le monde n’a pas la fougue de Tartarin.

Comme beaucoup de leurs concitoyens ils écoutent, plus ou moins attentivement, et de plus en plus dans la journée, sieste oblige, les chaînes télé qui les enchaînent avec mille sornettes, répétées mille fois. Mais n’allez pas croire qu’ils ne se posent pas de questions  ? Bien que depuis fort longtemps ils aient perdu l’habitude de sortir les chaises dans la rue, le soir à la fraîche, il leur arrive, entre deux pastis, ou Coca, pour les plus jeunes, de communiquer et de commenter l’actualité qu’on leur sert !

Puis il y a tous ceux, venus d’ailleurs qui, dans les coins de rue qu’ils affectionnent, parlotent paisiblement après une journée de labeur, ou de chômage, dans un « patois » plus rugueux que celui de nos ancêtres  provençaux ou cévenols ! A moins qu’ils soient plutôt enclins à aller entendre leur guide spirituel. Comme je ne comprends pas ce patois, je ne peux en conclure, avec la forte imagination qui m’habite, qu’ils se lamentent sur la souffrance de leurs frères.

Ils traversent la mer, en général pour les vacances, plus régulièrement pour retrouver une terre qui leur appartient, à eux ou à leur famille. Enfin presque ! Tout de même ils ont le sentiment de la partager, les uns avec quelque roi, les autres avec quelque oligarque pétrolier ou « phosphatier », et certains même espèrent la posséder tous ensemble à égalité. Voyez donc ou peut aller se nicher l’esprit collectiviste !

Puis encore,  que l’on aperçoit moins, notre cité abrite les amateurs de vieilleries qui rêvent, soit nostalgiques du médiéval, soit célébrant le second empire et tolérant la république de Monsieur Thiers, soit sans que le nom soit prononcé, ont quelques regrets pétainistes. Ne sachant plus de Moise ou Mahomet quel est celui dont ils doivent le plus se méfier.

Peut-être sont-ils issus des profondeurs d’une petite  bourgeoisie dont le charme discret n’échappe à personne et qui ose faire référence au gaullisme.  Ou  encore à un libéralisme d’inspiration social démocrate secouru par une franc maçonnerie omniprésente, avec ses sous-marins et ses torpilleurs, à défaut de l’élite dont elle se prévaut. Encore qu’il ne faille pas généraliser et « loger » tout le monde à la même enseigne.

Moins nombreux ils n’en sont pas moins influents. Ils tripatouillent en secret les stratégies électorales, diffusent à merveille leurs opinions et souvent l’intox qui les accompagne. Et leur parure idéologique, le qualificatif est bien généreux, ne peut cacher certains appétits mesquins qui en sont l’essence.

Assez pour diviser ou canaliser un masse difforme, qui flotte, à défaut de se noyer dans le conservatisme, entre réformisme de droite et réformisme de gauche ou encore révolution d’un désespoir enflammé et tricolore, quand ce n’est pas révolution rougeoyante  tout court. Pour quelques uns le mot court est assez approprié.

Vincent Lindon, acteur que j’admire mais dont les visions  politiques plutôt naïves me font sourire, dit en substance, dans une émission qui lui était consacrée, à une heure de grande écoute, qu’il trouve les français à la fois intéressants et détestables. Vais-je me mettre à ce niveau de jugement ? Mon propos pourrait sembler accréditer cette idée mais ne vous trompez pas j’ai le plus grand respect et la plus grande foi en notre espèce, fut-elle tarasconnaise.

Tout simplement parce qu’il est des réalités qui ne peuvent lui échapper et parfois la réveillent  dans des genres aussi divers tels que les massacres et les spoliations dont sont victime les palestiniens, les vols  organisés avec les fraudes fiscales, que l’on voudrait bien dissimuler avec quelques faits divers signes eux aussi d’une crise politico économique. Il est bien rare pour nous mettre en appétit que nos journaux télévisés ne commencent par la  description de quelque honnête citoyen égorgé par un voisin ou un passant indélicat !

La suite au Claridge de Londres à 7000 € la nuit (ce n’est pas la moins chère) que peuvent se payer princes arabes musulmans ou richissimes industriels de confession juive, catholique ou protestante, pendant que sont bombardés des hôpitaux et des écoles devrait cependant faire réfléchir chasseurs et chassés sur la nature du conflit.

Si le cœur vous en dit je vous propose de venir en parler avec nous ce soir 4 aout vers 18 h oo au 35 rue Monge.

 

 

 

Pour Gaza, manifestation ce samedi à Paris !

Samedi, 2 Août, 2014
manifestation 2 aout

Paris, samedi 2 aout
Crédit:
dr
Près de 15 000 personnes ont défilé samedi 2 août de Denfert-Rochereau aux Invalides pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens.

dr« Halte à l’agression israélienne »
« Levée du blocus, illégal et criminel, de Gaza »
« Libération de tous les prisonniers »
« Sanctions immédiates contre Israël jusqu’au respect du droit international »
« Soutien à la résistance du peuple palestinien »
« Oui à la liberté d’expression, non à la criminalisation de la solidarité » :
Tels étaient les mots d’ordre de la manifestation (autorisée) à l’appel du collectif pour  une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens* cet après midi entre la place Denfert-Rochereau et les Invalides, où elle s’est dispersée dan sle calme vers 19h.
Photo : APF

Crédit:
afp
Le cortège, rassemblant déjà plusieurs milliers de manifestants en début d’après-midi, s’est lancé samedi dans le sud de Paris alors que l’offensive israélienne à Gaza est dans sa quatrième semaine.
« Israël assassin, Hollande complice », criaient les manifestants, parmi lesquels des membres d’EELV, du PCF, du NPA et de nombreuses organisations de soutien aux Palestiniens, certains exhibant un keffieh ou un masque aux couleurs de la palestine. « On est là pour dire notre soutien total à la résistance palestinienne et dénoncer ce gouvernement de la honte, aligné sur la position d’Israël », a déclaré face à la foule Omar Alsoumi, l’un des responsables du « Palestinian Youth movement ».
* Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) – Alliance for Freedom and Dignity (AFD) – Alternative Libertaire (AL) – Américains contre la guerre (AAW) – Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) – Association des Tunisiens en France (ATF) – Association France Palestine Solidarité (AFPS) – Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) – Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) – Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) – Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) – Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) – Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP) – Cedetim / IPAM – Collectif des Musulmans de France (CMF) – Collectif Faty Koumba – Collectif interuniversitaire pour la coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP)- Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) – Collectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis) – Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) – Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) – Droit-Solidarité – Ensemble – Europe Ecologie les Verts (EELV) – Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) – Fédération Syndicale Unitaire (FSU) – Gauche Unitaire (GU) – Génération Palestine – La Courneuve-Palestine – le Mouvement de la Paix – les Alternatifs – les Femmes en noir – Ligue des droits de l’Homme (LDH) – Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) – Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) – Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) – Mouvement Politique d’Emancipation populaire (M’PEP) – Organisation de Femmes Egalité – Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) – Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) – Parti Communiste Français (PCF) – Parti de Gauche (PG) – Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) – Une Autre Voix Juive (UAVJ) – Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) – Union Juive Française pour la Paix (UJFP) – Union Nationale des Étudiants de France (UNEF) – Union syndicale Solidaires

- See more at: http://www.humanite.fr/pour-gaza-manifestation-ce-samedi-paris-548769#sthash.B0MOlBIp.dpuf

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

L’Humanité manifeste

Posté par jacques LAUPIES le 3 août 2014

manifestez

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Un soldat qui fait la guerre vaut-il des enfants massacrés ?

Posté par jacques LAUPIES le 3 août 2014

En arriver à devoir comparer la mort d’un soldat mort en territoire étranger à un crime terroriste, et s’en émouvoir tout en tuant des femmes et des enfants à coup de bombe, il faut-être quoi pour cela ? De droite et d’extrême droite israélienne ? Ou simplement le pire des salauds. Ils se reconnaitront ceux qui ailleurs, télés en mains se livrent cet exercice puant !
Dimanche, 3 Août, 2014 – 14:37

De l’instrumentalisation du soldat Goldin

AFP

Le soldat Goldin est mort au combat.
Il n’y a rien de plus logique (au delà de la peine pour les familles) qu’un soldat en campagne meure lorsqu’il participe à des opérations en terre étrangère. La « disparition » du sous-lieutenant Hadar Goldin, porté disparu depuis 1er août alors qu’il combattait dans le sud de la bande de Gaza a fait la « une » de la plupart des médias français et européens. On nous l’a dit sur tous les tons avec une palme spéciale pour « la voix de Tsahal », je veux dire BFM : le sous-lieutenant aurait été « enlevé » par le Hamas. Au même moment, des dizaines d’enfants palestiniens étaient déchiquetés par les bombes israéliennes.
Le sort du soldat Hadar Goldin avait contribué à accélérer la fin  d’un cessez-le-feu : prévue pour trois jours, la « trêve » entre Israël et les combattants palestiniens avait duré moins de deux heures. Une manipulation de plus qui rappelle l’assassinat des trois jeunes israéliens au mois de juin dernier qui avait servi de prétexte à la boucherie toujours en cours. Les gouvernants de la droite et de l’extrême droite israéliennes peuvent dormir tranquilles. A Paris, ils disposent de relais médiatiques à la botte.

- See more at: http://www.humanite.fr/blogs/de-linstrumentalisation-du-soldat-goldin-548773#sthash.FlHMIfIO.dpuf

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Dont acte Monsieur le Président Obama

Posté par jacques LAUPIES le 3 août 2014

 

Dans un précédent article je précisais que l’attitude du Président américain, comme celle de certains autres états, dont la France n’était pas exclue, attestait de leur douteuse conception de l’humanisme dont ils se prévalent si souvent.

Les déclarations reproduites ci dessous attestent que ce même Président reconnaît des pratiques qui s’accommodent mal avec un pays qui ne cesse de clamer des valeurs humanistes. Dont acte.

Mais il ne faudrait pas, et cela ne vaut pas que pour le gouvernement des Etats Unis, que l’on fasse amende honorable dix ans, vingt ans et beaucoup plus parfois pour ainsi s’exonérer de comportements plus récents et de même nature. Trop facile : on ment, on trompe l’opinion, on torture et plus et plus tard après avoir reçu les bénédictions dues à une sauveur des libertés d’autre se chargeront de dire que vous avez dérapé.

Il faut que dans ses actes celui qui se repent soit en accord, par ses actes, avec les principes qu’il veut défendre…

Les communistes  en premier lieu sont bien placés pour savoir cela, car même si l’idéal est respectable la fin ne peut justifier les moyens, surtout quand cela consiste à se mettre au niveau de la barbarie d’un adversaire ou pour le moins, recourir de son propre chef à un quelconque irrespect de l’intégrité physique et morale de l’homme.

Plus facile à dire qu’à faire, l’histoire nous l’a prouvé, mais aujourd’hui l’efficacité des mots ne suffit elle pas déjà à défendre une cause ? Même si parfois cela fait mal…

 

 

Obama: après le 11-septembre, « nous avons torturé des gens »

« Nous avons torturé des gens »: Barack Obama a reconnu vendredi, en termes très directs, que les Etats-Unis avaient « franchi une ligne » après les attentats du 11-Septembre, tout en appelant à se tenir à l’écart des jugements moralisateurs.

Evoquant, lors d’un point de presse à la Maison Blanche, la prochaine déclassification d’un rapport parlementaire sur les techniques d’interrogatoire employées par la CIA entre 2002 et 2006, le président américain a estimé que les Etats-Unis avaient fait des choses « contraires » à leurs valeurs.

« Lorsque nous avons utilisé certaines techniques d’interrogatoire poussé, des techniques que je considère et que toute personne honnête devrait considérer comme de la torture, nous avons franchi une ligne », a poursuivi le président américain qui avait déjà utilisé le terme par le passé sans pour autant se livrer autant sur sa vision de cette période.

Après les attentats du 11 septembre 2001, la CIA a capturé des dizaines de personnes soupçonnées de liens avec Al-Qaïda, et utilisé des « techniques d’interrogatoire musclé ». Ces méthodes comprenaient la privation de sommeil, la mise à nu du détenu ou encore la simulation de noyade.

Rappelant qu’il avait interdit ces méthodes dès son arrivée à la Maison Blanche, M. Obama a cependant mis en garde contre tout jugement « trop moralisateur » sur cette période.

« Je pense que lorsqu’on regarde en arrière, il est important de se souvenir combien les gens avaient peur après la chute des tours jumelles (du World Trade Center), le Pentagone avait été touché, un avion s’était écrasé en Pennsylvanie », a-t-il souligné.

« Les gens ne savaient pas si d’autres attaques étaient imminentes. Il y avait une énorme pression sur les épaules des forces de sécurité et nos équipes de sécurité nationale pour essayer de faire face à cette situation », a-t-il encore noté.

- « Assumer nos responsabilités » -

Le rapport parlementaire, dont la publication devrait intervenir rapidement, est au coeur d’une tempête qui avait éclaté en mars dernier quand la présidente de la commission du Renseignement du Sénat, Dianne Feinstein, avait publiquement accusé la CIA d’avoir fouillé les ordinateurs utilisés par des enquêteurs de sa commission.  Après avoir vigoureusement contesté dans un premier temps tout agissement déplacé de ses équipes, le directeur de la CIA, John Brennan, s’est – fait sans précédent – excusé cette semaine auprès de responsables du Sénat.

Lors de la conclusion de ses travaux, fin 2012, après trois ans et demi d’enquête, Mme Feinstein, avait, sans dévoiler le contenu du texte, jugé que l’utilisation de « techniques d’interrogatoire musclé » avait été une « terrible erreur ».

La puissante sénatrice démocrate avait également estimé, à titre personnel mais sur la base du rapport d’enquête, que l’utilisation de ces techniques, notamment celle de la simulation de noyade, n’avait pas conduit à des renseignements ayant permis de localiser Oussama ben Laden, tué en 2011 au Pakistan lors d’un raid de commando américain.

Interrogé sur ce point par l’AFP début 2013, Leon Panetta, qui dirigeait la CIA au moment de l’assaut contre le chef d’Al-Qaïda, avait également estimé que les éléments recueillis grâce à ces techniques n’avaient pas été cruciaux.

« Je pense qu’il est difficile d’affirmer qu’ils ont été déterminants. Ils faisaient partie d’un vaste puzzle qu’il fallait assembler pour localiser Ben Laden. Et je pense que nous l’aurions trouvé, même sans cette pièce du puzzle ».

M. Obama, qui a toujours apporté son soutien à la déclassification du rapport du Sénat, a jugé vendredi qu’il serait utile pour aider les Etats-Unis à tourner la page, en gardant à l’esprit qu’un pays se définit par ce qu’il fait « quand tout est simple », mais aussi par la façon dont il réagit « dans l’adversité ».

« Nous devons, en tant que pays, assumer nos responsabilités face à ce qui s’est passé afin que, je l’espère, cela ne se reproduise plus à l’avenir », a-t-il conclu.

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Humanistes les soutiens d’Israël ? Si je le pouvais j’en rirais !

Posté par jacques LAUPIES le 2 août 2014

Ils sont si nombreux à nous parler d’Humanisme que finalement beaucoup se perdent dans la confusion à son sujet.

« Moi je suis un humaniste » vous disent-ils parfois, comme si vous même ne l’étiez pas. Suprême qualité qu’être humaniste, pensez donc ! C’est bon pour la carte de visite.

Ca sonne bien,seulement voilà il en est qui s’octroient la qualité d’humaniste un peu à la légère. Parfois même leurs engagements politiques sont en contradiction avec la notion même d’humanisme. Si l’on s’en tient à la définition du dictionnaire, on voit que cette notion telle qu’on l’entend aujourd’hui dans notre langage courant est un peu restreinte :

  • Philosophie qui place l’homme et les valeurs humaines au-dessus de toutes les autres valeurs.
  • Mouvement intellectuel qui s’épanouit surtout dans l’Europe du XVIe s. et qui tire ses méthodes et sa philosophie de l’étude des textes antiques.

Pour la plupart d’entre nous être humaniste est non seulement placer l’homme au dessus ou, pour le moins, à côté ,de toute soumission à une puissance d’essence divine, mais se positionner dans une sorte de morale qui implique le respect de l’homme dans tous ses droits.

De ce point de vue il parait bien difficile de ne pas porter jugement sur la nature des rapports sociaux et de leur incidence sur ce respect. Ce que ne font pas nombre de ceux qui, pour paraphraser le Général, sautent avec le mot comme des cabris.

Pour commencer tous ceux qui refusent de contester l’aliénation du travail , même s’ils reconnaissent l’homme comme étant déterminant dans sa propre évolution, et qui acceptent cette entrave qu’est l’exploitation des uns par les autres, s’éloignent de l’humanisme. S’ils reconnaissent la primauté de l’homme dans la construction de l’humanité, ils en oublient que les hommes, au non de cet humanisme insuffisamment défini, peuvent aboutir à accepter la destruction de l’homme.

Pire même quand ils tolèrent, au nom de leur soi disant aptitude unique à défendre des valeurs humanistes, l’exploitation, la spoliation, parfois même le non respect de la différence et son utilisation raciste, l’annexion de territoires, le colonialisme, ils perdent la qualité d’humaniste.

C’est ainsi que; parfois en écoutant des politiques, des religieux, des idéologues de tous poils se prévaloir d’humanisme, j’aurais envie de leur demander, notamment quand ils jouent les vierges effarouchées face à tel ou tel camp d’un conflit, la nature de leur engagement sur les origines économiques et sociales de ce conflit, sur leur positionnement par rapport à l’intérêt général et aux intérêts particuliers qui s’y affrontent, sur leur approche historique et géopolitique des territoires concernés et des populations impliquées.

La réponse donnerait bien des enseignements sur leur pseudo humanisme.

Soutenir Israël, ne pas condamner la politique agressive et criminelle du gouvernement de ce pays, user de toutes sortes de stratagèmes, y compris la manipulation et le mensonge en cherchant la provocation dans des faits isolés, non vérifiés, n’est pas digne de qui se prévaudrait d’humanisme.

En fait ils deviennent complices d’anti humanisme et en la circonstance de crimes de guerre. Obama, dont je n’ai jamais cru qu’il bouleverserait la politique américaine, extérieure et intérieure, prix Nobel (on ne peut trouver meilleur symbole d’une récompense d’attitude humaniste à caractère de classe) se fourvoie finalement avec un Nétanayu. Et combien d’autres font de même ?

 

Gaza :  Villepin fustige la diplomatie française.

Eugénie Barbezat avec AFP
Vendredi, 1 Août, 2014
afp

Crédit:
afp
L’ancien Premier ministre dénonce le « massacre qui est perpétré à Gaza » par Israël, appelle à une interposition de l’ONU dans les territoires occupés et à des sanctions contre tel Aviv.
 » Comment comprendre aujourd’hui que la France appelle à la « retenue » quand on tue des enfants en connaissance de cause? … Comment comprendre que la première réaction de la France, par la voix de son président, soit celle du soutien sans réserve à la politique de sécurité d’Israël? » demande Dominique de Villepin dans une virulente tribune parue ce vendredi dans le Figaro(voir document joint)
« Il n’y a pas en droit international de droit à la sécurité qui implique en retour un droit à l’occupation et encore moins un droit au massacre », s’insurge l’ancien Premier ministre, qui estime qu’Israël « ne peut se prévaloir du fait que le Hamas instrumentalise les civils pour faire oublier (qu’il) assassine ces derniers ». « Oui, il y a une terreur en Palestine et en Cisjordanie, une terreur organisée et méthodique appliquée par les forces armées israéliennes, comme en ont témoigné de nombreux officiers et soldats israéliens écoeurés par le rôle qu’on leur a fait jouer », écrit l’ancien premier ministre..
Il n’y a aujourd’hui ni plan de paix ni interlocuteur capable d’en proposer un », regrette-t-il, en dénonçant l’absence de « partenaire en Palestine. Il n’y a plus de partenaire pour la paix en Israël… Il n’y a plus non plus de partenaire sur la scène internationale« .
Parmi les « outils », Dominique de Villepin propose des sanctions contre Israël. « Cela passe par un vote par le Conseil de sécurité de l’ONU d’une résolution condamnant l’action d’Israël [...]. Cela signifie concrètement d’assumer des sanctions économiques ciblées et graduées. » Enfin, Dominique de Villepin propose d’imposer une « interposition » par « la mise sous mandat de l’ONU de Gaza, de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est, avec une administration et une force de paix internationales ».

- See more at: http://www.humanite.fr/gaza-villepin-fustige-la-diplomatie-francaise-548751#sthash.eriXmIFC.

« Israël vise l’annexion de la Cisjordanie et la consolidation du système d’apartheid »

Entretien réalisé par Rosa Moussaoui
Samedi, 2 Août, 2014
photo: APF

Crédit:
afp
Entretien avec le Dr Mustapha Barghouti. Le climat reste très tendu en Cisjordanie, où un Palestinien de vingt-deux ans a été tué par l’armée israélienne ce vendredi au cours de heurts à Tulkarem.  À Hébron, cinq-mille personnes ont manifesté pour réclamer qu’Israël soit traduit devant la justice internationale pour ses crimes de guerre à Gaza. Le secrétaire général de l’Initiative nationale palestinienne parle de soulèvement populaire.
De Ramallah (Palestine), envoyée spéciale
Que change cette nouvelle guerre contre Gaza dans l’esprit des Palestiniens ?
Dr Mustapha Barghouti. Rien ne sera plus comme avant. Israël est en train de commettre à Gaza le pire des crimes humanitaires. Le problème ne se pose pas seulement avec Israël, il se pose avec tous les pays qui se rendent complices de ces crimes. C’est honteux, inacceptable. Les dirigeants du monde devraient venir constater par eux-mêmes qu’Israël a le droit de se défendre, tandis que les Palestiniens ne peuvent exercer ce droit. Ce sont eux, pourtant, qui sont opprimés depuis plus de 70 ans par l’occupation et par un système de ségrégation. Nous assistons aujourd’hui à la fin d’une ère, celle du processus d’Oslo. L’approche des Palestiniens est désormais complètement différente, ils réalisent qu’Israël ne comprend malheureusement que le langage de la force. D’importants efforts seront déployés à l’avenir, pour adopter une nouvelle stratégie unifiée, basée sur la résistance, que nous espérons non violente. Il nous faudra aussi renforcer la campagne en faveur du boycott et des sanctions. Enfin, les Palestiniens doivent impérativement s’unir. Les trois formations qui sont encore à l’extérieur de l’OLP, le Hamas, le Jihad islamique et l’Initiative nationale devront y entrer. La direction palestinienne devra être rajeunie et plus attentive aux besoins de notre peuple. Avec cette agression, Benyamin Netanyahou a tenté de faire voler en éclat nos efforts d’unification. Jusqu’ici, nos divisions lui permettaient d’affirmer qu’aucune force n’était représentative des Palestiniens. La constitution d’un gouvernement d’entente nationale l’a rendu fou. Avec le Hamas, nous avons de profonds désaccords idéologiques. Mais ils sont issus de notre peuple, c’est aux Palestiniens de choisir qui les représente. Ces évènements ne feront en définitive que renforcer le Hamas. Il incarne désormais la résistance, au détriment du Fatah, qui apparaît comme incapable de combattre l’occupation.
Comment expliquez-vous la complaisance qui permet à l’armée et au gouvernement israéliens de violer le droit international, le droit humanitaire, en toute impunité ?
Dr Mustapha Barghouti. Les Israéliens laisseront derrière eux, à Gaza, un désastre. Toutes les infrastructures sont détruites. Les pertes humaines sont au-delà de toute description. Des civils, des femmes, des enfants sont massacrés. Comment l’armée israélienne aurait-elle pu se permettre de bombarder une école de l’ONU où des civils étaient réfugiés, sans la complicité, sans le silence du monde ? Je constate toutefois qu’il y a un abîme entre les peuples, révoltés par ce massacre, et les gouvernements, soumis aux pressions des lobbies pro-israéliens. Selon la propagande israélienne, cette offensive militaire serait dirigée contre le seul Hamas, qualifié d’organisation terroriste. Mais cette agression vise en réalité tous les Palestiniens ! C’est toute la population qui souffre aujourd’hui à Gaza ! Tous ceux qui se taisent devant cette catastrophe devront rendre, un jour, des comptes. Nous exhortons le président Abbas à porter l’affaire devant la justice internationale et je ne doute pas que des démarches en ce sens seront engagées dans les heures qui viennent. Des commissions d’enquête internationales feront, j’en suis sûr, la lumière sur ces crimes de guerre. 
Vous parlez d’un soulèvement populaire en Cisjordanie…
Dr Mustapha Barghouti. Ceux qui pensaient que la Cisjordanie resterait calme et silencieuse devant le spectacle du massacre à Gaza se trompaient. La manifestation durement réprimée qui a réuni près de 30 000 personnes à Qalandiya le 24 juillet a marqué un tournant. Mais ce qui se passe aujourd’hui à Gaza révolte le monde entier. Aux antipodes des positions honteuses de certains pays, États-Unis en tête, et du silence des Européens, il y a aussi la réaction de ces huit pays d’Amérique latine qui ont rappelé leurs ambassadeurs en Israël. Quant à la plupart des dirigeants arabes, c’est peu dire qu’ils se sont mal comportés.
Pensez-vous à l’Egypte ?
Dr Mustapha Barghouti.   L’Egypte pose des limites à son implication à cause de ses conflits internes avec les Frères musulmans. Nous disons aux pays arabes que la Palestine ne peut être ni le terrain de règlement de leurs affaires interne, ni l’enjeu de compétitions régionales, au prix du sang.
Cette nouvelle guerre contre Gaza permet-elle au gouvernement israélien de faire oublier la poursuite de la colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem-est ? 
Dr Mustapha Barghouti. Bien sûr. Gaza serait à part, il n’y aurait pas de problème palestinien… En fait, leur jeu vise l’annexion de la Cisjordanie et la consolidation du système d’apartheid. Rappelons que cette guerre a commencé en Cisjordanie, avec l’arrestation de plus de 1000 personnes, avec les actions de punition collective. Les Israéliens poursuivront cette politique tant qu’on les laissera s’affranchir du droit international. À mon avis, le problème ne se résume pas au gouvernement israélien. C’est toute la société israélienne qui a glissé. Un profond racisme s’y exprime désormais ouvertement. Un pays qui accepte qu’un membre de la Knesset appelle en séance à l’assassinat des femmes palestiniennes pour qu’elles ne puissent plus donner naissance à « des serpents »,  un pays qui tolère que l’un de ses scientifiques de renom appelle publiquement à user du viol comme arme de guerre, un pays où l’écrasante majorité de la population s’oppose au cessez-le-feu est, à mon avis, un pays qui a déjà glissé vers le fascisme.

- See more at: http://www.humanite.fr/israel-vise-lannexion-de-la-cisjordanie-et-la-consolidation-du-systeme-dapartheid-548763#sthash.FT0jBLdJ.dpuf

 

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

1...56789
 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...