• Admin.du Site

  • Archives

Opportunisme quand tu nous tiens

Posté par jacques LAUPIES le 26 mars 2011

Dans un article sur le blog de l’Humanité, Jack Ralite évoque l’attitude des écologistes qui en Seine Saint Denis vont aller chercher leur salut dans des voix de droite et d’extrême droite pour ainsi battre un communiste. Comme lui cela me heurte profondément. Je me méfie de la morale en politique comme de la morale en général. On dit en effet que la morale est l’ensemble des règles qui doit diriger l’activité libre de l’homme. Toute la question est donc ce que l’on se donne comme règles et là chacun à les siennes. Ce devrait-être généralement en conformité avec sa conception du monde et pas nécessairement avec celle qu’en ont les autres.  C’est ce comportement moral qui m’intéresse pas celui qui nous est imposé par les autres fut-il majoritairement admis. Particulièrement celui,  auquel veulent nous soumettre des religions,  figé et travesti dans une parole divine. Cela je laisse le soin aux croyants de se débrouiller avec ! Vu l’ambiguïté des préceptes ils pourront toujours y trouver la bonne position.

Il y a dans toute attitude morale la prise en considération d’éléments qui tiennent compte de notre expérience et des rapports que l’on établit avec les autres : politiques, amicaux, affectifs, etc. Certaines valeurs sont incontournables : le respect de la parole donnée, le respect de l’intégrité physique de l’autre, de son libre arbitre intellectuel. Sauf en cas de légitime défense la violence est inacceptable. Et encore elle est trop souvent accommodée par l’agressé. Le mensonge me répugne même si comme tout être humain je l’ai utilisé. Même si cela fut avec modération dans un souci de protection et parfois d’autoprotection.  

Peut-on avoir en politique une morale ? La politique est avant tout pour moi l’expression de la lutte de classe, donc basée sur l’affrontement d’intérêts catégoriels. L’homme ou la femme politique qui se situe hors de cela ne peut ramener le combat politique qu’à un intérêt personnel et il n’est plus un politique. C’est un ambitieux qui identifie cet intérêt personnel à celui de ceux qu’il prétend défendre ou représenter.

Ou alors, et c’est généralement l’argument de ces opportunistes, il prétend que la fin justifie les moyens : je m’allie à mon adversaire pour demain me débarrasser de lui et ainsi œuvre à ma vraie et juste cause. J’utilise la stupidité et l’ignorance qui m’entoure et j’entraine mes supporters dans ces compromis prometteurs, fort de la confiance que leur a inspiré jusqu’ici ma parole. Pour cela il me faut éliminer tout allié dont le radicalisme et l’engagement pour la cause que je défends avec lui sont un obstacle à l’établissement du rapport de forces dont j’ai besoin. 

En un mot l’opportuniste s’allie avec son adversaire et renie son allié  pour le pouvoir. Ce qui ne manque pas de lui poser problème par la suite. Machiavel a évidemment mieux étudié la question que nous : « D’où il arrive que tu as enfin pour ennemi tous ceux que tu as offensé en te saisissant de la principauté ; et que tu ne saurais conserver l’amitié de ceux qui t’y ont aidé, faute de pouvoir les contenter en tout ce qu’ils attendaient de toi, ni de pouvoir user de rigueur envers eux, à cause que tu leur es obligé »  Nous sommes à Tarascon pas à Saint Denis mais déjà les prémisses des alliances contre nature se manifestent. Comme nous sommes tous désignés (communistes) pour en faire les frais, et avec nous ce que nous avons la prétention d’allier à notre propre émancipation, préparons nous à déjouer le piège qui nous conduira dans l’impasse.

Amis du Front de Gauche et socialistes du PS méditez !

(à suivre)  http://humanite.fr/26_03_2011-la-gauche-la-morale-st-denis-aubervilliers-et-ailleurs%E2%80%A6-468710 

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...