• Admin.du Site

  • Archives

  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2011

Sondage ?

Posté par jacques LAUPIES le 17 janvier 2011

Un quidam me téléphone : « Bonjour je fais un sondage pour le CSA concernant les prochaines élections, acceptez vous de répondre à mes questions ?»

Je réponds oui. Il me demande mon âge et ma profession et je lui fournis les renseignements.

La première question tombe :

-          Pouvez-vous me dire si vous avez entendu parler de Monsieur Mennucci 

-          Oui cela me dit quelque chose, un socialiste je crois.. ?

-          De Monsieur Charles Fabre ?

-          Un peu ! c’est le Maire de ma ville…

-          De Michel Vauzelle ?

-           Ben oui c’est le Président du Conseil Régional !

-          De Guérini ?

-          Cà c’est le Président du Conseil Général,

-          De Valérie Laupies ?

-          C’est une proche parente…

-          De Enna Dufour ?

-          Oui  beaucoup même

-          De Lucien Limousin ?

-          Oui, c’est le conseiller Général du Canton de Tarascon, mais toutes ces personnes ne sont pas candidates aux prochaines élections locales de mars 2011 ? Le questionnaire n’est donc pas localisé ! Je me dois de préciser cela.

-          Ben moi je ne fais que poser les questions que l’on me demande de poser…

-          Oui le comprends bien…

-          On continue ?

-          Oui

-          Je vais vous citer des noms et vous me direz si vous avez une bonne ou une mauvaise opinion des personnes concernées ?

-          Comment ça une opinion sur quoi ? Je m’étonne.

-          Bien sur le plan politique ?

-          Mais votre question ne le stipule pas en fait vous me demandez quelle opinion j’ai de telle ou telle personne et non pas si je voterai pour elle. Ce n’est pas pareil ?

-          Oui mais c’est politique…

-          Cela me gène, je vais devoir dire que j’ai mauvaise ou une bonne opinion du Maire, du conseiller Général ou pire de la conseillère Régionale qui est de ma famille, comme ça ? Vos commanditaires font n’importe quoi.

-          Oui mai je vous répète c’est à propos de politique !

-          Peut-être mais cela ne figure pas dans la question, vous allez me donner des noms de personnes pour qui je ne vote pas et quelles conclusions  allez vous tirer de l’opinion, bonne ou mauvaise, que je peux avoir d’elles ?

-          Ce n’est pas moi qui ai fait le questionnaire !

-          J’entends bien  mais dites à ceux qui l’ont établi de revoir leur copie ? Je ne réponds pas à ce genre de question !

-          Bien alors on arrête ?

-          Oui je pense que c’est mieux !

Ce n’est pas un dialogue traduit mot à mot mais l’esprit y est. Tout est cité de mémoire même les noms mais j’ai pu en oublier quelques uns. Rassurez-vous ce n’est  pas volontaire… En plus il y a les quatre principaux,  sauf le socialiste, mais qui est-il au fait ?

Moralité : méfiez vous des questions posées dans les sondages ! Mais au fait était-ce bien le CSA ? Car la ficelle est un peu grosse !

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Fable de la marmite tunisienne

Posté par jacques LAUPIES le 16 janvier 2011

Il était une fois un cuisinier restaurateur. Son épouse tenait la caisse lui dirigeait la cuisine et goûtait les plats. Un peu trop ! Ses cousins fermaient les yeux car il leur avait acheté la marmite.

Mais voila, à force de goûter les plats la marmite se vide et elle prend feu.

Ben Ali, le cuisinier est brûlé. Il fout le camp. L’aide cuisinier s’en mêle et essaie de coller les morceaux. Rien à faire malgré le secours de son voisin Ali Omari qui lui propose le dernier modèle d’extincteur. Un super extincteur qui fait si bien ses preuves dans d’autres cuisines en feu.

Trop tard ça saute et ça continue de brûler. Les cousins du cuisinier s’en mêlent et promettent que l’on va changer la méthode de cuisson. Il y a urgence à recoller la marmite. Ils appellent les pompiers professionnels car le l’incendie s’étend : même les ordures prennent feu.

Mais les commis de cuisine à qui l’on ne demande jamais leur avis veulent une autre marmite, avec un couvercle transparent qui permet de surveiller la cuisson. Ils réclament d’autres cuisiniers moins gourmands et qui ne vident pas les marmites en goûtant tous les plats. Bref ils se méfient des cousins. Ils n’éteindront le feu que si la nouvelle marmite est utilisée.

Ali Omari ne sait plus quoi faire. Son Directeur de fabrication Ben Sarko n’est pas content. Pas moyens de placer l’extincteur. Peut être que les pompiers seront intéressés mais il ne sait pas encore qui sera le chef des pompiers. Dilemme. Alors dans l’ignorance et l’expectative il accorde sa sympathie aux commis. De toutes façons cela lui laisse un temps pour réfléchir.

(Voir la page Tunisie et le lien avec l’Humanité)

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Tunisie et lutte des classes

Posté par jacques LAUPIES le 14 janvier 2011

Les évènements en Tunisie peuvent surprendre les français. Il révèlent que parfois (pour ne pas dire toujours) pour un peuple trop c’est trop.

Trop de misère, trop d’exploitation, trop d’injustice, trop d’écart entre les revenus des classes. Trop d’abandon de la jeunesse durement frappée par le chomage ou la précarité.

Mais le phénomène n’est pas propre à la Tunisie. L’Algérie, elle aussi, est touchée par les mêmes secousses. A quand pour le Maroc ? Car ce pays est aussi un exemple du mépris pour sa jeunesse. La révolte viendra. Sur quoi ces révoltes vont-elles déboucher ? La question vaut d’être posée.

Et nous français, européens, occidentaux comme l’on dit, avons nous une respponsabilité dans tout cela ! Probablement car le cousinage de notre classe dominante (bourgeoisie des multinationales ou des nationales)  avec les classe dominantes de ces pays (bourgeoisie ou castes royales ou oligarchies de toute nature) nous rend objectivement complices du desastre vécu par ces peuples.

Certes nous n’avons pas à nous mêler de leurs affaires intérieures mais nos politiques économiques et sociales de grandes puissances suffisent bien à perturber leur fonctionnement et constituent un élément influent de leur état déplorable !

A quand la coopération dont le Président nous a rabattu les oreilles  en évoquant une « union méditerranéenne ». Mais de quelle Union s’agirait-il ? Celle des affaires, du libéralisme ou celle de la coopération dans le respect des intérêts de chacun ?

Laisser des jeunes sans travail ou avec des salaires de misère et sans sécurité sociale, cela se paie un jour ! Hélas pour l’instant ce sont eux ou ceux qui osent prendre leur parti comme celui de ces populations, toutes générations confondues, qui souffrent et même sacrifient leur vie.

Evidemment nos gouvernants sont plus préoccupés d’envoyer des soldats en Irak ou en Afghanistan, de gendarmer la Côte d’Ivoire pour défendre des intérêts immédiats dans l’exploitation des richesses de ces pays au nom de leur concept bidon de démocratie que d’exiger des dirigeants de ces pays en faisant pression pour qu’ils créent les droits sociaux et respectent la déclaration universelle des droits de l’homme. Mais il le font si mal chez nous ! Pourquoi le feraient-ils ailleurs ?

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Avertissement

Posté par jacques LAUPIES le 13 janvier 2011

A droite de l’écran figure la liste des thèmes que nous développons ou des évènements qui retiennent notre attention.

Consultez les, car tout ne passe pas par la page d’accueil, pour ne pas charger celle-ci !

Aujourd’hui nous avons inséré un appel à la manifestation contre le licenciement de 2 salariés à SONIL/VINCI dans la page « vie syndicale »

Hier c’était l’appel à la jeunesse que nous avons intégré dans la page « programme » parce qu’il évoque l’élaboration du programme partagé et la necessité pour les jeunes de s’engager politiquement.

Il nous semble au regard des évènements dans le monde et dans notre pays que la jeunesse doit entrer en résistance. L’égarement inquiétant vers le FN tout autant que l’abstention ne doivent pas être pris à la légère.

La jeunesse de part sa proximité avec tout ce qui est nouveau et progressiste, dans le domaine des sciences et de la vie culturelle est proche des idées que nous défendons NOUS COMMUNISTE, par delà les entreprises visant à nous isoler et à nous ignorer médiatiquement.

Il n’est pas facile aux jeunes de s’y retrouver, de nous retrouver, mais leur savoir est grand dans beaucoup de domaines, plus qu’il ne l’était pour les générations qui ont précédé. Mais cette accumulation de savoirs, dont sont hélas privés encore beaucoup de jeunes descolarisés tres tôt, ne suffit pas à les faire entrer en action dans une société qui les éloigne de la vie active, du travail.

L’absence parfois de culture politique, de l’accès suffisant à la philosophie et à l’histoire, certains reculs dans le domaine de la lecture les prive de la motivation que ces disciplines pourraient susciter.

Pourtant il y va de leur avenir. Un avenir qui peut déboucher sur des conflits et des violences dont ils seront les premières victimes.

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

JEUNESSE ENGAGE TOI

Posté par jacques LAUPIES le 12 janvier 2011

p1020081.jpg

Contre la politique gouvernementale :  LE FRONT DE GAUCHE (Parti communiste, parti de Gauche, Gauche Unitaire) 

Vont se dérouler bientôt des élections. Les électeurs auront à choisir entre des candidats aux engagements politiques différents et parfois en opposition radicale. En fait le choix sera simple : 

-          Soit valider tant sur les aspects nationaux que locaux une politique qui vise à faire supporter les effets de la crise aux français. Une crise engendrée par le système libéral (capitaliste)  qui pratique l’accumulation des capitaux, la financiarisation de l’économie et la spéculation 

-          Soit répartir les richesses équitablement en assurant l’augmentation du pouvoir d’achat (augmentation des salaires, retraites, minima sociaux et instauration d’une sécurisation sociale de l’emploi et de la formation, etc.) développement des services publics (éducation, santé, protection sociale, etc.)  une fiscalité plus juste qui frappe les hauts revenus, un contrôle des banques et des entreprises, le maintien et l’extension des services publics. 

C’est cette deuxième orientation politique nous voulons proposer 

En votant pour les relais locaux des candidats du pouvoir comme SARKOSY, FILLON et tous ceux qui se présentent sous des étiquettes « modérées » ou « centristes » incarnées par les BORLO. BAYROU et autre VILLEPIN, rien ne peut changer car ceux-ci proposent la pérennisation et la promotion d’un système qui génère une pauvreté massive  face à la richesse plus grande d’une poignée de nantis 

En reportant le vote sur les relais locaux du Front National  (LE PEN ou GOLDNISCH) ou encore ceux qui à gauche ne remettent pas en cause le système et le servent (de WALLS à STRAUSS KAHNN candidats possibles aux primaires du PS) vous allez vous retrouver soit dans les dangers de l’extrême-droite soit dans les  renonciations social-démocrate. 

Par contre en donnant du poids à cette nouvelle force que constitue le Front de Gauche vous soutenez un projet alternatif  pour une République Sociale forte d’un programme clair, partagé, qui fonde sa réalisation sur une véritable répartition des richesses visant à renforcer l’investissement productif (emploi et équipements) le maintien  et l’amélioration des revenus.

 Nous vous proposons d’en débattre : http://atoucoeur.unblog.fr 

Participez, engagez-vous, il y va de votre avenir ! 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

12345
 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...