• Admin.du Site

  • Archives

Les coquins solidaires

Posté par jacques LAUPIES le 30 août 2014

 

Lisez l’article ci dessous car de cela la télévision ne vous parlera surement pas.

Et dire que BHL tripote aussi avec Porochenko. 

Ah celui là ! Il n’a pas encore assez pris de tartes à la crème sur sa figure pouponne. Il se prend pour Voltaire chez le roi de Prusse…

Et l’autre qui se veut sauveur de la France après l’avoir enterrée pendant cinq ans, qui fut leur copain, baguenaudant avec deux de la Géorgie à la Lybie. Mais après tout, commencent à dire les dignes citoyens à la mémoire courte de notre France qui se « pétainise », il vaut mieux que son successeur. Vaï, comme on dit chez nous !

 

Décidément le fric fait des ravages dans certaines têtes pensantes (si l’on peut dire)

Nauséabond tout ça !

 

 

Le blog de José Fort (publié dans le site de l’Humanité)
Un regard affûté sur le monde, implacable avec les dominations qui l’accablent, toujours à l’écoute des mouvements qui le libèrent.

Retour vers la liste des billets du blog

photo : AFP
Jeudi, 28 Août, 2014 – 14:11

Ukraine : un conseiller très spécial pour Porochenko

Il était séduisant Mikhaïl Saakachvili, le jeune héros de  la « révolution » dite « des roses » en Géorgie. Il avait tout pour lui : protégé des Etats-Unis et de l’Union européenne, formé à Washington et pas seulement à l’université, de l’argent et des relations à Bruxelles et à Paris avec la droite sarkoziste.
Bref, le profil  parfait pour revenir dans son pays d’origine et accéder au pouvoir. Objectif atteint lors des élections de 2004 : le jeune Mikhaïl était élu avec 96% des voix. Même Staline, le fils de la nation géorgienne, n’aurait jamais atteint un tel score. Et puis, tout a basculé.
Saakachvili ne supportant aucune critique déclenche trois ans après son élection, en 2007, une violente répression contre l’opposition. La police tire sur les manifestants. Par milliers, ils prennent le chemin des prisons et des salles de torture. L’année suivante, en 2008, il se lance dans une guerre pour « récupérer » l’Ossétie du Sud entraînant une violente réaction militaire russe.
C’est alors que son ami Sarkozy, présenté comme le médiateur européen incontournable et célébré comme un « négociateur de talent », multiplie les voyages médiatiques entre Moscou et Tbilissi.  Résultat : la perte par la Géorgie de 20% de son territoire. Et un pays rançonné par Saakachvili et ses proches à la manière d’une République bananière.
A tel point que la justice géorgienne le poursuit pour détournement de fonds publics à des fins personnels, abus de pouvoir, violences organisées. L’accusé a préféré prendre la fuite aux Etats-Unis.
C’est cet homme là qui occupe la fonction de conseiller du président ukrainien Porochenko. Pas de quoi effaroucher le roi du chocolat, ce dernier ayant participé à tous les gouvernements de l’ère pos soviétique et ayant lui même tapé allègrement dans la caisse. Entre voyous, la solidarité existe. Aussi.

- See more at: http://www.humanite.fr/blogs/ukraine-un-conseiller-tres-special-pour-porochenko-550307#sthash.hPjx2nEJ.dpuf

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...