• Admin.du Site

  • Archives

  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2013

Merci Depardieu tu nous éclaires sur la solidarité de l’internationale des friqués

Posté par jacques LAUPIES le 4 janvier 2013

Merci Depardieu tu nous éclaires sur la solidarité de  l'internationale des friqués dans POLITIQUE gege1

Depardieu applaudissant en 2010 Poutine qui chante une chanson américaine des années 40.

Monde –   humanitefr dans POLITIQUE le 3 Janvier 2013

 

Poutine offre un passeport russe à Depardieu, le web s’enflamme

Mots clés : l’humanité,           russie,           évasion fiscale,           exil fiscal,           gérard depardieu,           fédération de russie,           ouzbékistan,      

 

 

Poutine avait déjà proposé un passeport à l’acteur et c’est maintenant fait, par décret le président russe a accordé la nationalité la nationalité à Gérard Depardieu ce jeudi matin. Quand les riches fuient en Russie, c’est vraiment comme si l’histoire se mettait à tourner à l’envers.

« De mon (bon) temps, les millionnaires quittaient la France par peur de voir les chars Russes débarquer en même temps que les socialistes… » Ironise Didier Porte sur Twitter, en faisant référence à 1981. Et l’humoriste nous suggère de titrer l’Humanité de demain : « Casse toi, Tovarich con! ».
Selon le Kremlin, ce décret accordant à Gérard Depardieu la citoyenneté de la Fédération de Russie « conformément à l’alinéa «a» de l’article 89 de la Constitution » s’est fait à la demande de l’acteur. Poutine lui avait déjà, il y a deux semaines, proposé en riant un passeport russe. Depardieu, fort de ses relations amicales avec  plusieurs chefs d’état plus ou moins autoritaires, avait eu quelques propositions de naturalisation. Comme en Ouzbékistan, où l’acteur doit tourner dans une série aux côtés de la richissime fille du président à vie.
La proximité de Depardieu avec Poutine ne date pas d’hier, comme le montre notamment cette vidéo de 2010 où on voit l’acteur applaudir extatiquement le chef d’état russe en train de massacrer la chanson américaine Blueberry Hill.

L’enthousiasme du bourgmestre de Néchin, où Depardieu a acheté l’ancien bâtiment des douanes, se ternira-t-il après ce nouveau « coup de théâtre »? Lui qui s’était grimé cette année en Astérix pour présenter ses vœux à ses administrés, forme de clin d’œil lourdement appuyé à l’interprète d’Obélix. Et si, pour faire la nique à Poutine, on accordait la nationalité Française aux Pussy Riot ?

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Ils ne sont pas légion

Posté par jacques LAUPIES le 3 janvier 2013

Elles se comptent sur les doigts de la mains ces célébrités qui refusent cette décoration devenue plus qu’ambigüe tant elle est distribuée à n’importe qui et à tour de bras !

Bien entendu on ne peut condamner tout ce monde qui a la faiblesse d’accepter  les honneurs d’une société qui, si elle n’est pas la plus mauvaise, a encore bien de chemin à faire envers la justice sociale et souvent la justice tout court. En recevoir les honneurs est un peu la cautionner…Tardi a bien raison de la refuser !

Dès lors qu’on entre dans ces considérations critique du monde où l’on vit, il faut toujours se méfier de ceux qui arborent des médailles. Car on peut-être médaillé et avoir participé à des exactions en tant que militaire ou encore n’avoir rien commis de très glorieux dans la vie civile.

Je me souviens du temps ou les antisoviétiques tournaient en dérision les placards de médailles arborés par les militaires de ces pays. On voudrait voir les mêmes moqueries à l’égard des collectionneurs de décorations que compte notre république.

Mais je vous entends, peut-être me taxez-vous d’être un  jaloux ! Soyez sans crainte je n’ai vraiment pas de quoi me plaindre car j’ai reçu deux médailles du travail et une médaille de militant mutualiste. comme tous mes confrères et amis en fin de carrière.Vous dire que je les aie méritées…Je n’irai pas jusque là !

Au fait tous ces légionnaires paient-ils leurs impôts en France. C’est le moment de poser la question.

Journalistes d’investigations, voila un chantier pour vous !

 

Ils ne sont pas légion dans POLITIQUE

Politique –   humanitefr dans POLITIQUE le 2 Janvier 2013

 

Tardi « C’est avec la plus grande fermeté que je refuse cette médaille »

Mots clés : légion d’honneur,           jacques tardi,      

Le célèbre auteur de bandes dessinées Jacques Tardi « refuse avec la plus grande fermeté » la Légion d’honneur qui lui a été attribuée le 1er janvier. Après Camus, Brassens, Beauvoir, ou Aragon, Tardi refuse la distinction pour « rester un homme libre et ne pas être pris en otage par quelque pouvoir que ce soit ».

« J’ai appris avec stupéfaction par les médias, au soir du 1er janvier, que l’on venait de m’attribuer d’autorité et sans m’en avoir informé au préalable, la Légion d’honneur! ». « Etant farouchement attaché à ma liberté de pensée et de création, je ne veux rien recevoir, ni du pouvoir actuel, ni d’aucun autre pouvoir politique quel qu’il soit. C’est donc avec la plus grande fermeté que je refuse cette médaille », a déclaré dans un communiqué Jacques Tardi.

L’auteur de 66 ans a été fait chevalier aux côtés de Bruno Podalydès ou Jean-Pierre Léaud.  « Je n’ai cessé de brocarder les institutions. Le jour où l’on reconnaîtra les prisonniers de guerre, les fusillés pour l’exemple, ce sera peut-être autre chose », ajoute Jacques Tardi, qui s’est aussi beaucoup penché sur la Grande Guerre (« Putain de guerre! », « C’était la guerre des tranchées »…).  « Je ne suis pas intéressé, je ne demande rien et je n’ai jamais rien demandé. On n’est pas forcément content d’être reconnu par des gens qu’on n’estime pas ». Ils s’inscrit ainsi après notamment Louis Aragon, Albert Camus, Gustave  Courbet, Guy de Maupassant, Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, personnalités ayant refusé la distinction. Brassens, qui a lui-même refusé la Légion d’Honneur, en a fait cette chanson, ici chantée par Maxime Le Forestier, qui se conclue par « La Légion d’Honneur ça pardonne pas. »

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Le monde animalier

Posté par jacques LAUPIES le 2 janvier 2013

Révoltant ! Il n’y a pas d’autres mots. Je découvre cet article au moment ou Arte transmets un concert avec l’air de la liberté de Nabucco. Un air qui symbolise la liberté de la nation italienne. Comment jouir de la musique en un temps où les fastes que nous expose la télévision, dont peuvent profiter certaines catégories sociales  privilégiées, prennent des allures de provocation face à de tels faits.

Même ce qui est beau, tout ce qui nous rappelle le génie humain et auquel, fort heureusement, les médias nous permettent d’accéder, ne peut effacer le malaise provoqué par un étalage quasi quotidien de fait divers qui démontre vers où nous conduit l’égoïsme des puissants de ce monde. Un égoïsme que reproduisent des millions d’humains enchaînés aux conceptions de ces puissants tout à la fois cupides, irresponsables ou même stupides.

Faut-il se comporter comme ces oiseaux qui n’assurent leur survie qu’en tuant leur propre frère et que nous montre un documentaire animalier sur la deuxième chaine ? Mais eux ont une excuse : c’est une nécessité que leur impose la nature qu’ils n’ont ni le pouvoir de comprendre, ni de transformer ! Au mieux ils s’adaptent.

La loi de la jungle serait-elle applicable à notre espèce hors de ces atavismes  qui nous possèdent et ne devraient-être que le constat d’ou nous venons et nous éviter le pire.

Des philosophes parlent à la télé et sont préoccupés par notre isolement dans cet univers de communication où nous plonge la science. Certains y voient une ouverture vers le bonheur d’autres présagent de graves déconvenues. Les deux sont possibles, d’autant que rares sont ceux qui nous mettent en garde contre le mal principal : le pillage des richesses par quelques uns sur le dos de la multitude.

D’exploitation et de lutte des classes il n’est jamais question sauf à mots couverts. Quant à la solidarité « naturelle » de notre espèce qui a fait que malgré tout l’humanité se construit on veut bien en parler, à condition que cela ne nous mette pas hors du système. Je dis « on » parce que les plus responsables sont rejoins dans cette soumission par un troupeau qui « trouve normal » ou au mieux « acceptent » qu’au moment où on bouffe un peu plus que d’habitude, d’autres crèvent dans la rue ou sont renvoyés à leur misère.

Même le pape avec les effets, dont l’histoire prouve qu’ils sont plutôt sans qu’avec importance sur la correction des injustices fondamentales, en appelle à condamner le capitalisme financier. C’est toujours ça me direz vous, mais j’eusse préféré qu’il comdamna le capitalisme tout court !

Quant à ceux qui clament haut et fort que la France ne peut porter le malheur du monde valent-ils mieux que ces animaux qui eux n’ont pas le choix du partage ?

Exclusif: un jeune sans-papier expulsé « comme un chien » raconte

Mots clés : pakistan,           immigration Sans-papiers,           karachi,           expulsions,           resf,           François Hollande,           france,           expulsion,

Le monde animalier dans POLITIQUE expulsionA 20 heures lundi, alors que le président François Hollande prononçait ses voeux aux Français pour la nouvelle année, Ahmed Sohail, 23 ans, en France depuis l’âge de 15 ans, était dans l’avion qui le ramenait de force vers le Pakistan. Il raconte.

Arrivé à 1h41 du matin à Karachi, le jeune homme a décrit son vol dans un message téléphonique que nous nous sommes procurés : «Ils m’ont renvoyé comme un chien, j’avais la bouche scotchée, les pieds attachés». Menotté dans le dos, Ahmed est escorté par quatre policiers. Visiblement déboussolé à son arrivée à Karachi – à plus de 1200 kms de son village natal près d’Islamabad – Ahmed ne cesse de répéter «Je ne sais pas quoi faire maintenant».

Le jeune homme est arrivé seul en France à 15 ans, via un passeur payé par ses parents. Pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance jusqu’à ses 21 ans, il obtient un CAP plomberie et bénéficie d’un titre de séjour étudiant. Un employeur veut l’engager, mais finit par se désister face à la longueur de l’examen du dossier en préfecture. La suite est un long acharnement pour le renvoyer au Pakistan où il n’a plus aucune attache. « Même sous Sarkozy, on n’est jamais arrivé jusqu’à ce stade là », soupire Malika Chemmah, militante au Réseau éducation sans frontières (RESF).

Retrouvez l’intégralité de l’article dans l’Humanité de ce mercredi

 

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

De l’amour…

Posté par jacques LAUPIES le 1 janvier 2013

Qu’est-ce que je peux vous souhaiter pour la nouvelle année ?

Et vous que me souhaitez-vous ?

Ben moi pareil !

 

De l'amour... dans POLITIQUE p1000706-300x225

même en cage...c'est mieux que rien !

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

1...45678
 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...