• Admin.du Site

  • Archives

L’opium du peuple

Posté par jacques LAUPIES le 31 juillet 2014

 

Tarascon n’est pas Mossoul. La France n’est pas l’Irak !  Grand bien nous fasse : 200 ans ne se sont pas écoulés pour rien depuis la révolution française. Et la renaissance puis les lumières sont passées par là pour nous armer contre les obscurantismes. Bien que cela ne nous ait pas évité certains dérapages où la solidarité de notre espèce a été débordée par de monstrueux comportements égoïstes,  dignes des plus grands animaux prédateurs qui peuplent notre planète !

Depuis les guerres de religions du 16ème siècle, qui étaient un beau prétexte pour masquer les querelles féodales sur fond de partage des territoires et des serfs qui remuaient la terre, les bourgeois oligarques sont devenus maitres du jeu économique perfectionnent les rapports d’exploitation capitaliste pour les mêmes raisons et fabriquent les mêmes guerres.

Des guerres qui continuent à accompagner cette triste réalité qui se fonde sur l’exploitation de l’homme par l’homme, doublée de l’exploitation de la femme et de l’enfant jusqu’à intervenir dans la vie publique.

Elles continuent, parfois  avec une étincelante hypocrisie, à perturber les évolutions humanistes même si certaines de ces religions donnent à leur Dieu tout les traits de la générosité, de la bonté, de la condescendance, de la pitié, jusqu’à arguer de la tolérance, de la liberté, des droits de l’homme, dont elles seraient les garantes

Or il se trouve qu’elles se couvrent de la honte la plus exécrable qui soit dans certains pays ou elles réussissent à être l’alibi, la justification du crime : juifs ou musulmans dans leurs intégrismes nous le prouvent comme l’ont prouvé dans le passé catholiques et protestants et le démontrent encore d’autres courant religieux ou sectes abominables dans des pays comme l’Inde. Comme dirait Sade :

« Mais de quel droit celui que le mensonge astreint
Prétend-il me soumettre à l’erreur qui l’atteint »

Ceux là ont le mérite de nous dévoiler au grand jour leur mépris des pauvres, et plus particulièrement des femmes, quand ce n’est pas des enfants que l’on exploite sans vergogne.

Mais me direz vous cela n’a rien à voir avec nos institutions religieuses, occidentales notamment ? Je vous l’accorde sauf que je crains, comme une pathologie en incubation, les conséquences des comportements mielleux et sournois de ceux qui tiennent sous leur coupe toute une frange de la population dans des croyances aux effets soporifiques.

Vous m’objecterez également, et à juste titre qu’il n’y a pas que les religions pour provoquer de tels effets et que les prêcheurs de la presse bourgeoise, autant que certains (pas tous heureusement) fonctionnaires de l’information télévisée ont de nos jours une bien plus grande nocivité, atteignant parfois les limites de consommation provocant des overdoses d’intox.

Si certains croient en un Dieu créateur et tout puissant, bien que cela me paraisse bien peu conforme à ce que les sciences nous enseignent, qu’ils se méfient de ceux qui parlent en son nom et veulent absolument canaliser cette croyance, trop souvent utilisée pour endormir les consciences.

Ce qui se passe au Moyen et Proche Orient (et même en Ukraine) a à voir avec des conflits inter impérialistes  qui se traduisent par des milliers de morts d’innocents. Et les autres, soldats volontaires ou non, comptent aussi..

Je suis très étonné du silence qu’observent dans une ville marquée par la cohabitation de fidèles de toutes obédiences, il y ait si peu de voix de leur part pour condamner ce qui en Israël tourne au génocide, sous couvert d’une nécessaire destruction d’une armée de résistance, d’un peuple chaque jour un peu plus spolié, et qui se bat pour sa liberté !

Pire même il se trouve parmi ces troupeaux a peine sortis d’une rituel qui devrait leur rappeler « l’amour du prochain », des brebis que la rougeur de notre protestation semble déranger ! Pendant que d’autres tout aussi proches  de ce Dieu commun qui a inspiré leurs prophètes respectifs ne s’émeuvent pas plus que cela.

Et les enfants meurent… 

 

 

 

 

« À Mossoul, les jihadistes imposent le sunnisme à la population, sous peine d’exécution

Tombés dans les mains de l’Etat Islamique, les habitants de Mossoul doivent aujourd’hui se convertir au sunnisme, sous peine d’exécution. Sinon, il faut fuir et loin. Ce que fait toute la population non-musulmane, et pas seulement chrétienne, délaissée par un gouvernement irakien qui, lui aussi, a pris la fuite. Entretien avec Myriam Benraad, politologue spécialiste de l’Irak.
Photo: Safin Hamed/AFP
 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...