• Admin.du Site

  • Archives

C dans l’air c’est de l’intox (répétition)

Posté par jacques LAUPIES le 31 juillet 2012

 C dans l'air c'est de l'intox (répétition) dans POLITIQUE 0081-300x225

Tout simplement parce que tous les débats qui s’y déroulent évacuent l’opinion de ceux qui contestent la fameuse « pensée unique ». Mais qu’est ce que cette pensée unique ? Elle rode partout et les médias s’en emparent, surtout sur le plan économique, imposent comme un fait acquis l’idée que la société est en crise fatale sans dire mot sur les origines et le fond de cette crise. Donc, on en vient à rendre une dette contraignante sans dire ce qui a pu en provoquer réellement l’existence si ce n’est d’avancer que l’état et les institutions sociales ont trop dépensé pour des recettes insuffisantes, enfermant le débat politique dans  une querelle de gestionnaires.

Experts économiques et politologues triés sur le volet avec journalistes d’une presse aux ordres, se disputent les plateaux de télé pour assurer la vente de leurs livres ou établir la notoriété de leurs instituts dits d’analyses, de recherches, de conseils et de je ne sais quoi. A qui veut bien les entendre cela peut produire des effets divers en fonction de sa sensibilité d’auditeur ou de téléspectateur ! Généralement un effet pervers qui conduit la plupart des intéressés par le débat à s’enfermer dans sa logique unilatérale  et pire à se l’approprier inconsciemment.

C’est ainsi que subrepticement  se constitue une opinion publique et se préparent à l’avance les résultats des élections. L’émission « C dans l’air » est un modèle du genre avec pour leitmotiv : « de toutes façons il va bien falloir que les français paient ». Ces spécialistes et éminents « intellectuels » dont la plupart  n’hésitent pas à se contredire dans le temps pour que cela soit moins voyant, probablement en fonction de quelques services rendus en souterrain au gré des changements de majorité, nous offrent un spectacle pitoyable.

Avec leurs belles lunettes, leurs dents parfaitement rénovées, leur tenue bcbg, cravatés ou pas, leurs bons mots et leurs airs de rapaces apprivoisés, ils dominent, paradent et vous foutent dedans  le couple qui vit avec deux smic dont l’un sert à payer un loyer et les charges et l’autre les dépenses courantes, si courantes que le 15 du mois il ne reste plus rien, le retraité qui voudrait bien avoir les mêmes dents qu’eux dont la réparation coûte un mois de  sa pension, le jeune déscolarisé qui commence à traficoter pour se payer un mobile  et son abonnement, trouver un moyen de se déplacer et se faire engueuler par le père parce que « il ne cherche pas de travail » ou même l’étudiant qui faute de partir en vacances découvrir le monde va déployer ses talents de serveur improvisé pour payer quelques mois du loyer de sa résidence universitaire ou pour les mieux pourvus d’un studio.

Oh ils ne vous diront pas cela aussi crument, occupés qu’ils sont à généraliser allant même jusqu’à vous dire : « les français sont bien conscients qu’il va falloir faire des sacrifices » et puis comme il faut meubler les ondes on va bavasser sur la femme du Président ou la Reine d’Angleterre en attendant que le pape nous fasse un infarctus. Cela évidemment les occuperait un bon bout de temps.

Ah, France généreuse et accueillante ou il fait bon vivre, ce dont on peut ne pas douter fort heureusement vu les conditions climatiques, quand remettras-tu à l’ordre du jour la discussion sur le véritable sens de ces trois mots : liberté, égalité, fraternité

Liberté de travailler avec le droit au travail, liberté de parler avec les moyens de diffuser sa pensée et ses paroles, liberté d’aimer dans l’indépendance économique et l’émancipation des obscurantismes religieux ou non.

Egalité dans la satisfaction des besoins élémentaires de l’espèce soumise à l’anarchie des productions pour satisfaire après l’avoir suscité des consommations  inutiles qui conduisent à dégrader notre environnement, l’air, la terre et la mer (merci à c dans l’air d’avoir ce soir organisé un débat sur la pollution des mers et des océans : l’exception confirme la règle !)

Un peu plus d’égalité, un peu plus de liberté pour avoir la fraternité.

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...