• Admin.du Site

  • Archives

Le Nobel qui tombe bien !

Posté par jacques LAUPIES le 11 octobre 2010

187.jpg

Sans aucun lien avec le texte ci dessous…

Je ne soutiendrai évidemment pas le gouvernement chinois qui emprisonne un intellectuel, devenu héros mondial du monde dit libre parce qu’il vient de recevoir un prix Nobel. Mais je me garderai bien de me rallier à tous ces fumistes qui crient leur indignation (du Daili Lama à des chefs d’états qui feraient bien de balayer devant leur porte). Aux Etats Unis on ne se contente pas de punir de mort les criminels mais parfois des innocents, ce qui évidemment rend la société qui les engendre ou, en tous cas, a sa part de responsabilité dans leurs actes, criminelle à son tour. 

Cela est arrivé hélas et la menace pèse encore à l’égard d’un certain Abu Jamal dont rien ne prouve qu’il est coupable du crime dont on l’accuse.

Mais on n’est pas là pour compter les ignonimies de certains états à l’égard de leurs opposants. Les Chinois feraient bien, selon moi, minuscule poussière, dans le désert de l’humanité, de réfléchir sérieusement au fait que l’on ne met pas en prison le porteur d’une idée même si elle est génante, même si elle est fausse. C’est le meilleur moyen de le valoriser  parmi ceux qui n’ont pas le loisir de voir au delà de leur écran de télé qui est devenu le bout de leur nez.

Les mêmes qui une décade passée, trouveront exagérés et inhumains les régimes qui se sont restaurés grâce notamment au tapages faits par des démocrates de rencontre ou des libertaires d’un soir sur des dissidences venant à propos. Souvenez vous de Sakharov. Il avait sans doute raison sur bien des points mais l’usage fait de sa dissidence par les « pouvoirs capitalistes occidentaux » (et surtout la publicité faite à ce propos par eux) devraient laisser rêveurs les observateurs de l’évolution de la société russe.

Une société – j’ai été hélas de ceux qui tardivement ont constaté que sa transformation était nécessaire - aurait mérité autre chose que de ressembler de plus en plus à celles qui ont contribué à sa chute, où se sont installés chomage, corruption, délinquance dont évidemment profite la nouvelle classe bourgeoise en train de se gaver.

Le capitalisme chinois, fortement étatisé, est une menace pour le capitalisme financier et industriel des pays occidentaux. Les règles économiques mettent les chinois en concurrence de manière préoccupante avec les autres pays de la planète sans que ces derniers puissent influer ou exercer le contrôle politique essentiellement acquis et maintenu par les communistes chinois de manière autoritaire chez eux. Le peuple chinois aurait il à gagner à cette soi disant démocratisation réclamée par des dissidents soigneusement inventés et (ou) soutenus par les Etas Unis ?

La question mérite d’être posée mais j’avoue personnellement que je n’y crois pas ! J’ai mille raisons de ne pas apprécier les interdits de la société chinoise mais j’en ai une bonne et éprouvée, de croire que les sociétés occidentales n’ont pas de leçons à donner : l’état des plus démunis chez nous ainsi que la pauvreté dans le monde dit « libéral » !

Aux chinois de se déterminer et de se débarasser de ceux qui sont tentés de se constituer en caste pour exploiter un peuple dont la richesse, comme celle de tous les peuples, est avant tout créée par sa force de travail. Une force de travail très convoitée tellement elle serait source de profits pour nos généreux défenseurs des droits de l’homme siegant des buildings de Manathan, de la Défense ou se distrayant dans quelques paradis fiscaux.

L’ennui pour eux c’est qu’il existe des traces idéologiques un tantinet marxisantes dans le système actuel chinois ! Cela leur est insupportable d’autant que si pour leur malheur la société chinoise devenait un fondement de la transition vers le communisme au sens vrai du terme, le maintien de leurs privilèges en serait sérieusement affecté. Mais qui peut le dire…

 

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...