• Admin.du Site

  • Archives

Pères, parrains et rois

Posté par jacques LAUPIES le 29 janvier 2012

  • Dans les luttes à mort
  • Il faut vaincre et tuer
  • Le soldat le plus fort
  • En capitaine hissé
  •  
  • Ainsi vont les batailles
  • Ou chaque camp désigne
  • L’ennemi aux insignes
  • Du chef élu sans faille
  • Qu’il faut coute que coute
  • Abattre pour que sombre
  • Et que tombent dans l’ombre
  • Ceux  qui  tracent la route
  •  
  • Ecroulé dans sa gloire
  • Le vaincu perd son règne
  • Sa blessure le saigne
  • Efface ses victoires
  •  
  • Celui qui était père
  • Devient un paria
  • Celui qui était roi
  • N’est plus digne de foi
  • L’amour de sa famille
  • Dénie le protecteur
  • L’amitié de ses proches
  • Se transforme en reproches
  • Son  respect devient  leurre
  •  
  • Il faut tuer le père
  • Erigé en vainqueur
  • Ou porteur de malheur
  • Abattre ce mystère
  • Incarnant un pouvoir
  • Et parfois un savoir
  • Dont il faut se défaire
  • Pour atteindre enfin
  • Le statut du parrain
  •  
  • Après ce meurtre ultime
  • Une route  sans fin
  • Entourée de ravins
  • Pour atteindre les cimes
  • Attend celui qui tue
  • Qui ne saura jamais
  • Que l’amour  a guidé
  • Cette mort sans issue
  •  
  • Car  il est  des chemins
  • Qui ne mènent à rien
  • Ou bien dans les palais
  • Pour devenir valet
  • D’un autre  patriarche
  • Qui avec le sourire
  • Lui cachera  le pire
    De sa vile démarche
  •  
  • Dans leur grande sagesse
  • Certains peuples ont compris
  • Que le vieillards occis
  • Manqueraient  aux jeunesses
  • Peuples clans ou tribus
  • Catégories ou classes
  • L’ennemi  ne se chasse
  • En pères que l’on tue
 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...