• Admin.du Site

  • Archives

  • Accueil
  • > POLITIQUE
  • > Des résultats préoccupants à l’élection européenne.

Des résultats préoccupants à l’élection européenne.

Posté par jacques LAUPIES le 26 mai 2014

 

 

Que dire à chaud de cette élection et de ses résultats.

En France évidemment la poussée prévisible du FN est confirmée. Bien sûr que cela ne fait pas plaisir ! Sachant en particulier que les objectifs affichés par ce parti ne peuvent en aucun cas résoudre les problèmes des français, en tous cas de ceux qui vivent de leur travail !

Mais cela les 25 % de français qui le soutiennent n’en sont pas responsables et je me garderai bien de les incriminer même si je pense qu’il faut une certaine dose d’ignorance, pour se jeter dans les bras de ce parti. Certains, et ils auront raison, me diront que ce n’est pas un argument de traiter d’imbécile ses concurrents politiques !

Alors disons les choses autrement, car elles sont bien autrement et ne tiennent pas qu’à l’ignorance bien entendu.

La première responsabilité incombe à tous ces hommes politiques qui oublient que les êtres humains sont en priorité attachés à leurs conditions matérielles de vie et les français sont que je sache des êtres humains qui ne sont pas satisfaits de  l’évolution de ces conditions. Mais pas sans les comparer entre elles. Car s’ajoute une notion de d’injustice sociale ! Et c’est sur ce point que le bat blesse.

Car, peut-être ignorants des causes profondes de leurs difficultés, les électeurs du FN les subissent tout comme ceux qui s’abstiennent d’aller voter ou même ceux qui naviguent de la droite au PS ou au centre et vice versa.

Alors pour quelles raisons le Front de Gauche qui apporte des explications que l’on peut qualifier « de classe », des propositions concrètes contre la politique d’austérité du gouvernement, reste cantonné en gros à l’influence du PCF, nationalement. Tout simplement parce que le Front de Gauche autant que le PCF sont de manière continue, mécanique, on pourrait dire même systématique, tenus à l’écart du débat. ais disons le que la dynamique de rassemblement ne fonctionnant pas, de surcroit, les abstentionnistes de gauche qui quittent le PS ne se rapprochent pas du Front de Gauche !

Mais il serait un peu trop facile de considérer que nous n’avons pas une part de responsabilité nous-même dans cette difficulté à émerger.

Peut-être, après l’expérience des municipales, tant localement que nationalement, faut-il se poser des questions sur nos insuffisances tant sur l’image que nous donnons et sur nos méthodes de travail. Mais surtout pas d’illusion : les médias ne sont pas là pour nous soutenir et les commentaires permanents et critiques à l’égard du FN ne sont pas innocents. Ils relèvent d’une perspective d’utilisation de cette force électorale par les forces du capital plus que de la volonté de présenter leur insertion dans une stratégie globale des libéraux. Une armée de réserve en quelque sorte pour eux.

Mais notons que les pays du sud (Grèce, Portugal, Espagne, etc.) des progressions des forces de gauche qui peuvent marquer une espérance. Reste que nous sommes nous français de la même sensibilité à la traîne.

Cela interroge ! En premier lieu les travailleurs de ce pays qui doivent se mobiliser face à un PS sourd, complètement sourd. En second lieu nous communistes qui n’arrivons pas à nous faire entendre même si tôt ou tard il faudra bien que cela se fasse, au risque si nous n’y réussissions pas, de graves déconvenues pour ceux qui souffrent le plus de la situation.

Et se pose donc la question d’un Parti Révolutionnaire de notre époque, de notre parti. Encore et toujours…

 

DSC_0103

Une nouveauté peu commentée par les médias : 47 députés pour la Gauche européenne !

 

DSC_0102

Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF et Président du Parti de la Gauche Européenne

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...