• Admin.du Site

  • Archives

  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Le suicidé

Posté par jacques LAUPIES le 9 janvier 2012

 

Le vent et les câbles piaillent

Sur la prison au soleil

 D’un pays sous la grisaille

 Cette France sans éveil

 

Dans le ciel il y a des grues

En bas la pelouse sale

Accueille les détritus

Dans le vert couloir ça râle

 

Sur le mur tremblent les ombres

Au plafond le clair s’éteint

La cellule devient sombre

Et la nuit devient sans fin

 

La folie est solitude

La raison est espérance

Pour guérir ces attitudes

On les enferme en silence

 

Le bourreau fait son ouvrage

Sous les ordres des bandits

Sous ces manteaux de grillages

Qui emportent toute vie

 

Les mots soigner et guérir

Sont effacés dans les bibles

Ou s’inscrivent des punir

D’une justice irascible

 

Un collier de linge blanc

Serre la gorge d’un homme

Qui décuple notre temps

De meurtriers que nous sommes

 

Le vent froid d’hiver me glace

Quand marchant dans les ruelles

Je pense à ce corps qui s’efface

Avec son âme rebelle

 

Nos différences étaient grandes

Son regard parfois fuyait

Détourné par quelques bandes

Vaincues par stupidité

 

Ses amis furent médiocres

Ses juges désespérés

Que pouvait-il faire d’autre

Qu’une nuit se suicider

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

La pucelle

Posté par jacques LAUPIES le 7 janvier 2012

Quand nous disons que le sexe a à voir avec la politique, l’évocation présente et actuelle de Jeanne d’Arc est bien la pour nous le rappeler, ne serait-ce que parce qu’on l’a surnommée « la pucelle » ce qui est tout un symbole. Si j’osais je dirais qu’elle fur un sex-symbole médéval.

Outre les voix qu’elle aurait entendu, la jeune fille aurait été vierge, ce qui avouons-le lui confère un réel pouvoir sur les esprits en un temps où le peuple avait besoin, sous le règne de l’obscurantisme religieux,  d’une image qui ait la double faculté du divin et de la « pureté sexuelle ».

Les temps hélas n’ont guère changé à tel point que les sauveurs qui prétendent l’imiter se parent parfois de quelques accointances religieuses et savent intelligemment étaler leur érotisme politiquement correct. Evidemment cela fait moins bander qu’une pucelle guerrière !

D’autant que fille du peuple, elle incarnait véritablement ce début de France profonde, ce qui n’est guère le cas de nos fils de bourgeois chargés avant tout de perpétrer la domination de leur classe.

On pourrait rigoler de la  gesticulation patriotique de tous ces évocateurs du mythe « jeanne-d’arcesque »  si cela ne frisait l’indécence doublée du mépris dans lequel on tient les croyants chrétiens de ce pays pour piper leurs voix.

Les historiens qui nous assurent de son existence et de son identité sont bien plus nombreux que ceux qui en font une pure invention ou parlent  de l’imposture d’un jeune noble qui se serait ainsi déguisé pour galvaniser les foules ! Cette dernière version du travesti peut avoir un certain succès parmi des « minorités sexuelles » qui ainsi ne se verraient pas exclues de la contribution à la glorification  patriotique.

Ce que nous admettrons moins est tout ce que les pouvoirs, monarchiques ou non, ont tenté d’en faire par la suite. Comme avec Jésus, lequel peut effectivement avoir lui aussi existé, l’interprétation voire la déformation de sa pensée, autant que son instrumentalisation par les puissants à la recherche de soporifiques pour endormir les foules, semble bien une réalité toujours actuelle..

La preuve nous en est donnée en ces temps de campagne électorale par un extrême qui a bon œil, même s’il n’en à  qu’un et par celui qui marche sur ses plates bandes en bon prétendant au trône et se paie une commémoration bien ciblée (voir ci-dessous le point de vue d’un historien) Il en est d’autres plus attachés à faire valoir qu’après tout, elle est un symbole de l’indépendance nationale que la République a toujours utilisé.

Laissons ces républicains de pacotille à leur fallacieux nationalisme. Aucun d’eux ne peut prétendre incarner la défense de la nation car tous défendent le pire ennemi de la nation : un système qui conduit actuellement à sa ruine, le capitalisme.

De la Pucelle à Guy Moquet qu’ils veulent célébrer,  ces républicains improvisés ont beau jeu à mettre en scène la jeunesse quasi adolescente que l’on glorifie après l’avoir sacrifiée.

Mais la jeunesse leur réservera bien des  surprises !  Sa passivité actuelle n’est elle pas le signe qu’elle prépare de nouvelles révoltes qui feront de nouveaux héros parmi lesquels se trouvera celle ou celui, et pourquoi pas un androgyne, qui deviendra le symbole de notre libération, républicaine et sociale celle là !

Mais jusqu’à quand les peuples auront-ils besoin de martyrs ?

 Vive la République Sociale (la vraie) Vive la France amie des autres peuples (la vraie aussi)

 

Jeanne d'Arc au sacre du roi Charles VII, toile de Dominique Ingres (1780-1867) - Wikipedia Orange
 
Extrait d’interview parue dans l’Humanité
 
Nicolas Offenstadt. Toute commémoration est un choix, un découpage. Il y a des moments mis en exergue et d’autres qui sont laissés dans l’ombre. Les manières de commémorer construisent aussi l’événement pour le présent. Pour célébrer l’année dernière l’anniversaire de la Commune de Paris, il y a eu beaucoup de problèmes pour avoir des crédits étatiques. Sarkozy n’a pas fait de grands discours sur la Commune. Il n’est pas allé au mur des Fédérés pour apprécier son héritage social. Pas plus qu’il n’a investi les commémorations d’octobre 1961, ni ne s’est rendu sur les bords de Seine pour rappeler le douloureux épisode.
 
 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Egypte: le procureur requiert la peine de mort contre Hosni Moubarak

Posté par jacques LAUPIES le 6 janvier 2012

Egypte: le procureur requiert la peine de mort contre Hosni Moubarak dans POLITIQUE repressionsegypte

Mots clés : egypte, révolutions arabes,

Le ministère public a requis jeudi la peine de mort contre l’ancien président égyptien Hosni Moubarak et ses coaccusés, jugés notamment pour leur implication dans la répression des journées révolutionnaires de l’hiver dernier.

« L’accusation réclame la peine maximale contre Moubarak et les autres accusés, à savoir la peine de mort par pendaison », a déclaré le procureur Moustafa Khater. « Le président de la République est responsable de la protection du peuple, la question n’est pas seulement de savoir s’il a donné ou non des instructions de tuer les manifestants, mais au delà de ça de savoir pourquoi il n’est pas intervenu pour arrêter la violence contre ces manifestants », a rajouté le procureur. « Comment se peut-il que le président de la République ne soit pas au courant des manifestations qui ont éclaté le 25 janvier en douze endroits dans plusieurs gouvernorats? », a-t-il ajouté en cours de l’audience qui s’est ouverte en milieu de journée, réfutant l’idée que Hosni Moubarak n’était pas informé de la gravité de la situation.

Le procureur a également souligné que le ministre de l’Intérieur de l’époque, Habib el-Adli, jugé en même temps que l’ancien chef d’Etat, « ne pouvait pas donner des ordres de tirer sur les manifestants sans avoir obtenu des instructions de Moubarak ». Il a souligné que deux ministres de l’Intérieur en fonction après la chute de Hosni Moubarak ont témoigné du fait que « le ministre de l’Intérieur n’a pas les prérogatives lui permettant de donner des ordres de tirer, et qu’il ne peut prendre une telle décision qu’après avoir consulté la direction politique ».

L’ancien raïs, âgé de 83 ans, est jugé depuis le mois d’août aux côtés de ses deux fils Alaa et Gamal, de son ancien ministre de l’Intérieur Habib al Adli ainsi que de plusieurs hauts responsables de la police. Ils doivent répondre d’une série de chefs d’accusation allant de faits allégués de corruption et d’abus de pouvoir à leur implication présumée dans la répression de la contestation et la mort d’au moins 850 manifestants. Leur procès a été ajourné au 9 janvier.

MON COMMENTAIRE

Pendre Moubarak

Soumis le 6 janvier, 2012 – 00:29 par Jacques LAUPIES (non vérifié).

Ce que je trouve détestable chez ceux qui prennent ou font semblant de prendre parti pour une révolution, c’est leur propension à liquider physiquement les dictateurs, monarques et autres chefs suprêmes chassés du pouvoir par lesdites révolutions.

Non seulement parce que l’on est contre la peine de mort, ce qui en soi est déja un argument d’importance, mais aussi parce que la disparition de ces sinistres individus met à l’abri nombre de ses complices, semble vouloir calmer les réflexes de populace et rabaisse au niveau de celui que l’on condamne, il ya autre chose à faire que les « liquider »

Curieuses conceptions que tolèrent parfois des gouvernants de ces démocraties dont nous faisons partie et qui au nom des valeurs de liberté et de défense des droits de l’homme acceptent parfois de ne pas trop s’offusquer des règlements de compte auxquels nous avons assisté (Avant lier Sadam Hussein, tout récemment Kadhafi, sans oublier l’exécution de Ben Laden hier)

A ce petit jeu il semblerait que n’est pas la révolution qui a besoin des têtes de tyrans mais probablement la contre révolution qui souvent suit…

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Dis-moi qui sont tes amis…

Posté par jacques LAUPIES le 3 janvier 2012

Mots clés : fn, marine le pen, facebook,

Avec Marine Le Pen, le Front national a changé, nous dit-on. Exit les amitiés encombrantes d’ex membres de la Hitlerjugend et de la division Das Reich. Mais que voit-on sur la page d’accueil du site officiel du Front national, dans la mosaïque des amis Facebook du FN, juste sous la bannière faisant appel aux dons pour la campagne présidentielle de l’héritière du parti – et des idées – de son père ? Un certain Nicolas, qui a comme photo de statut un aigle surmontant la croix gammée, symbole du régime nazi. Il semble que seuls les médias aient gobé la farce du changement d’orientation du FN, ripoliné en parti républicain et démocratique. Pour les amis de Marine Le Pen, comme pour l’administrateur de son site internet, rien n’a changé.

Dis-moi qui sont tes amis… dans POLITIQUE fnpaulo

Autre capture d’écran du site internet du FN où un certain Paulo est photographié faisant le salut nazi.

Grégory Marin (l’Humanité)

 

Commentaire d’un lecteur du site

A quoi bon fouiller dans les poubelles?

Soumis le 3 janvier, 2012 – 12:38 par Anonyme (non vérifié).

Est-il besoin de prendre la peine d’ aller fouiller dans les poubelles du FN où marinent toutes ces saloperies?
Ce n’est pas en agitant l’épouvantail du F Haine comme on le fait depuis 30 ans qu’on évitera à un tas de gens déboussollés de glisser sur cette m….e!

On ferait mieux de se questionner à gauche pour connaitre les raisons politiques du pouvoir d’attraction qu’exerce ce parti sur les classes populaires. Apparemment cela exige trop d’efforts de la part des cerveaux fatigués oiu plutôt préformatés des apparatchiki.

Mon commentaire

Le chien de garde ?

Je prends connaissance de cet article sur le FN. Le commentaire qui suit est relativement juste. Par contre je ne vois pas pour quelles raisons on ne signalerait pas les liens existant entre la dirigeante du FN et des vestiges du nazisme qui osent encore s’exhiber.

 Cela dit le combat est nécessaire contre l’apparence (fausse) et le simplisme que manipulent fort bien les militants du FN, pris par dans ce jeu facile face à des populations exclues ou désœuvrées mais aussi face à des couches moyennes, fluctuantes quand elles se considèrent en danger économiquement, en besoin de reconnaissance quand elles arrivent à maintenir leur état.

 La grande bourgeoisie – appellation, on ne sait pourquoi de moins en moins utilisée – le sait fort bien. De la fonction de maintien en voie de garage qu’elle assigne  au FN, elle peut à tout moment lâcher le chien de garde qu’il constitue, comme l’indique Mélenchon. Le dressage se poursuit. (1)

 Soyons lucide la bataille idéologique est âpre. L’artillerie médiatique de l’adversaire est considérable. Mais il ne pourra jamais résister à une poussée populaire qui tôt ou tard déferlera. C’est cela qu’il faut préparer. Et cela passe par une présence permanente sur le terrain et osons le mot une bonne « canalisation »

(1) La forme que prendra l’utilisation du FN ne sera probablement pas celle que les partis d’extrême droite ont pu utiliser dans le passé en France ou ailleurs. Ce sera plus subtil mais toujours aussi néfaste pour le peuple même sous couvert de républicanisme et de laïcité. Cela provoquera dans ce Parti des scissions et des ruptures mais l’objectif de divisions de la classe ouvrière et des autres couches la population victimes du libéralisme économique , cet objectif sera atteint ! Si nous n’y prenons garde bien sur !

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Commerces en deuil !

Posté par jacques LAUPIES le 1 janvier 2012

 Que l’on se rassure je ne vais pas mettre en cause les élus locaux si notre ville se meurt et particulièrement le commerce en centre ville. Il y a à cela des raisons qui dépassent les possibilités d’actions locales pour combattre le phénomène de désertification commerciale.

 Parmi elles on peut citer en premier lieu l’appauvrissement de la population qui y réside. Pour les couches les mieux pourvues en revenus  la perte de pouvoir d’achat est évidente  et « fait courir » vers le meilleur marché possible.

 Cela vaut pour l’alimentation, le textile, l’équipement ménager, etc.

 En second lieu le déplacement en périphérie de commerces, y compris ceux qui appartenaient à des réseaux de grande distribution, comme Lidl, a des conséquences sur l’ensemble de la distribution  en centre ville, de taille insuffisante. L’incapacité du petit commerce à aligner ses prix avec ceux des super marchés ou autres chaines installées dans les zones commerciales ne fait qu’accentuer le processus de déplacement de la clientèle potentielle.

 Fortement soumis aux lois de l’offre d’achat plus conséquente que proposent ces supers marchés aux producteurs, ces derniers, notamment dans le monde agricole voient leurs prix de moins en moins rémunérateurs.

 Tout cela est bien connu et peu contesté.  D’autant que les consommateurs sont littéralement pris à la gorge et y regardent à deux fois avant d’acheter chez le commerçant du coin. Rien de tel que le porte-monnaie pour aider aux prises de consciences.

 Résultat des courses  les boutiques restent closes et celles qui subsistent paraissent en sursis.  Une telle évolution est inquiétante parce qu’elle à une incidence sur la qualité de la vie dans la cité, la quasi obligation d’aller faire les courses en voiture. L’attrait touristique est d’autant réduit par ce manque de vie au sein d’un patrimoine au demeurant attrayant !

 Nous avons recensé  de la place du Marché à la fin de la rue des Halles plus de 25 boutiques fermées.

 Est-ce irréversible ? Sans doute pas, mais cela nécessiterait de recentrer certaines activités et d’implanter des commerces adaptés à la demande,  des équipements hôteliers et donc accompagner cela des rénovations conséquentes d’urbanisation, notamment en mettant en valeur l’immobilier ancien. En évitant aussi certaines ghettoïsations qui ne sont pas sans incidence sur le plan politique et dans un sens qui ne nous convient absolument pas.

 Les extensions extérieures sont évidemment plus faciles à réaliser mais on voit aussi les conséquences désastreuses que cela peut avoir avec la disparition de terres agricole, la couteuse nécessité de conforter les équipements de voiries. Ces orientations découlent d’une politique d’aménagement du territoire qui mériterait peut-être un tournant radical.

 Mais évidemment  pour ces transformations nécessaires il faut investir et il faut des volontés politiques pour les réaliser.  Tant nationalement que localement on ne peut pas dire que cette volonté existe vraiment. Mais cela relève d’un débat actuellement en cours pour l’élection présidentielle. Enfin que l’on voudrait bien voir se développer…

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

1234
 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...