• Admin.du Site

  • Archives

La position de la CGT pour la présidentielle

Posté par jacques LAUPIES le 15 mars 2012

 Alors que les autres syndicats se contentent d’interpeller ou de rencontrer les candidats, la CGT, qui a déjà appelé ouvertement à changer de président de la République, et organisé une conférence de presse commune entre Bernard Thibault et Jean-Luc Mélenchon, affiche sa différence. Dans une déclaration publiée hier, la CGT ne donne pas de consigne de vote – elle ne le fait plus depuis 1988 – mais réexplique qu’ « elle ne saurait être neutre, au regard de la gravité des enjeux » et désigne les candidats pour qui il ne faut pas voter, selon elle. Réaffirmant ses « dix exigences pour sortir de la crise » (revaloriser les revenus, contrôler les aides publiques aux entreprises, les contraindre à des alternatives aux licenciements, supprimer les exonérations sur les heures supplémentaires, etc.), elle critique longuement le bilan de Nicolas Sarkozy, dont le programme « rejoint les exigences du Medef » et dont la réélection « ouvrirait, à coup sûr, une nouvelle séquence de lourds reculs sociaux » . Elle renouvelle aussi « son opposition aux  idées véhiculées par le Front National.

 

COMMENTAIRE DU POLITOLOGUE AMATEUR

18 mars : au moins 900 militants bénévoles mobilisés

 Il est difficile pour une organisation syndicale chargée de la défense d’un catégorie sociale donnée; notamment quand il s’agit des salariés qui représentent 90 % de la population et se répartissent en tendances politiques diverses, parfois en concurrence ou même opposition radicale, de se prononcer en faveur de l’une ou de l’autre.

Il ne reste plus à cette organisation syndicale que de rappeler ce qu’elle souhaite en faveur de ses adhérents. A eux de voir donc ce que proposent ces tendances et de faire leur choix en fonction de leurs revendications. Si cela était aussi simple  à obtenir les salariés qui dans tous les sondages placent l’augmentation des salaires, la retraite à 60 ans pleine et entière, le droit au remboursement des dépenses  à 100  %, le refus des délocalisations et des licenciements boursiers, le droit au travail pour tous, le droit au logement, à l’éducation et à la culture, tous ces salariés voteraient FRONT DE GAUCHE !

Mais voilà ces salariés sont seulement 11 % (peut-être plus au moment ou nous écrivons) à vouloir le faire. Cela est disproportionné avec la traduction politique de leurs aspirations. Tout simplement parce qu’il ne savent pas que ces propositions existent, qu’elles sont réalisables et qu’ils sont submergés de discours dont la fonction essentielle est de les en détourner : par la contestation radicale de cette possibilité et par des impostures de gauche et de droite qui tentent d’en faire douter.

Entre le Contrat social de Rousseau et la prise de la Bastille il s’est passé du temps. Il aura fallu un siècle pour que la laïcité s’impose, cent cinquante ans pour que la République se socialise, deux siècles pour tenter de les consolider sous une forme élecorale . Ces bonds en avant ont été précédés de luttes difficiles comme la révolution de 1848, la commune de Paris, les grands mouvements sociaux de 1936 et de 1968. Sans omettre les terribles épreuves que furent la première et la seconde guerre mondiale avec la lutte contre le nazisme, les guerres coloniales.

Une constante cependant apparait : le lien nécessaire pour aboutir à des conquêtes sociales et politiques importantes entre le mouvement social (les grèves, les manifestations) et l’action politique (les élections et le travail parlementaire)

Un candidat comme Mélenchon qui semble bien mesurer cette correlation, face à des candidats  qui ne misent que sur l’action politique, souvent enfumée qu’ils pratiquent, devrait, à l’appui des forces qui le soutiennent, interpeller tous ceux qui s’engagent sur le plan syndical.

Sont-ils si nombreux à dire en substance  comme Mélenchon : si l’on nous demande de gouverner en renonçant à ce que vous, électeurs exigez de nous, nous ne le ferons pas !

Melenchon à Clermont Ferrand

<iframe frameborder= »0″ width= »480″ height= »270″ src= »http://www.dailymotion.com/embed/video/xpgnxc »></iframe><br /><a href= »http://www.dailymotion.com/video/xpgnxc_discours-de-jean-luc-melenchon-a-clermont-ferrand_news » target= »_blank »>Discours de Jean-Luc M&eacute;lenchon &agrave; Clermont-Ferrand</a> <i>par <a href= »http://www.dailymotion.com/PlaceauPeuple » target= »_blank »>PlaceauPeuple</a></i>

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...