• Admin.du Site

  • Archives

  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2009

Ce que doit proposer Sarkosy en Israël

Posté par jacques LAUPIES le 5 janvier 2009

 La France doit exiger l’arrêt immédiat de l’offensive terrestre, le retrait des troupes israéliennes de Gaza et la cessation des bombardements. Il n’y a pas d’issue dans l’escalade militaire et dans la guerre.

Les autorités françaises ayant affirmé qu’il n’y a pas de solution militaire, Nicolas Sarkozy doit en tirer jusqu’au bout les conséquences en tenant un langage de fermeté et en s’appuyant avec détermination sur le droit international et en appelant le gouvernement israélien à abandonner la logique de force.

Nicolas Sarkozy doit montrer que la France est capable de choix politiques courageux, de prendre de la hauteur en appelant à traiter vraiment les causes réelles de la crise. C’est d’ abord le blocus de Gaza qui a conduit 1,5 million de Palestiniens à vivre, ou survivre, depuis des mois, sans le minimum vital décent dans des conditions sociales insupportables. Ce blocus inhumain doit être levé sans condition. L’agression israélienne n’a fait qu’ajouter au désastre humanitaire.

C’est aussi, et surtout, depuis des années, le refus systématique d’Israël d’appliquer les résolutions de l’ ONU, avec la poursuite sans relâche de la colonisation y compris à Jérusalem, avec la construction du mur d’annexion. C’est cette politique qui a provoqué l’impasse politique et sécuritaire, la situation de tensions et de violence. Nicolas Sarkozy doit exiger d’Israël le retour à la légalité internationale et à un processus politique.

Premièrement, en parlant avec le Hamas pour trouver avec lui les arrangements de sécurité nécessaires et les conditions d’une trêve permanente à Gaza. L’ Union européenne doit obtenir l’ouverture des points de passage entre Gaza et l’ Egypte. Elle doit prendre l’ initiative de l’envoi, sous l’ égide des Nations Unies, d’une force robuste pour la protection des Palestiniens et pour la sécurisation. Toutes les conditions de l’ entrée l’ aide humanitaire doivent être réunies immédiatement.

Deuxièmement, les autorités israéliennes doivent travailler avec l’ Autorité palestinienne et l’ ensemble des Palestiniens à enclencher de nouvelles négociations de paix crédibles, réellement encadrées par un mécanisme de surveillance international, dans le respect de la Charte et des résolutions des Nations-Unies, dans l’esprit de l’initiative de paix arabe qui propose une normalisation durable et la paix contre l’évacuation des territoires occupés depuis 1967.

Troisièmement, à défaut d’un engagement clair des autorités de Tel Aviv dans cette voie et dans celle d’ une politique de démantèlement des colonies, la France et ses partenaires européens, s’engageront dans une politique de sanctions à l’égard d’Israël, notamment en application de la résolution du Parlement européen d’avril 2002, demandant la suspension de l’accord d’association UE/Israël tant qu’ Israël ne respecte pas les Droits de l’ Homme. Le rehaussement du statut d’Israël dans le cadre de cet accord, décidé récemment par la Présidence française de l’ UE contre l’avis du Parlement européen, doit évidemment être abandonné immédiatement.

Parti communiste français

Paris, le 5 janvier 2009.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Gaza : Le PCF dénonce

Posté par jacques LAUPIES le 4 janvier 2009

Plus de 60 organisations dont le PCF, des partis politiques, des associations de solidarité, des syndicats, des organisations de l’immigration ont rassemblé 5000 personnes hier soir dans une manifestation qui a témoigné de la colère et de l’indignation devant l’agression meurtrière d’Israël à Gaza.

Les manifestants ont exprimé leur solidarité avec le peuple palestinien et leur exigence de l’arrêt immédiat des bombardements israéliens.

Pendant ce temps les Ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne, réunis au Quai d’Orsay, se contentaient d’un appel à un cessez le feu et à un retour au processus de paix. En agissant ainsi « les Vingt sept » veulent faire oublier, précisément, qu’il n’y a plus de processus de paix, ni dans le cadre engagé hier à Oslo, ni dans celui d’Annapolis.

La poursuite sans relâche de la colonisation, le refus d’Israël d’appliquer les résolutions de l’ONU et le droit international ont enterré ces tentatives de règlement. La responsabilité israélienne dans l’impasse politique et dans la crise tragique d’aujourd’hui est déterminante. C’est ce que les « Vingt sept » choisissent de surtout ne pas voir. Sous la présidence française, ils se sont même permis d’encourager Israël en rehaussant son statut privilégié dans le cadre de l’accord négociation Union européenne/Israël.

La complaisance des Européens vis à vis de la politique d’occupation et de colonisation israélienne est consternante. Elle entretient l’impunité d’Israël. Elle aggrave toutes les causes du conflit israélo-palestinien. Leur responsabilité est aussi directement engagée. Cette énième crise majeure rappelle que c’est bien la question de la Palestine qu’il faut s’engager à résoudre sur le fond, dans la justice, le droit et la sécurité pour tous, par l’application des résolutions des Nations-Unies. Il n’y a pas d’issue hors de cette exigence.

Le Parti communiste français appelle à amplifier la mobilisation contre l’agression israélienne en participant massivement aux nouvelles manifestation, dont la prochaine se déroulera le samedi 3 janvier, à 15h, place de la République à Paris.

Parti communiste français

Paris, le 31 décembre 2008.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

123
 

Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Histoire d'Europe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RETROVISEUR SANSALVATORIEN
| larurale
| Droit Administratif des Bie...