• Admin.du Site

  • Archives

Santé et urgence !

Posté par jacques LAUPIES le 3 mai 2013

Espérons que cette dernière trouvaille médiatique  n’est pas une diversion.

Félicitations à Madame le Ministre de sa vigilance vis à vis de certaines pratiques…

Je n’en dirais pas plus mais tout de même : attendre des mois pour un rendez-vous chez l’ophtalmo avec au bout des dépenses difficilement supportables pour avoir une paire de lunettes, devoir ne pas se faire soigner les dents et ni se faire appareiller parce qu’il vous en coûte un mois de salaire, avoir de plus en plus à attendre pour une consultation chez un généraliste  et bien plus chez un spécialiste à qui, dans la plupart des cas, il faudra régler cash, voila des questions dont on souhaiterait que les médias s’emparent.

Car là il y a urgence…

 

 

Santé et urgence ! dans POLITIQUE marisol-touraine

 

Société -           humanitefr dans POLITIQUE le 2 Mai 2013

 

650 patients français porteurs de prothèses de hanche non conformes

Mots clés : santé,                           sécurité,                           médicament,                           prothèse,                           marisol touraine,

 

 

Près d’un millier de prothèses de la hanche non certifiées fabriquées par la société Ceraver ont d’ores et déjà été placées sous séquestre. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a demandé le « retrait » du marché de ces prothèses orthopédiques. 650 patients en seraient porteurs.

« Le ministère de la Santé a été informé de pratiques non conformes de la société Ceraver dont certains produits ont été utilisés en chirurgie orthopédique sans avoir reçu de certification CE pour mise sur le marché », indique le communiqué.
« Sur la base de ces premiers éléments », Marisol Touraine, a demandé à l’ANSM de « prendre toutes les mesures nécessaires pour le retrait des lots de produits en cause et de garantir l’information des patients concernés ». L’agence nationale de sécurité du médicament a immédiatement réagit et placé sous séquestre  un millier de prothèses.

Le directeur général adjoint a confirmé l’information, publiée ce matin par le Parisien selon laquelle quelque 650 patients étaient porteurs de ces prothèses de hanche non conformes, mais souligné qu’ »à ce stade, rien ne démontre un risque sanitaire » lié à ces dispositifs. « Nous avons constaté qu’il y avait des prothèses de hanche qui n’avaient pas le marquage CE ». Par précaution, l’ANSM a demandé aux chirurgiens orthopédiques ayant implanté ces prothèses de revoir leurs patients afin de faire un bilan clinique et radiologique.

La découverte des prothèses non conformes a eu lieu lors d’inspections « inopinées » effectuées début avril par l’ANSM sur deux sites de production de la Société Ceraver, l’un situé à Roissy-en-France (Val d’Oise) et l’autre à Plailly (Oise). « Le retrait des lots concernés est déjà effectif mais la mesure sera confirmée la semaine prochaine par une décision de police sanitaire qui prévoira la suspension de la mise sur le marché, de l’exportation, de la distribution et de l’utilisation des lots non conformes ».

La ministre de la santé, Marisol Touraine a également annoncé l’ouverture d’une enquête « sur les causes de ces dysfonctionnements, les responsables en cas de fraude avérée et les mesures à prendre afin d’éviter tout risque sanitaire ».

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

En vendant le muguet…

Posté par jacques LAUPIES le 2 mai 2013

En vendant le muguet... dans POLITIQUE p1000907-300x225

Smic à 1700 €...On n'oublie pas !

Premier mai pluvieux. Le communistes de Tarascon avaient décidé de la consacrer à la vente du muguet. Pas seulement pour le respect d’une tradition chère au mouvement ouvrier ou encore le moyen de collecter quelques euros pour renflouer un peu les caisses du Parti mais également et surtout pour rencontrer quelques fidèles soutiens, que l’affiche rouge appelant à porter le SMIC à 1700 € avait attiré sur les points de vente.

Ils n’étaient pas les seuls - les communistes – car bon nombre d’habitués de l’opération muguet apparaissent sur les Boulevards de Tarascon pour proposer leur brin avec le projet de se faire un peu d’argent de poche. Cela ne ravit pas les fleuristes qui fleurissent dans notre ville et ont sans doute bien de la peine à exercer leur commerce en ces temps ou les fleurs ne sont peut-être pas la priorité des dépenses des ménages.

En ce jour ou le soleil a tardivement fait son appartition la sagessse d’un acheteur le conduit à me dire :  « il faut bien que le soleil brille pour tout le monde » Ce en quoi il aurait été aisé de lui répondre que par les temps qui courent ce n’est pas trop le cas !

Le moins que l’on puisse dire c’est que l’ombre de Hollande plane à tel point que comme me l’indiquait un sympathisant du PCF, que j’ai toujours un peu considéré gauchisant (ce qui n’est pas nécessairement un défaut)  : « on se demande s’il sera bon de se présenter avec l’étiquette de gauche aux prochaines élections, car ceux qui s’en réclament et qui nous gouvernent ont plutôt tendance à faire de la gauche un épouvantail ». Je  lui laisse la responsabilité de ses paroles !

D’autant que poursuivant, son argumentation il m’affirme que le Maire d’Arles, communiste, lui avait suggéré de voter, à Tarascon aux prochaines élections municipales, pour le Conseiller Général de droite. 

Comme plus rien ne me surprend et n’ayant pas vérifié la véracité de tels propos, je lui ai simplement réaffirmé que les communistes d’Arles avaient tout intérêt à se rassembler avec toute la gauche autour du Maire sortant dont la gestion de la ville est appréciée par une bonne partie de la population et qu’il était primordial que le Front de Gauche soit au coeur de ce rassemblement. Quant à savoir si le Maire d’Arles voit les choses différemment, il serait intéressant qu’il le dise lui-même. D’autant qu’il risque d’avoir fort à faire avec la droite et l’extrême droite !

En ce qui concerne Tarascon la même stratégie d’Union me parait nécessaire et c’est là l’occasion, précisèment, de le rappeler aux émules de Hollande que cela doit se faire sur des objectifs réellement ancrés à qauche, avec une critique sévère de toutes mesures visant à réduire les moyens des collectivités locales. Ce en quoi à mon sens sont favorables certains élus et adhérents du PS de ma connaissance.

Il ne faut pas me semble-t-il, y compris au sein du Front de Gauche et à fortiori du côté de l’extrême gauche, des militants ou sympatisants qui se laissent égarer dans le replis sur soi, pas plus que du côté du PS la tentation de jouer sur les deux tableaux : soutien à une candidature de façade et fantaisiste en laisser libre cours à un vote pseudo centriste avec un ou des candidats de droite.

Cela ne vaut pas qu’à Tarascon. Question de stratégie dans un contexte politique national bien précis !

Quant aux programmes on sait bien que chacun de nos adversaires y mettra ce qu’il faut pour « endormir ». La Présidentielles nous en a offert un lamentable spectacle avec la campagne Hollande.

Pour cette raison les communistes de Tarascon entendent être novateurs et audacieux, tout autant que dans le choix des candidatures qu’ils proposeront.

PARU DANS L’HUMA (N’oubliez pas de soutenir ce journal menacé)

havane dans POLITIQUE

Le 1er mai, la fête du travail, c’est aussi dans le monde

Mots clés : grèce,                           espagne,                           europe,                           austérité,                           manifestations,                           cuba,                           1er mai,                      

 Partout en Europe, les travailleurs défilent contre l’austérité. Ils sont des milliers en Grèce et en Espagne, avec des slogans qui font échos à ceux des cortèges français. Ils sont aussi un demi-million à Cuba à défiler pour « un socialisme prospère et durable ».

A La Havane, le chef de l’Etat Raul Castro a présidé un défilé enjoué et coloré de plusieurs centaines de milliers de personnes de tous horizons, au cours duquel un hommage particulier a été rendu à Hugo Chavez, mort le 5 mars dernier. Le défunt président vénézuélien a été « le meilleur ami qu’a eu le peuple de Cuba », a affirmé l’ex-président du syndicat unique cubain et membre du bureau politique du Parti communiste de Cuba (PCC), Salvador Valdés.
Des délégations syndicales de plus de 70  pays ont également participé à la manifestation qui s’est déroulée comme d’habitude très tôt pour éviter l’ardent soleil. Des manifestations ont également été organisées dans les quinze capitales provinciales.

En Europe : emploi et austérité

Les travailleurs européens ont tous les mêmes préoccupations. Emploi et lutte contre l’austérité. « 6.200.000 chômeurs, non à l’austérité », « Plus de démocratie, moins d’austérité », « Cette austérité ruine et tue », proclamaient les pancartes brandies par les milliers de manifestants espagnols.
Le défilé, dans une nuée de drapeaux rouges et blancs, aux couleurs syndicales, a traversé le centre de Madrid derrière une banderole barrée des mots: « Cela n’a pas de limites », dénonçant les coupes budgétaires d’une ampleur historique menées par le gouvernement de droite. Les deux grands syndicats espagnols, UGT et Comisiones obreras (CCOO), ont appelé pour ce 1er mai à 82 manifestations dans le pays pour réclamer « un changement radical dans les politiques économiques » et « mettre en évidence l’échec total des politiques d’austérité qu’imposent les institutions européennes ».
Mêmes mots d’ordre en Grèce, où les cortèges étaient majoritairement constitués de communistes et de travailleurs de la fonction publique, branche qui va subir une coupe de 15000 emplois.

Quelques violences opnt éclatées à Istanbul où les autorités avaient voulu interdire le défilé pour cause de travaux dans le centre ville. Plusieurs dizaines de manifestants ont bravé l’interdit aux cris de « Mort au fascisme », « longue vie au 1er mai »et se sont heurtés aux forces de l’ordre qui ont largement utilisé leur gaz lacrymogène.

 

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Parlons Europe, d’une émission à l’autre…

Posté par jacques LAUPIES le 1 mai 2013

Sur la 5 débat intéressant ce soir concernant les prérogatives européennes par rapport aux Etats. Il suffit d’entendre les déclarations du commissaire européen à l’économie pour comprendre que celui-ci dispose de pouvoirs considérables, sachant que ce pouvoir est évidemment sous le contrôle d’une majorité de droite libérale qui dicte la politique européenne actuelle.

Bousculé sur sa gauche le PS peut donner l’impression de contester  cette politique mais comme l’ont dit de nombreux intervenant on « ne voit pas Hollande aller à une confrontation frontale » Les gesticulations de ses ministres sont à inscire dans cette orientation.

Cependant la contestation nationale  de la politique européenne, notamment par le Front de Gauche, les verts et  de nombreux socialiste pose problème au chef de l’état. Tant à l’intérieur en France avec  la tendance social libérale dont il semble avoir choisi le camp que sur le plan européen avec les sociaux démocrates allemands compromis avec la droite et de certains autres pays européens, la pression est forte.

Bien évidemment cela renforce la chancelière allemande dans son refus de donner à la banque européenne la possibilité de jouer le rôle actuellement dévolu aux banques privées. En un mot d’en finir avec la soumission de l’europe à un libéralisme qui n’a de motivation que de permettre la domination d’une économie capitaliste pesant sur les salaires, les services publics, sans pouvoir politique renforcé des peuples doté d’une fiscalité européenne permettant d’harmoniser le développement économique et social.

Comble de rigolade, un député socialiste espagnol voit en Hollande un soutien au changement en contestant les allemands. C’est oublier que les socialistes espagnols comme les socialistes français actuels au pouvoir ont contribué au marasme économique et social espagnol.

Décidément il serait grand temps de balayer un peu devant sa porte quand on est un socialiste européen.

Difficile d’y voir clair pour un électeur comme l’a dit le premier embrouilleur de la soirée (un certain responsable d’un institut franco allemand, quasi porte parole de Merckel ). Il est vrai que si les partis communistes pesaient dans la vie politique de ces pays (notamment en France et en Italie) et si la gauche européenne prenait de la force, cela pourrait donner au débat un peu plus de clarté.

Comme d’habitude l’émission « C dans l’air » ronronne avec les mêmes spécialistes et nous inflige  sa dope. Beurk !

Parlons Europe, d'une émission à l'autre... dans POLITIQUE p1000900-300x225

Il demande aux politiques de modérer leurs propos. Pas de quoi s'inquiéter avec ceux qui nous dirigent..

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

1...45678
 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...