• Admin.du Site

  • Archives

Les mercenaires

Posté par jacques LAUPIES le 14 mai 2011

p1020296.jpg

Les riches du labeur des autres 

Savent depuis des millénaires 

Bâtir des palais ou se vautrent 

Les politiques mercenaires 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Extrait de l’article de Sylvie Bukhari-de Pontual, doyenne de la faculté de sciences sociales et économiques (FASSE) de l’Institut catholique de Paris (ICP).

Posté par jacques LAUPIES le 13 mai 2011

p1000520.jpg

« La vengeance manifeste une émotion naturelle individuelle née de la souffrance et de la colère, mais elle n’apporte pas la justice qui est une réaction de la société pour réintroduire un équilibre détruit. Si la justice doit être assurée et la société protégée, il n’en demeure pas moins que, quels que soient ses crimes, une personne reste un membre de la communauté humaine à part entière. Son éminente dignité doit être respectée en toutes circonstances. Et l’espérance chrétienne la croit toujours capable de s’amender. »

 Paru dans l’Humanité

 

 http://www.humanite.fr/10_05_2011-la-mort-de-ben-laden-est-elle-un-acte-de-justice-ou-une-vengeance%C2%A0-471889

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Nous avons sélectionné…

Posté par jacques LAUPIES le 13 mai 2011

http://humanite.fr/13_05_2011-les-sans-papiers-ne-passeront-plus-par-la-case-prison-472097

http://lci.tf1.fr/monde/afrique/les-avocats-francais-de-gbagbo-refoules-a-l-aeroport-d-abidjan-6439105.html

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

MUNICIPALISATION DE L’EAU

Posté par jacques LAUPIES le 12 mai 2011

p1020308.jpg 

Vue d’une partie des participants à la réunion   Récemment s’est tenue à Tarascon à l’initiative du Parti de Gauche une réunion sur la nécessité de faire en sorte que la gestion de l’eau soit municipalisée. Participaient à cette réunion des élus de l’opposition municipale à Tarascon et des représentants du PCF, du Parti de Gauche, du Parti socialiste, du NPA, et d’EELV.  Les communistes ont une position de fond sur cette question  comme en témoigne, parmi d’autres celle prise par le groupe Communiste et Républicain de la communauté urbaine de Marseille Provence Métropole.  Présent à cette réunion j’ai confirmé  notre position de fond. J’ai même suggéré que soit mis en place un groupe de travail qui aurait à étudier la faisabilité d’un tel projet, dans le temps notamment, qui concerne la communauté urbaine d’Arles et donc implique la ville de Tarascon. 

Cette proposition appuyée par le Parti de Gauche à finalement fait l’unanimité et les présents à cette réunion ont donc décidé de mandater le groupe de travail afin d’élaborer des propositions concrètes qui ne peuvent être valablement définies sans une concertation avec les Maires et bien sûr  en relation étroite avec tous les partis politiques concernés. 

Diverses interventions ont souligné, à juste titre que la question était évidemment d’ordre général et liée aux évolutions politiques qui vont dans le futur voir s’opposer les partisans de la privatisation maximale à ceux du développement exclusivement public en ce qui concerne l’eau. 

Mais si les échéances électorales nationales seront effectivement déterminantes en ce domaine comme en bien d’autres la population doit non seulement être objectivement informée mais également invitée à faire sienne toutes les questions qui appellent des solutions  publiques. 

Pour le PCF TARASCON : J. LAUPIES

Déclaration du Groupe Communiste, Républicain, Citoyen à la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole 

« Le 23 septembre 2010 notre Groupe s’est prononcé pour un retour en gestion publique des services de l’eau et de l’assainissement des 16 communes de MPM au terme de leurs contrats d’affermages avec la SEM, la SERAM ou la SEERC. Nous avons fait ce choix à partir d’un double constat : L’eau est un bien commun, indispensable à la vie et pourtant ce n’est toujours pas un droit universel réel. En même temps, le marché de l’eau atteint en France un chiffre d’affaires de 15 Milliards d’euros qui génèrent de substantiels dividendes pour les actionnaires des deux ou trois grands groupes privés. Autrement dit : l’eau est devenue une marchandise et le prix à payer pour son usage est de plus en plus élevé et inégalitaire. Ainsi, sur le seul territoire de Marseille Provence Métropole, il varie de 1,23 € à 3,69 € le m3 suivant le mode de gestion public ou privé et la commune habitée.  Et dans notre pays, le poids de la charge de l’eau dans le budget des ménages est inversement proportionnel à l’échelle des revenus : moins de 1% pour les plus riches, jusqu’à 10% pour les plus démunis. Enfin, plus du tiers de la population mondiale n’a toujours pas accès à l’eau potable et surtout à un assainissement de base. Des millions d’êtres humains en meurent chaque année. Le travail d’évaluation et de prospective que nous avons engagé avec la communauté urbaine ou à notre initiative, n’est pas complètement abouti. Mais il nous renforce dans ce choix politique fondamental de construire une réappropriation publique et citoyenne de l’eau et l’assainissement. Non par religion du tout public, mais parce que le nouveau cahier des charges devra relever des défis qui ne sont pas compatibles avec la recherche de dividendes rémunérateurs pour quelques actionnaires des grands groupes se partageant le marché. Ces défis sont au nombre de six : -

1) Associer les usagers au choix et au contrôle du service public de l’eau et de l’assainissement de MPM, en créant un conseil citoyen de l’eau -

2) Harmoniser à la baisse le prix moyen du m3. Il est aujourd’hui supérieur à 3 € alors qu’il ne dépasse pas 1,8 € pour nos voisins usagers de la régie communautaire du Pays de Martigues -

3) Garantir aux foyers les plus démunis une dépense d’eau ne dépassant jamais 3% de leurs revenus pour un volume moyen de 120 m3 par an, par famille avec trois enfants, comme le préconise la proposition de loi « visant à mettre en oeuvre le droit à l’eau », déposée le 13 novembre 2009 par les députés communistes et du parti de gauche 

-4) S’inscrire dans la construction d’un service public national décentralisé pour garantir l’égalité tarifaire partout en France -

5) Impulser une politique de Recherche et Développement pour économiser la ressource et la sécuriser sur le très long terme -

6) Développer la coopération internationale dans le bassin méditerranéen pour rendre effectif le droit à l’eau et à l’assainissement pour des populations en souffrance. 

Répondre à ces défis conduit à appliquer pleinement le principe du service public de « l’eau finance l’eau ». Il n’y a pas de raison de continuer à laisser s’évaporer chaque année sur notre territoire, entre 10 et 20 millions d’euros en dividendes des actionnaires de Véolia ou Suez. A partir du savoir-faire des personnels en place et de la qualité de l’outil dont les installations, les réseaux et les investissements sont financés à 100% par les usagers, il n’ y a aucun obstacle technique ou juridique au retour à une gestion publique.

Cela peut se faire sous forme de régie constituée en Etablissement Public Industriel et Commercial ou sous forme de Société Publique Locale associant les collectivités, les groupements avec qui nous avons en commun l’alimentation en eau ou le réseau d’assainissement. 

C’est une question de volonté politique et de construction partagée avec tous les acteurs professionnels, sociaux et institutionnels concernés. En ce sens, nous réaffirmons aujourd’hui notre position du 23 septembre dernier et nous proposons ces 6 axes pour construire un nouveau cahier des charges du service public de l’eau et de l’assainissement.

En ce sens, nous participerons en 2012 au 6ème Forum Mondial de Marseille et au Forum Alternatif pour faire avancer le droit à l’eau. » Marseille, le 27 avril 2011. » 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Pour faire court

Posté par jacques LAUPIES le 12 mai 2011

p1020312.jpg

Il n’est jamais de bon  augure

De faire des révolutions

En espérant que d’aventure

D’ailleurs viendront les solutions

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

12345
 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...