• Admin.du Site

  • Archives

  • Accueil
  • > Non classé
  • > 65 suppressions d’emplois à l’usine des Conserveries de France…

65 suppressions d’emplois à l’usine des Conserveries de France…

Posté par jacques LAUPIES le 29 avril 2010

Nous apprenons qu’un projet de fermeture d’un établissement des Conserveries de France va provoquer la suppresion de 65 emplois dont une grande partie affecterait l’usine de Tarascon (Ex OTRA)

Voila qui ne va pas manquer d’aggraver encore les difficultés des travailleurs concernés et indirectement de l’économie locale. Après LINPAC voici une entreprise importante qui licencie. Nous sommes hélas au coeur des conséquences des politiques qui depuis des années visent à faire payer aux salariées la recherche de profits maximum.

Les tenants du pouvoir actuel , avec l’ UMP qui, ne l’oublions pas, dispose du pouvoir municipal et cantonal, s’épuisent à prendre des mesures tendant à réduire le pouvoir d’achat. De la destruction des systèmes de protection sociale au maintien et à la généralisation des bas salaires, la liste des droits refusés ou mis en cause s’allonge : assurance maladie, indemnisation du chomage, retraites, services public, etc.

Au cours des 25 denières années la part de la richesse produite consacrée au social a diminué de 10 % pendant que celle consacrée aux marchés financiers augmentait quasiment dans les mêmes proportions. La fiscalité devient toujours plus injuste et avantage les plus gros revenus.

Malgré les mises en cause, symboliques et cependant bien réelles, de certains grands patrons ou ex-ministre en matières de rémunération, il ne se passe pas un jour sans que l’information donnée par télé et journaux soit envahie par des sujets de nature à faire oublier cette réalité. Le moindre fait divers est grossi mis en avant pour détourner l’opinion et faire peur (burka stigmatisante pour les musulmans, violences à l’école et dans les quartiers culpabiliosante pour les jeunes, violences criminelles les plus sordides, diabolisation et exagération de faits liées aux moeurs et à la vie privée, etc.)

Droite et extrême droit font leur lit de ces peurs. A gauche certains s’en délectent car cela crée un mécontentement qui n’a pas  toujours de motivation profonde et leur assure une alternance sans trop d’obligations (voyez le PS). Pour ceux qui restent, les plus conscients c’est le débat permanent, souvent stérile, peu conscients qu’une isssue est possible pour peu que l’on cesse de couper les cheveux en quatre.

Les communistes dans leur grande majorité savent analyser et agir. Mais ils doivent se faire entendre. Créer des réseaux avec de nouvelles forces (la jeunesse notamment) déplacer leur intervention vers le bas pour rassembler ceux qui veulent agir autant que ceux qui souffrent et son désemparés.

Doit on regarder passivement la perte de 65 emplois, doit on accepter des centaines de jeunes localement sans perspective d’emploi la ou ils sont nés et vivent ?

Jacques LAUPIES

Jacques.laupies@orange.fr

Pour la constitution d’un réseau, nous contacter

 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...