• Admin.du Site

  • Archives

  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

En 2012, on va leur faire un dessin : « Le front… par CN-PCF">En 2012, on va leur faire un dessin : « Le front… par CN-PCF

Posté par jacques LAUPIES le 11 octobre 2011

 

 

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Tirer à gauche…

Posté par jacques LAUPIES le 11 octobre 2011

 le second tour de la primaire pourrait se jouer sur la gauche

Cette élection primaire  par delà ce que j’ai pu en dire précédemment et sur lequel  je n’ai rien à retirer, à savoir qu’elle ne correspond  pas à ma conception de la démocratie, malgré les apparences dont elle se pare, et de surcroit qu’elle est, pour ce qui la concerne (choix du candidat socialiste à la présidentielle) pleine d’incertitude  sur la capacité du  futur  candidat à respecter des engagements nécessaire ment résultat de synthèses.

 

Les faits sont là !

 

Deux millions et demi de sympathisants de la gauche sensibilisés  par cette élection ce n’est pas rien et de surcroit les thèses de Montebourg en position d’arbitrer la relative mollesse d’un Hollande et de ses soutiens (entre autre les strausskahnien) prises en compte de manière assez conséquente, sont autant d’actes intéressants.

 

Martine Aubry dit ce matin dans l’émission  « Télé Matin » qu’elle prend en considération les propositions de Montebourg et de Ségolène Royal. L’un et l’autre ne s’étant pas prononcés encore sur le choix qu’ils vont faire. L’idée des engagements écrits parait intéressante mais ce qui préoccupe les français (le pouvoir d’achat avec la revalorisation conséquente du SMIC, la retraite à taux plein à 60 ans, la revalorisation des minima sociaux) et qui serait de nature à relancer la machine économique, on ne parle pas.

 

De quoi, s’il en était besoin, prendre en compte la candidature du Front de Gauche qui va déterminer les contenus progressistes du vrai changement de politique dans notre pays  et conduire le PS  à des positions de compromis plus acceptables.

 

Mais  il y a un interlocuteur tout aussi déterminant pour le PS et l’ensemble des politiques : il est aujourd’hui dans la rue !

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Primaires : Démocratie ou trompe couillon ?

Posté par jacques LAUPIES le 10 octobre 2011

Aubry ou Hollande ? Le cruel dilemne de Montebourg

Ses idées marquent des points dans un PS hésitant à s’engager dans la lutte contre la financiarisation de l’économie et pour une garde et audacieuse politique sociale ! Que vont faire de cet avertissement les dirigeants du PS.

Réflexion à chaud sur les primaires du PS

Je n »ai pas participé à ce vote pour au moins deux raisons :

-          La première est que cette opération vise, au prétexte de démocratie plus large, à dessaisir les militants et adhérents d’un Parti, du choix d’un candidat à la présidentielle en appelant, en l’occurrence aux sympathisants des « valeurs de gauche » à le faire pour eux.

 On voit avec la médiatisation de cette élection à qui cela doit profiter : à ceux qui entrent dans le cadre, régnant depuis des années, de la pensée unique qui convient  à la droite dite libérale (économiquement parlant) et à la social-démocratie.

Rien de mieux qu’une telle élection pour enfermer les français dans un système à l’américaine favorisant deux « grands » partis et marginalisant un peu plus les autres.

-          La seconde raison est que je ne me sens pas du tout rassuré en choisissant un candidat de ma préférence (au niveau des options politiques) dans la mesure ou je me demande si celui-ci ne s’inscrit pas dans une opération de ratissage qui va du centre à la gauche radicale. Rien ne me garantissant que ses options autant que sa personnalité seront pris en compte par la suite

Cela dit je reste convaincu que le meilleur moyen pour espérer une vraie politique de gauche est de se battre pour que le candidat du Front de Gauche, Jean Luc Mélenchon, avec le programme qu’il défend, est le seul moyen ou en tous cas le meilleur pour obtenir un renversement de la logique actuelle de la droite et que le PS seul ne semble pas encore prêt à renverser.

Pour cela l’Union de la gauche est une absolue nécessité notamment face au danger que fait peser le sarkozisme qui déploie des efforts considérables pour rallier le centre et l’électorat  populaire d’extrême droite et le lépénisme qui tente un recadrage pour capter les mécontentement de certaines couches de la population excédées  par la situation qui leur est faite.

Compte tenu de la médiatisation de cette affaire avec la complaisance des télés publiques le million et demi d’électeurs aux primaires va donc au gré des courants politiques français être exploité dans un sens ou un autre dans le débat sur la généralisation des primaires.

A l’heure ou les résultats tombent si je reste convaincu de ce qui précède, je me réjouis que certaines idées développées par Montebourg aient reçu un assentiment qui peut peser dans le second tour et au-delà dans le vrai scrutin présidentiel  ou Jean Luc Mélenchon sera un recours pour clarifier ce que doit être une politique de gauche demain.

Par delà les intentions de notre chère bourgeoisie française qui ne met jamais ses œufs dans le même panier, il y a cependant un point intéressant qui se dégage de ce vote de citoyens de gauche, un besoin de changer. Toute la question est de savoir s’ils mesurent bien que le changement doit être radical !

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

DSK 010 – D’Outreau à DSK : deux cas extrêmes ?

Posté par jacques LAUPIES le 6 octobre 2011

p1020360.jpg

Certains aiment le crucifix mais se méfient des crucifiés

Deux affaires surgissent à nouveau. Totalement différentes, ne serait-ce que parce que l’une a été jugée et l’autre pas. Un point commun cependant : elles occupent les médias comme tant d’autres parmi les centaines que connait l’actualité au fil des années et devraient susciter des débats sur la justice…

Dans un cas un homme installé dans une vie tranquille bouleversée par un évènement totalement inattendu et qui ne quittera plus ses pensées. C’est le cas typique du personnage apparemment sans histoire et qui se trouve confronté à la justice.

Dans l’autre un homme, un battant au sommet de la notoriété mondiale, qui a échappé à un enfermement durable qu’une défense très agressive lui a épargné mais qui ne pourra cependant sortir indemne des conséquences des accusations portées contre lui. Dans un cas l’innocence, même reconnue, a failli tuer un homme vulnérable et affaibli. Dans l’autre subsiste le doute et l’accusé résiste et se bat avec des moyens peu communs vue sa position sociale élevée. L’affaire Outreau revient à la une avec un film consacré à l’un des acquittés Alain Marécaux qu’interprète l’acteur Philippe Torreton.

Alain Marécaux a été emprisonné pendant quatre ans, la présentation du film donne une idée de l’enfer qu’a traversé cet huissier pris dans un engrenage d’injustice flagrant. Mais bien entendu il faudra aller voir ce film et en avoir surtout le courage car, par delà les faits mêmes et les accusations infondées de nature différente de bien d’autres affaires, il doit relater la souffrance qui entoure le simple fait de se retrouver en prison, humilié, brisé par l’abandon d’une grande partie de son entourage.

Un tel film qui a vu un grand acteur s’investir de manière forte en relation directe avec le personnage qu’il interprète, ne doit surement pas être regardé sans émotion. Actuellement projeté au cinéma REX à TARASCON (13150)

Le terme de reconstruction est à la mode ! Les hommes politiques et les journalistes l’emploient indifféremment dans les deux cas évoqués mais point n’est besoin d’être un fin observateur pour considérer les aptitudes différentes (et les moyens matériels également) que peuvent avoir des individus pour se reconstruire. Ce n’est pas obligatoirement en proportion avec leur innocence, lorsqu’elle est reconnue et démontrée. Les difficultés rencontrées par Marécaux en sont bien la preuve.

DSK, est dans une autre tourmente dont il n’est pas prêt d’en sortir même s’il affiche une certaine sérénité. Est-il conscient que malgré cela on ne sort pas indemne d’une telle « aventure » ? En tout cas il aura à l’apprendre ! En supposant qu’il n’ait cédé qu’à une tentative de séduction sans la moindre agression, au mieux (ou au pire, comme vous voudrez) qu’il soit coutumier d’une telle pratique pour apaiser un appétit sexuel qu’il semble reconnaitre, que même il fasse l’aveu de cette « faiblesse », son environnement (et il n’est pas petit pour ce qui le concerne) sera toujours sous l’effet des suspicions quant à la manière dont il peut s’y prendre.

Certains de ses plus fidèles soutiens politiques, voire de prétendus amis, ne manqueront pas de se distancier de lui. Si l’on ajoute à cela concurrents ou adversaires qui sourirons devant et cracherons derrière, notre homme ne s’en tirera pas comme çà ! De plus il se trouve confronté à certain(e)s adeptes du féminisme qui font feu de tous bois et risquent bien de se brûler à ce petit jeu.

DSK ne m’inspire aucune sympathie politique et il eut été préférable que ses prétentions en ce domaine et celles de ceux qui le soutiennent fussent démolies dans un combat d’idées sur ses concepts en économie que dans une « banale » affaire de mœurs.

Cependant son « affaire » est bien la démonstration que pendant des mois on peut détourner l’opinion de problèmes plus importants qui mériteraient eux des heures d’antennes pour expliquer comment on peut les résoudre autrement que ne l’a fait DSK à la tête du FMI.

Laissons cela et revenons à la question de l’homme confronté au judiciaire ! Par delà ces deux cas extrêmes !

A suivre

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

« Plutôt que de doubler la taxe soda, doublons la taxe caviar » (PCF)

Posté par jacques LAUPIES le 5 octobre 2011

Valérie Pécresse la porte parole du gouvernement et accessoirement ministre du Budget propose de doubler la taxe soda qui devrait ainsi rapporter 240 millions d’euro au prochain budget 2012.

Plutôt que de doubler la taxe soda, doublons la taxe caviar ! Le doublement de l’ISF comparé au montant de 2010 (estimation de janvier 2011) permettrait à l’État de gagner près de 9 milliards d’euros avec l’insigne avantage de cibler les grandes fortunes, quand la taxe sur les sodas touche toutes les catégories quel que soit leur niveau de revenus. Qu’on se le dise, l’estomac d’un riche ne lui permet pas de consommer plus qu’un pauvre!

L’urgence est, comme le réclame le Front de gauche, de cesser le bricolage fiscal qui n’a pour but que d’exonérer ceux qui peuvent et doivent payer ! Le Front de gauche dans son programme l’humain d’abord ! propose de rétablir une fiscalité qui redonne toute sa place à un impôt sur le revenu réellement progressif.

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

12345
 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...