• Admin.du Site

  • Archives

Pierre Laurent à la Mutualité

Posté par jacques LAUPIES le 23 juin 2012

http://www.dailymotion.com/alert/c/U3Vic2NyaXB0aW9uRGlnZXN0VXNlcnNVbmxvZ2dlZA%3D%3D/0/amFjcXVlcy5sYXVwaWVzQG9yYW5nZS5mcg%3D%3D/MjAxMi0wNi0yMg%3D%3D/pix.gif?l=aHR0cDovL3d3dy5kYWlseW1vdGlvbi5jb20vdXNlci9DTi1QQ0Yvc3Vic2NyaXB0aW9ucy8yMDEyLTA2LTIyLzE6MT9tb2RlPXBsYXlsaXN0JmZyb209ZW1haWxfc3Vic2NyaXB0aW9uZGlnZXN0dXNlcnN1bmxvZ2dlZCZ1dG1fc291cmNlPUVtYWlsJnV0bV9tZWRpdW09RW1haWwmdXRtX2NvbnRlbnQ9U3Vic2NyaXB0aW9uRGlnZXN0VXNlcnNVbmxvZ2dlZCZ1dG1fY2FtcGFpZ249QWxlcnQtU3Vic2NyaXB0aW9uRGlnZXN0VXNlcnNVbmxvZ2dlZCN2aWRlbz14cm8zb2w%3D&t=dXNlcl92aWRlb19saW5r

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Nicolas Hulot : « J’ai voté pour Jean-Luc Mélenchon au premier tour de la présidentielle »

Posté par jacques LAUPIES le 22 juin 2012

Mots clés : europe écologie les verts,           front de gauche,           jean-luc mélenchon,           présidentielle 2012,           nicolas hulot,      

 Interrogé, ce matin, sur BFMTV et RMC, le président de la Fondation pour la Nature et l’Homme et candidat à la primaire écologiste pour la présidentielle contre Eva Joly avoue qu’il n’a pas accordé sa voix à Europe Ecologie-Les Verts lors du premier tour de l’élection présidentielle mais au candidat du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon : « J’ai trouvé plus de conviction » chez lui.

« Je n’ai pas voté Eva, non pas par réaction mais parce que dans le discours de Mélenchon, j’ai trouvé plus de pédagogie sur ces sujets, sur la régulation de la finance, sur la planification écologique, et je l’ai trouvé plus performant sur ces sujets ». S’il a choisi Mélenchon, c’est parce que, d’après lui,  Europe Ecologie-Les Verts a manqué de cette « pédagogie » qu’il apprécie  chez le leader du Front de gauche : « Je pense que souvent les écologistes ont ce travers de  s’adresser prioritairement à ceux qui sont déjà convaincus, à se flatter  entre eux ».

Pendant la campagne présidentielle, l’ancien candidat à la primaire avait dit « bravo » à propos du programme de planification écologiste de Jean-Luc Mélenchon car « la planification écologiste est très importante dans la mesure où l’on va vers la raréfaction des ressources naturelles »

COMMENTAIRE

Cette prise de position de Nicolas Hulot aurait été probablement encore plus bienvenue s’il l’avait exprimée pendant la campagne électorale. Mieux vaut tard que jamais ! Et l’on ne peut évidemment que s’en féliciter venant d’un homme qui ne ménage pas sa peine pour défendre ses convictions écologiques.

Il serait grand temps que le public fasse de la planification écologique un objectif prioritaire…et ne dissocie pas cette perspective de la lutte contre le capitalisme qui me semble être une entrave considérable au respect de la planète.

Dans une société ou l’on ne consomme que sous l’effet des modes et des publicités qui n’engendrent que des productions inutiles, voire destructrices, qui privent les hommes les plus démunis et les plus pauvres en premier lieu, de biens indispensables à leurs besoins essentiels (nourriture, habillement, logement, culture et éducation, soins, sécurité, etc.) il conviendrait d’enfinir avec les logiques de profits.

Des logiques qui conduisent à des surracumulations de la richesse produite dans les mains de quelques-uns, lesquels accélèrent le pillage de la terre.

Les dégats sont considérables, d’autant que chacun de nous par la pression économique mais également par une stupidité ambiante, devient de fait le complice de ce massacre organisé d’une nature qu’il faudrait maitriser intelligemment en la protégeant.

Il faut nous émanciper de ces comportements qui font le « bonheur » des cumulards sans « morale » mais soyons également réactifs face à nos consommations nécessaires ou secondaires, à la gadgétisation qui envahissent boutiques et marchés tout cela parce que vendre n’importe quoi c’est fabriquer n’importe quoi, gaspillages et pillages à la clef.

La profusion de produits inutiles, jetés sur le marché des « compensations névrotiques » met le consommateur autant que celui qui produit ou distribue dans une situation précaire et accélère le processus d’exploitation mondialisée du travail.

Il serait grand temps de se ressaisir et d’exiger au plus haut niveau, mais aussi au plus bas, des comportements cohérents, de désintoxiquer toute une société qui prend le risque de crever de son imbécilité économique qui engendre l’imbécilité politique.

Rompre avec ce cercle vicieux mes chers amis, je vous le dit une fois de plus, c’est une affaire de conscience, écologique mais aussi de classe ! Et la conscience ne vient pas nécessairement du ciel ou de je ne sais quelle obscure révélation, elle vient des hommes qui sont en prise avec les réalités.

Nicolas Hulot est de ceux là ! Le Front de Gauche est porteur collectivement d’un projet ! Et nous dans notre petit coin, même lorsque nous adhérons ou soutenons le Front de Gauche ?

Nicolas Hulot :

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Quelques objectifs de travail proposé par le PCF

Posté par jacques LAUPIES le 19 juin 2012

Dans son rapport introductif au Conseil National du PCF, Pierre Laurent après avoir analysé les précédentes élections et leur résultat fait les propositions suivante :

« Sans attendre, nous proposons :

- d’organiser, avec nos partenaires, les 25 et 26 août à Grenoble un grand rendez-vous d’été du  Front de gauche, ouvert à toutes celles et ceux qui se sont investis dans la démarche de ces derniers mois .

- de tenir l’université d’été du PCF les 31 août, 1er et 2 septembre aux Karellis en invitant tout particulièrement les jeunes qui nous ont rejoint, les élus et les animateurs du parti à y participer.

- de travailler à associer dans la durée toutes celles et ceux qui, non membres d’un des partis du Front de gauche, souhaitent en être des militants à part entière. Le Front de gauche s’affirme comme une construction originale, associant des partis et des militants non encartés. Les assemblées citoyennes, les réseaux de travail thématiques, les fronts de lutte sont déjà des espaces pertinents à développer.

- de faire de la Fête de l’Humanité des 14,15,16 septembre une grande fête pour l’avenir du journal, qui a joué ces derniers mois une fois de plus un rôle crucial, et qui fait face à de nouveaux défis avec son déménagement imposé et les lourds dangers qui pèsent sur le pluralisme. D’en faire une grande fête de la jeunesse, de la mobilisation citoyenne, du débat à gauche, avec les communistes et le Front de gauche . La diffusion du bon de soutien est maintenant la priorité de notre activité militante pour tout l’été. Le premier rendez-vous national aura lieu le 27 juin prochain. »

Tous ceux qui nous ont accompagnés dans les campagnes électorales sont concernés et nous proposons de les retrouver dès cet été pour agir ensemble.

A bientôt…

8

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Déclaration de Pierre Laurent

Posté par jacques LAUPIES le 18 juin 2012

 Les premières estimations, ce soir, confirment le basculement de l’Assemblée nationale à gauche. La page du pouvoir sarkozyste en France est définitivement tournée mais le parti de l’ancien président sauve un nombre substantiel de sièges. Il ne fait aucun doute que la droite saura s’en servir pour multiplier les obstacles au changement dans notre pays. L’entrée du FN dans l’hémicycle qui reste heureusement circonscrite est un signal d’alarme supplémentaire.

 A gauche, le Parti  socialiste parvient à son objectif et dispose à lui tout seul d’une majorité absolue. Le Front de gauche aura moins de députés malgré un gain en nombre de voix et en pourcentage mais les conditions semblent ce soir réunies pour la constitution d’un groupe à l’Assemblée. Si cela se confirme, c’est une bonne nouvelle pour la démocratie.

 Force est de constater, cependant, que le mode de scrutin et l’inversion du calendrier électoral dénaturent la portée des élections législatives et déforment le paysage de l’Assemblée nationale au profit du bipartisme. A gauche, la majorité
législative est ainsi distordue par rapport à la réalité de la majorité politique de gauche dans le pays. Le PS totalise 65% des voix de la gauche à l’élection présidentielle, près de 70% avec ses alliés aux législatives et obtient plus de 90% des députés de gauche. Le Front de gauche totalise 25% des voix de gauche à la présidentielle, 15% aux législatives et compte moins de 5% des députés de gauche. C’est une anomalie provoquée par une logique institutionnelle implacable qui, de scrutins en scrutin, a permis aux deux plus grosses formations de monopoliser aujourd’hui 90% des sièges à l’Assemblée nationale.

 En dépit de cette injustice, le Front de gauche avec l’influence qui est la sienne dans le pays, avec ses deux groupes au Parlement, ses élus sur le territoire et au Parlement européen, entend être une force d’initiatives et de propositions active et positive pour la réussite du changement dans notre pays.

COMMENTAIRE

Voir article précédent…

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Avant de juger les autres jugeons nous ! (écrit à 16 h 20 le 17 juin 2012)

Posté par jacques LAUPIES le 17 juin 2012

Les partis politiques composant le Front de Gauche vont se réunir au lendemain du deuxième tour des élections législatives pour faire le point sur les résultats des deux élections et tenter d’en tirer quelques conséquences  tant sur le plan de la politique à venir que sur les stratégies à adopter.

Il est fort probable que la réflexion prenne un certain temps et ne soit pas sans mettre en évidence des analyses différentes tant entre ces partis qu’à leur intérieur.

Ce qu’attendent les communistes avec une certaine curiosité  et dans l’immédiat  est une réponse à une participation gouvernementale ou non.

Pour ceux qui y sont opposés l’entêtement du Président de la République à dire : j’ai été élu sur la base d’un programme que j’ai proposé aux français et je m’en tiendrais là, justifie leur attitude. Ceci pour la simple raison qu’ils considèrent que ce faisant le PS ne créera pas les conditions d’un changement de nature à répondre à leurs aspirations et donnera à la droite recomposée la possibilité de revenir aux affaires, comme l’on dit si justement d’ailleurs pour ce qui la concerne !

Pour d’autres qui ne me semblent pas du tout majoritaires au sein du PCF autant que du Front de Gauche, il serait normal que nous puissions  relayer à l’intérieur du gouvernement, ce que nous ferons à l’assemblée nationale, la volonté de millions d’électeurs qui se sont prononcés sur les propositions défendues par Jean Luc Mélenchon avec pour fondement le programme « l’humain d’abord » et que la aussi nous pourrions éventuellement peser pour ou contre les choix présidentiels.

Même si ma préférence va à la première solution je crois que finalement le débat n’est pas là et que ce qui compte c’est de continuer à raisonner en terme de rapport de force non au sein des instances parlementaires et gouvernementales mais  dans la population. Et comme ce rapport de force ne nous est pas favorable, de nous attacher beaucoup plus à le transformer en notre faveur que de le compromettre dans un système devenu dangereux pour la démocratie et les institutions républicaines et sociales de ce pays.

Mais cela requiert certaines conditions que je résumerais ainsi :

-       Agir au plus près de la population, avec  un contact permanent, débarrassé des illusions que provoquent les attentes « clientélistes ». Répondre bien sur au droit de chacun en lui faisant prendre conscience que ce droit peut s’améliorer par  son action citoyenne.

 -       Rassembler le plus largement possible tous les partis, toutes les organisations, tous les citoyens pris individuellement sur la base de nos propositions (qui bien entendu seront adaptées, mises à jour en fonction des évolutions politiques et notamment de l’attitude gouvernementale)

 -       Débattre et rapidement nous organiser sous des formes nouvelles et originales de manière à ce que soient cordonnées les formations, les informations, les débats et les actions indispensables, au plus près des besoins exprimés par la population.

 -       Œuvrer pour que le front de Gauche reste un mouvement fort de l’union de tous dans le respect des particularités de chacun, qu’il s’imprègne du concept de parti révolutionnaire dans lequel prévaut l’idée de « désaliéner (libérer) le travail et la richesse produite » pour favoriser « le bien commun (service public notamment) dans le domaine économique, social et culturel »

 Cela ne peut se faire sans abattre les « l’esprit de chapelle», les « égos démesurés », autant de comportement qui génèrent les décisions mal élaborées, les actions anarchiques. Cela nécessite le débat démocratique,  des responsables élus, de l’esprit d’initiative mais aussi de la discipline dans l’action.

La principale leçon de ces différents scrutins n’est pas seulement leur caractère « illégitime » (bipartisme dominant des médias qui lui sont acquis, désaffection de l’électorat) mais aussi et surtout notre organisation insuffisante pour en limiter  voire en enrayer les effets dévastateurs.

Avant de regarder les autres regardons-nous !

Avant de juger les autres jugeons nous ! (écrit à 16 h 20 le 17 juin 2012) dans POLITIQUE P1000211-300x225

les bastilles se prennent...mais à certaines conditions

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

12345
 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...